La Bible du Semeur

Job 33:1-33

Dieu se sert de la souffrance pour parler aux hommes

1Maintenant, Job, veuille écouter

mon propos, je te prie

et prête bien l’oreille |à toutes mes paroles ;

2voici, j’ouvre la bouche,

et ma langue s’exprime.

3Mes mots proviennent |d’un cœur plein de droiture,

ma bouche exposera la science |en toute vérité.

4Oui, c’est l’Esprit de Dieu |qui m’a formé,

c’est le souffle du Tout-Puissant |qui me fait vivre.

5Si tu peux, réponds-moi,

prépare ta défense |et prends position devant moi.

6Car voici, devant Dieu |je suis semblable à toi,

j’ai été, comme toi, |façonné dans l’argile.

7Ainsi tu ne trembleras pas |de frayeur devant moi

et je ne t’écraserai pas.

8Tu as dit devant moi,

et j’ai bien entendu |le son de tes paroles :

9« Je suis irréprochable |et je n’ai pas commis |de transgression ;

moi, je suis innocent, |je n’ai rien fait de mal33.9 Voir 10.7 ; 23.11-12 ; 27.6 ; 31..

10Cependant, Dieu invente |contre moi des prétextes,

et il me considère |comme son ennemi33.10 Voir 9.17 ; 13.24 ; 19.11. :

11il a mis mes pieds dans des fers

et il surveille tous mes pas. »

12En cela, tu n’as pas raison, |laisse-moi te le dire,

car Dieu est bien plus grand que l’homme.

13Pourquoi lui fais-tu un procès ?

Il n’a de compte à rendre |pour aucun de ses actes33.13 Autre traduction : pourquoi lui reproches-tu de ne pas répondre aux questions qu’on lui pose ?.

14Et pourtant, Dieu nous parle, |tantôt d’une manière

et puis tantôt d’une autre. |Mais l’on n’y prend pas garde.

15Il parle par des songes |et des visions nocturnes,

quand un profond sommeil |accable les humains

endormis sur leur couche.

16Alors il se révèle |à l’oreille des hommes,

scellant les instructions |dont il les avertit,

17afin d’écarter l’homme |de ses agissements,

de le préserver de l’orgueil.

18Ainsi, le garde-t-il |hors de la tombe,

il le préserve |des coups du javelot.

19Ou encore, il corrige |l’homme par la souffrance |qui le tient sur sa couche,

lorsque ses os |s’agitent sans arrêt.

20Le voilà dégoûté |de toute nourriture,

il n’a plus d’appétit |pour les mets les plus fins.

21La chair sur son corps dépérit, |elle ne se laisse plus voir,

et ses os qu’on ne voyait pas |sont maintenant saillants.

22De la fosse, il s’approche

et sa vie est livrée |aux anges de la mort.

23Mais s’il se trouve auprès de lui |un ange interprète de Dieu33.23 Certains comprennent un messager et pensent à un humain (ce pourrait être Elihou lui-même). Il semble pourtant plus naturel d’y voir un ange chargé de faire comprendre à l’homme ce que Dieu veut lui dire par sa souffrance, comme le suggère la fin du verset. D’autres comprennent : un ange intercesseur.,

un parmi les milliers,

pour lui faire savoir |quel est le droit chemin,

24qui ait pitié de lui |et qui demande à Dieu :

« Délivre-le du gouffre, |qu’il n’y descende pas,

j’ai trouvé sa rançon »,

25alors sa chair retrouve |sa fraîcheur juvénile,

et il revient aux jours |de sa jeunesse.

26Il peut invoquer Dieu, |qui lui rend sa faveur,

il se présente à lui |avec des cris de joie.

Car Dieu le reconnaît |à nouveau comme juste.

27Il se met à chanter |et, devant tout le monde,

il dit : « J’avais péché |et perverti le droit,

et je n’ai pas subi |ce que je méritais.

28Car Dieu a délivré |mon être de la fosse

et il a maintenu |ma vie dans la lumière. »

29Vois, Dieu fait tout cela

deux fois, trois fois pour l’homme,

30pour le détourner de la tombe

et pour l’illuminer |de la lumière des vivants.

31Sois donc attentif, Job, |écoute-moi !

Tais-toi, que je puisse parler.

32Toutefois, si tu as |quelque chose à répondre, |dis-le, réplique-moi,

car je serais heureux |de reconnaître |ton innocence.

33Si tu n’as rien à dire, |alors écoute-moi,

tais-toi, |et je t’apprendrai la sagesse.