La Bible du Semeur

2 Chroniques 13:1-23

Abiya règne sur Juda

(1 R 15.1-2, 6)

1La dix-huitième année du règne de Jéroboam, Abiya devint roi de Juda. 2Il régna trois ans à Jérusalem13.2 De 913 à 910 av. J.-C.. Sa mère s’appelait Mikaya, elle était fille d’Ouriel, de Guibéa. Bientôt, il y eut guerre entre Abiya et Jéroboam.

3Abiya engagea le combat avec une armée de quatre cent mille guerriers valeureux, des soldats d’élite. Jéroboam lui opposa une armée de huit cent mille guerriers valeureux, des soldats d’élite. 4Abiya se tint debout sur le mont Tsemaraïm, situé dans la région montagneuse d’Ephraïm13.4 A une trentaine de kilomètres au nord de Jérusalem (voir Jos 18.22 qui parle d’une ville de ce nom)., et se mit à crier : Jéroboam et tout Israël, écoutez-moi ! 5Ne devriez-vous pas reconnaître que l’Eternel, le Dieu d’Israël, a donné pour toujours la royauté sur Israël à David et à ses descendants en vertu d’une alliance irrévocable13.5 Voir Nb 18.19 et la note. ? 6Mais Jéroboam, fils de Nebath, un serviteur de Salomon, fils de David, s’est révolté contre son maître. 7Des gens sans scrupules, des vauriens se sont groupés autour de lui et se sont opposés à Roboam, le fils de Salomon. Celui-ci était jeune et inexpérimenté, et il n’a pas pu leur résister. 8Et maintenant, croyez-vous que vous allez résister au pouvoir royal de l’Eternel qu’il a confié aux descendants de David ? Vous êtes une multitude nombreuse et vous avez avec vous les veaux d’or que Jéroboam a fabriqués pour vous servir de dieux13.8 Voir 1 R 12.26-33.. 9Mais vous avez chassé les prêtres de l’Eternel, les descendants d’Aaron, et les lévites, et vous vous êtes pris des prêtres comme le font les autres peuples ! Il suffit chez vous de se présenter avec un jeune taureau et sept béliers pour être investi du sacerdoce au service de dieux qui n’en sont pas. 10Quant à nous, c’est l’Eternel qui est notre Dieu : nous ne l’avons pas abandonné ; nos prêtres qui servent l’Eternel sont des descendants d’Aaron et ce sont les lévites qui les assistent. 11Chaque matin et chaque soir, nous offrons des holocaustes à l’Eternel, nous faisons fumer des parfums aromatiques, nous disposons sur la table rituellement pure les pains qui doivent être exposés devant l’Eternel13.11 Voir Lv 24.5-9., et chaque soir nous allumons les lampes du chandelier d’or. Nous suivons le rituel prescrit par l’Eternel notre Dieu, alors que vous, vous l’avez abandonné. 12Réfléchissez : Dieu est avec nous, il est notre chef, ses prêtres sont munis des trompettes13.12 Voir Nb 10.9. retentissantes, prêts à en sonner contre vous. Israélites ! Ne combattez pas contre l’Eternel, le Dieu de vos ancêtres, car vous ne réussirez pas dans cette entreprise !

13Jéroboam fit exécuter un mouvement tournant à une partie de ses troupes pour prendre les Judéens à revers ; le gros de ses troupes faisait face à celles de Juda, alors que les hommes embusqués se trouvaient derrière eux. 14Les troupes de Juda se virent donc attaquées à la fois par-devant et par-derrière. Alors les Judéens poussèrent des cris pour implorer l’Eternel et les prêtres sonnèrent des trompettes. 15En même temps, ils poussèrent le cri de guerre. Au bruit de la clameur des hommes de Juda, l’Eternel battit Jéroboam et toute l’armée d’Israël et les fit succomber devant Abiya et les Judéens. 16Les hommes d’Israël s’enfuirent devant Juda, et Dieu donna aux Judéens la victoire sur eux. 17Abiya et son armée leur infligèrent une grande défaite : cinq cent mille de leurs soldats d’élite tombèrent transpercés. 18Ce fut un jour d’humiliation pour ceux d’Israël, tandis que les Judéens remportèrent la victoire parce qu’ils s’étaient appuyés sur l’Eternel, le Dieu de leurs ancêtres.

19Abiya poursuivit Jéroboam et lui enleva plusieurs villes : Béthel, Yeshana et Ephrôn, avec toutes les localités qui en dépendaient. 20Pendant tout le règne d’Abiya, Jéroboam ne retrouva pas sa puissance ; finalement l’Eternel le frappa et il mourut. 21Au contraire, Abiya vit s’accroître sa puissance. Il épousa quatorze femmes et eut vingt-deux fils et seize filles.

(1 R 15.7-8)

22Les autres faits et gestes d’Abiya, sa conduite, ainsi que ses discours, sont cités dans le livre des Mémoires du prophète Iddo.

23Quand il rejoignit ses ancêtres décédés, on l’enterra dans la Cité de David, et son fils Asa lui succéda sur le trône13.23 Asa régna de 910 à 869 av. J.-C..

Le début du règne d’Asa en Juda

Sous le règne de ce dernier, le pays connut dix ans de paix.