La Bible du Semeur

Proverbes 23:1-35

1Si tu es à table avec un dirigeant,

considère bien qui tu as devant toi23.1 Autre traduction : ce que tu as devant toi. !

2Réfrène ton appétit si tu es un glouton,

3ne te laisse pas tenter par ses bons plats,

car il se pourrait que ces mets soient décevants.

4Ne t’épuise pas pour t’enrichir,

refuse même d’y penser23.4 Autre traduction : aie l’intelligence de t’arrêter. !

5A peine as-tu fixé tes regards sur la fortune

que, déjà, elle s’est évanouie,

car elle se fait des ailes et s’envole comme l’aigle en plein ciel.

6Ne te laisse pas inviter par quelqu’un qui te regarde d’un mauvais œil,

et ne convoite pas ses bons plats,

7car, au fond de lui, il est calculateur.

« Mange et bois », te dira-t-il,

mais son cœur n’est pas avec toi.

8Le morceau que tu as mangé, tu devras le rendre,

et c’est en pure perte que tu auras tenu des propos aimables.

9Ne parle pas à un insensé,

il mépriserait le bon sens de tes paroles.

10Ne déplace pas les anciennes bornes

et n’empiète pas sur les champs des orphelins23.10 Pour les v. 10-11, voir Dt 19.14 ; Pr 15.25 ; 22.28.,

11car ils ont un puissant protecteur

qui défendrait leur cause contre toi.

12Ouvre ton cœur à l’instruction,

et tes oreilles à l’enseignement porteur de connaissance.

13N’hésite pas à corriger le jeune enfant ;

si tu lui donnes des coups de bâton, il n’en mourra pas.

14Bien plutôt, par des coups de bâton,

tu le sauveras du séjour des morts.

15Mon fils, si tu acquiers de la sagesse, mon cœur à moi aussi s’en réjouira.

16Quand tu parleras avec droiture, du fond de mon être, j’exulterai.

17N’envie pas le sort de ceux qui font le mal

mais en tout temps, crains l’Eternel.

18Car il y aura un avenir pour toi

et ton espérance ne sera pas déçue.

19Ecoute-moi bien, mon fils, et deviens sage,

sois maître de la direction que tu prends.

20N’imite pas les ivrognes,

ni ceux qui se gavent de viande,

21car l’ivrogne et le gourmand tombent dans la misère,

et ceux qui somnolent seront bientôt vêtus de haillons.

22Ecoute ton père, qui t’a donné la vie,

et ne méprise pas ta mère devenue âgée.

23Acquiers la vérité, la sagesse, l’instruction et le discernement,

et ne t’en dessaisis pas.

24Le père d’un juste est au comble de la joie,

qui a donné la vie à un fils sage s’en réjouit.

25Puissent ton père et ta mère se réjouir à ton sujet !

Donne cette joie à celle qui t’a mis au monde.

La femme immorale

26Mon fils, fais-moi confiance

et apprécie la conduite que tu me vois tenir23.26 Selon le texte hébreu traditionnel. En suivant une ancienne tradition de scribes qui préconise l’inversion de deux lettres et les versions anciennes, on obtient le sens : et observe ma conduite.,

27car la prostituée est une fosse profonde,

et la femme immorale un puits étroit23.27 Voir 5.5..

28Comme un brigand, elle se tient aux aguets

et elle amène bien des hommes à être infidèles.

L’ivrogne

29Pour qui les : « Hélas, malheur à moi ! » ?

Pour qui les querelles ? Pour qui les plaintes ?

Pour qui les plaies inutiles ?

Pour qui les yeux rouges ?

30Pour ceux qui s’attardent à boire du vin,

pour ceux qui sont en quête de vin parfumé23.30 Voir 9.2 et note..

31Ne couve pas de tes regards le vin vermeil

quand il brille de son éclat dans la coupe :

il descend si aisément,

32mais finit par mordre comme un serpent

et te piquer comme une vipère.

33Tes yeux verront alors des choses étranges

et tu laisseras échapper des paroles incohérentes,

34tu auras l’impression d’être couché en pleine mer,

ballotté comme un matelot en haut d’un mât.

35« On me frappe, diras-tu, mais je n’ai pas mal,

on m’a roué de coups, je n’ai rien senti.

Quand me réveillerai-je ? Il faudra que je trouve encore quelque chose à boire. »