Proverbes 15:11-20

L’Eternel connaît le séjour des morts, le lieu des disparus,
combien plus le cœur des humains est-il à découvert devant lui!
Le moqueur n’aime pas qu’on le reprenne,
c’est pourquoi il ne demande pas l’avis des sages.
Un cœur joyeux rend le visage aimable,
mais quand le cœur est triste, l’esprit est abattu.
L’homme intelligent cherche toujours à apprendre,
alors que les sots se repaissent de sottises.
Pour l’affligé, tous les jours sont mauvais,
mais celui qui a le contentement dans son cœur est toujours en fête.
Mieux vaut avoir peu et craindre Dieu
que de posséder une grande fortune avec du tourment.
Mieux vaut un plat de légumes là où règne l’amour
qu’un bœuf gras assaisonné de haine.
L’homme irascible suscite des querelles,
mais celui qui garde son sang-froid apaise les disputes.
Le chemin du paresseux est une haie de ronces,
mais le sentier des hommes droits est une route bien aplanie.
Un fils sage fait la joie de son père;
seul un homme insensé a du mépris pour sa mère.

Read More of Proverbes 15