La Bible du Semeur

2 Chroniques 20:1-37

Une armée ennemie marche sur Juda – la prière de Josaphat

1Par la suite, les Moabites et les Ammonites20.1 Pour les Moabites et les Ammonites, voir note Gn 19.37, 38. renforcés par des Maonites20.1 D’après certains manuscrits de l’ancienne version grecque ; le texte hébreu traditionnel a : Ammonites. Habitants de Maôn, au sud d’Edom (Jos 15.55 ; 2 Ch 20.10, 22-23 ; 26.7). se mirent en route pour faire la guerre à Josaphat. 2On vint prévenir Josaphat en ces termes : Une vaste armée est en train de marcher contre toi d’au-delà de la mer Morte et d’Edom20.2 D’après un manuscrit hébreu, une ancienne version latine et le contexte géographique. La plupart des manuscrits hébreux, l’ancienne version grecque et la Vulgate ont : la Syrie. Les deux noms se ressemblent en hébreu et se confondent facilement.. Elle a déjà atteint Hatsatsôn-Tamar (c’est-à-dire Eyn-Guédi).

3Josaphat prit peur et décida de consulter l’Eternel. Il proclama un jeûne pour tout Juda, 4et les Judéens se rassemblèrent pour implorer le secours de l’Eternel. Ils vinrent de toutes les villes de Juda. 5Josaphat se tint debout avec l’assemblée des gens de Juda et de Jérusalem dans le temple de l’Eternel, en face du nouveau parvis. 6Il pria ainsi : Eternel, Dieu de nos ancêtres, n’es-tu pas Dieu, habitant dans le ciel, et n’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des peuples ? Tu disposes de force et de puissance ! Nul ne peut te résister. 7N’est-ce pas toi, notre Dieu, qui as chassé les anciens habitants de ce pays pour faire place à ton peuple Israël, et qui as donné ce pays pour toujours aux descendants d’Abraham, ton ami qui t’aimait20.7 Voir Jc 2.23. ? 8Ils s’y sont établis, ils y ont construit un sanctuaire en ton honneur. Puis ils ont dit : 9« Si un malheur s’abat sur nous : une guerre, un châtiment, une épidémie ou la famine, nous viendrons nous tenir devant ce temple, devant toi, puisque ta présence est établie dans ce sanctuaire, et du fond de notre détresse, nous implorerons ton secours ; alors tu écouteras et tu sauveras20.9 Allusion à la prière de Salomon (6.14-42 ; 7.12-22). ! » 10Eh bien, maintenant, voici que les Ammonites, les Moabites et les habitants des monts de Séir viennent nous attaquer. Quand Israël venait d’Egypte20.10 Voir Nb 20.14-21 ; Dt 2.1-9 qui précisent que ce sont les Edomites qui ont refusé de laisser passer les Israélites sur leur territoire., tu ne lui as pas permis de traverser le pays de ces gens-là et il a fait un détour ; il ne les a pas détruits. 11Et voilà comment ils nous récompensent : ils viennent nous chasser de la propriété que tu nous as attribuée. 12Notre Dieu, n’exerceras-tu pas tes jugements sur eux ? Car nous sommes impuissants pour résister à cette immense armée qui vient nous attaquer et nous ne savons que faire, mais nous tournons nos regards vers toi.

13Tout Juda, femmes et enfants y compris, se tenait debout devant l’Eternel.

La prophétie de Yahaziel

14Alors l’Esprit de l’Eternel vint sur Yahaziel, fils de Zacharie, descendant de Benaya, de Yeïel et de Mattania, un lévite de la lignée d’Asaph20.14 Une famille de musiciens du Temple (voir 1 Ch 15.17)., au milieu de l’assemblée. 15Yahaziel dit : Soyez attentifs, vous tous qui habitez Juda et Jérusalem, et toi aussi, roi Josaphat ! Voici ce que vous déclare l’Eternel : « Ne craignez rien et ne vous laissez pas effrayer devant cette immense armée, car cette guerre n’est pas votre affaire, c’est celle de Dieu. 16Demain matin, marchez contre eux. Ils vont gravir la montée de la Fleur. Vous les rencontrerez au bout du défilé à l’entrée du désert de Yerouel20.16 Partie du désert de Juda qui s’étendait entre la mer Morte et Teqoa. La montée de la Fleur était un sentier sinueux taillé dans le roc, débouchant à l’ouest de Teqoa. C’était le seul accès de Jérusalem depuis Eyn-Guédi.. 17Vous n’aurez même pas à combattre ; contentez-vous de prendre position et de vous tenir là : vous verrez l’Eternel vous accorder la délivrance. Gens de Juda et de Jérusalem, ne craignez rien et ne vous laissez pas effrayer ! Demain, marchez à leur rencontre, et l’Eternel sera avec vous20.17 Voir Dt 20.1-4. ! »

18Josaphat se prosterna le visage contre terre et tout Juda et les habitants de Jérusalem se laissèrent tomber devant l’Eternel et se prosternèrent devant lui. 19Alors les lévites qehatites et qoréites20.19 Familles de lévites consacrées au chant sacré et à la musique (1 Ch 6.16-23 ; Ps 42.1). se levèrent pour louer l’Eternel, le Dieu d’Israël, en chantant d’une voix très forte.

La délivrance

20Le lendemain matin, ils se levèrent tôt, et les hommes se mirent en route pour le désert de Teqoa20.20 Au sud de Bethléhem (voir 2 S 14.2).. Au moment du départ, Josaphat leur adressa la parole : Ecoutez-moi, hommes de Juda et habitants de Jérusalem ! Faites confiance à l’Eternel votre Dieu, et vous serez invulnérables ! Faites confiance à ses prophètes, et vous aurez la victoire !

21Il s’était concerté avec le peuple et avait placé en tête de l’armée des musiciens pour louer l’Eternel et la majesté de sa sainte personne. Ils se mirent en route devant les soldats en armes en chantant :

Louez l’Eternel,

car son amour |dure à toujours.

22Au moment où ils entonnèrent leurs cantiques de louange, l’Eternel plaça une embuscade contre les Ammonites, les Moabites et les habitants des monts de Séir qui venaient attaquer Juda, de sorte qu’ils furent battus. 23Les Ammonites et les Moabites se dressèrent contre les habitants des monts de Séir et les exterminèrent. Quand ils en eurent terminé avec eux, ils se jetèrent les uns sur les autres, jusqu’à s’anéantir.

24Lorsque les Judéens parvinrent au promontoire d’où l’on apercevait le désert, ils regardèrent du côté de leurs ennemis et ils ne virent que des cadavres jonchant le sol : il n’y avait aucun rescapé.

25Josaphat et son armée allèrent s’emparer du butin ; ils trouvèrent en abondance toutes sortes de biens, des vêtements20.25 D’après certains manuscrits hébreux et la Vulgate. Les autres manuscrits hébreux ont : des cadavres. et des objets précieux. Ils en ramassèrent une telle quantité qu’ils ne purent tout emporter. Ils restèrent trois jours à piller le butin tant il était abondant. 26Le quatrième jour, ils s’assemblèrent dans la vallée de la Bénédiction où ils bénirent l’Eternel ; c’est pourquoi on a appelé cet endroit vallée de la Bénédiction, nom qu’il porte encore aujourd’hui.

27Tous les hommes de Juda et de Jérusalem reprirent joyeusement le chemin de la ville, Josaphat en tête, car l’Eternel les avait remplis de joie en les délivrant de leurs ennemis. 28Ils arrivèrent à Jérusalem au son des luths, des lyres et des trompettes et se rendirent au temple de l’Eternel. 29Tous les autres peuples furent frappés de terreur à cause de l’Eternel lorsqu’ils apprirent comment il avait combattu les ennemis d’Israël. 30Dès lors, le royaume de Josaphat jouit de la tranquillité et son Dieu lui assura la paix sur toutes ses frontières.

La fin du règne de Josaphat – alliance coupable et échec

(1 R 22.41-51)

31Ainsi régna Josaphat sur Juda. Il était âgé de trente-cinq ans à son avènement, et il régna vingt-cinq ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Azouba, elle était fille de Shilhi. 32Il suivit l’exemple de son père Asa sans en dévier, en faisant ce que l’Eternel considère comme juste. 33Cependant, les hauts lieux ne disparurent pas : le peuple n’avait toujours pas attaché fermement son cœur au Dieu de ses ancêtres.

34Les autres faits et gestes de Josaphat, des premiers aux derniers, sont cités dans les Actes de Jéhu, fils de Hanani, qui ont été insérés dans le livre des rois d’Israël.

35Après cela, Josaphat, roi de Juda, s’allia avec Ahazia, roi d’Israël, dont la conduite n’était pas conforme à la volonté de Dieu. 36Ils se mirent ensemble pour construire des navires au long cours. Ils fabriquèrent ces navires dans le port d’Etsyôn-Guéber. 37Alors Eliézer, fils de Dodavahou, de Marésha, adressa à Josaphat la prophétie suivante : Parce que tu t’es allié à Ahazia, l’Eternel va détruire tes réalisations.

Effectivement, les navires furent brisés avant d’avoir pu atteindre Tarsis20.37 Tarsis : généralement compris comme un port d’Espagne. Mais il est peu probable que des navires partant d’Etsyôn-Guéber, port du golfe d’Aqaba menant à la mer Rouge, aient pu prendre la direction de l’Espagne. L’expression « aller à Tarsis » était-elle devenue une formule idiomatique pour dire « aller au bout du monde » ?.