La Bible du Semeur

Cantique des Cantiques 8

1Ah, que n’es-tu mon frère
allaité par ma mère!
Te rencontrant dehors, je pourrais t’embrasser
sans que l’on me méprise,
je pourrais t’emmener, je te ferais entrer au foyer de ma mère,
de celle qui m’a enseignée[a]
et je te ferais boire du bon vin parfumé
de mon jus de grenades.
Son bras gauche soutient ma tête,
et son bras droit m’enlace.
O filles de Jérusalem, oh, je vous en conjure,
n’éveillez pas, non, ne réveillez pas l’amour
avant qu’il ne le veuille[b]

Le chœur

«Qui donc est celle-ci qui monte du désert
s’appuyant sur son bien-aimé?»

L’amour: fort comme la mort

«C’est dessous le pommier que je t’ai réveillé,
à l’endroit où ta mère t’avait conçu,
oui, au lieu même où te conçut celle qui devait t’enfanter.
Mets-moi comme un sceau[c] sur ton cœur,
comme un sceau sur ton bras.
L’amour est fort comme la mort,
et la passion est inflexible comme le séjour des défunts.
Les flammes de l’amour sont des flammes ardentes,
une flamme venant de l’Eternel[d].
Même de grosses eaux ne peuvent éteindre l’amour,
et des fleuves puissants ne l’emporteront pas.
L’homme qui offrirait tous les biens qu’il possède pour acheter l’amour
n’obtiendrait que mépris.»

La petite sœur

«Nous avons une sœur,
elle est petite encore, sa poitrine n’est pas formée,
que ferons-nous pour notre sœur
lorsqu’il sera question de la marier?»

«Si elle est un rempart,
nous bâtirons sur elle des créneaux en argent.
Si elle est une porte,
nous, nous la bloquerons d’un madrier de cèdre.
10 Moi, je suis un rempart,
mes seins en sont les tours.
Aussi ai-je trouvé la paix, auprès de lui.»

La vigne de Salomon

11 «Salomon avait une vigne à Baal-Hamôn[e],
il la remit à des gardiens.
Pour en payer le fruit, chacun d’eux lui donnait un millier de pièces d’argent.
12 Ma vigne à moi est devant moi.
Toi, Salomon, tu peux avoir ton millier de pièces d’argent,
puis, deux cents pièces seront données à ceux qui ont gardé ses fruits.»

Fais-moi entendre ta voix

13 «Toi qui habites les jardins,
des compagnons prêtent l’oreille,
oh! fais-moi entendre ta voix!»

14 «Enfuis-toi vite, toi mon bien-aimé,
et sois pareil à la gazelle ou à un jeune faon,
sur les monts embaumés.»

Footnotes

  1. 8.2 Autre traduction: là, tu m’enseignerais.
  2. 8.4 Voir 2.7 et note; 3.5.
  3. 8.6 Le sceau imprimait le signe d’authenticité sur les actes officiels (il remplaçait notre signature). On le portait toujours avec soi, attaché à un cordon autour du cou (sur ton cœur) ou porté au doigt (sur ton bras).
  4. 8.6 Autre traduction: une flamme intense à l’extrême.
  5. 8.11 Baal-Hamôn : lieu non identifié; il s’agit peut-être d’un nom symbolique, signifiant: maître d’une multitude, et faisant allusion au harem de Salomon.

O Livro

Cantares de Salomâo 8

Ela:

1Oh, se ao menos fosses meu irmão,
    poder-te-ia beijar à vontade;
fosse quem fosse que estivesse a olhar,
    não havia de se rir de mim.
Trazer-te-ia para a casa da minha mãe,
    aquela que me ensinou.
Dar-te-ia a beber vinho aromático
    e mosto das minhas romãs.
Pôr-me-ias a mão esquerda debaixo da cabeça,
    e com a direita me abraçarias.

Conjuro-vos, filhas de Jerusalém,
não acordem o meu amor,
    até que ele queira.

As filhas de Jerusalém:

Quem é esta que sobe do deserto,
    encostada tão aprazivelmente ao seu amado?

Ele:

Debaixo da macieira,
    onde tua mãe te deu à luz,
    aí te acordei eu, minha querida.

Ela:

Põe-me como um selo sobre o teu coração,
    como uma aliança, permanentemente;
porque o amor é forte como a morte
    e o ciúme cruel como a sepultura.
Flameja com labaredas de fogo.
São labaredas do Senhor.
Nem a água toda poderia apagar este amor;
tão-pouco enchentes de rios o poderiam fazer.

Alguém que quisesse comprar este amor
    com a riqueza toda que possuísse,
    não conseguiria.

Temos uma irmã, pequenina,
    que ainda não tem seios.
Que faremos, se alguém pretender pedi-la em casamento?

Ele:

Se ela for uma muralha,
    contruiremos sobre ela um palácio de prata;
se ela for uma porta,
    cercá-la-emos com placas de cedro.

Ela:

10 Eu sou uma muralha.
Meus seios são como torres.
Por isso eu sou aos seus olhos
    como aquela que lhe traz paz.

11 Salomão teve uma vinha em Baal-Hamom
    que entregou a uns rendeiros dali;
cada um dava-lhe mil peças de prata.
12 Quanto à minha própria vinha, ó Salomão, trato eu dela,
leva pois as tuas mil peças de prata,
e eu darei duzentas aos guardas que se ocupam dela.

13 Ó meu amor, que habitas em jardins,
    os teus companheiros atentam para a tua voz;
deixa-me ouvi-la também.

14 Vem depressa, meu querido;
faz-te semelhante a um gamo,
    a um veado novo,
    correndo sobre montanhas perfumadas.