New International Version - UK

Psalm 39

Psalm 39[a]

For the director of music. For Jeduthun. A psalm of David.

I said, ‘I will watch my ways
    and keep my tongue from sin;
I will put a muzzle on my mouth
    while in the presence of the wicked.’
So I remained utterly silent,
    not even saying anything good.
But my anguish increased;
    my heart grew hot within me.
While I meditated, the fire burned;
    then I spoke with my tongue:

‘Show me, Lord, my life’s end
    and the number of my days;
    let me know how fleeting my life is.
You have made my days a mere handbreadth;
    the span of my years is as nothing before you.
Everyone is but a breath,
    even those who seem secure.[b]

‘Surely everyone goes around like a mere phantom;
    in vain they rush about, heaping up wealth
    without knowing whose it will finally be.

‘But now, Lord, what do I look for?
    My hope is in you.
Save me from all my transgressions;
    do not make me the scorn of fools.
I was silent; I would not open my mouth,
    for you are the one who has done this.
10 Remove your scourge from me;
    I am overcome by the blow of your hand.
11 When you rebuke and discipline anyone for their sin,
    you consume their wealth like a moth –
    surely everyone is but a breath.

12 ‘Hear my prayer, Lord,
    listen to my cry for help;
    do not be deaf to my weeping.
I dwell with you as a foreigner,
    a stranger, as all my ancestors were.
13 Look away from me, that I may enjoy life again
    before I depart and am no more.’

Notas al pie

  1. Psalm 39:1 In Hebrew texts 39:1-13 is numbered 39:2-14.
  2. Psalm 39:5 The Hebrew has Selah (a word of uncertain meaning) here and at the end of verse 11.

La Bible du Semeur

Psaumes 39

Face à la mort

1Au chef de chœur, à Yedoutoun[a] ; psaume de David.

Je m’étais dit : |« Je vais me surveiller
pour ne pas pécher en paroles.
Je serai comme bâillonné
aussi longtemps que des méchants |se tiendront devant moi. »
Je me suis renfermé |dans un complet silence,
sans prononcer une parole, tenu à l’écart du bonheur[b] ;
ma douleur s’est exaspérée.
Mon cœur brûlait dans ma poitrine,
mes pensées s’embrasaient en moi,
alors j’ai fini par parler :
« O Eternel, fais-moi savoir |quand finira ma vie,
quel est le nombre de mes jours,
afin que je sache à quel point |ma vie est éphémère.
Voici : mes jours sont limités, |car tu leur as donné |la largeur d’une main.
Oui, devant toi, |la durée de ma vie |n’est vraiment presque rien,
même s’il est debout, |tout homme n’est qu’un souffle :
            Pause
il va, il vient, ce n’est qu’une ombre.
Son agitation, c’est du vent,
et les biens qu’il amasse, |sait-il qui les recueillera ?
Dès lors, Seigneur, que puis-je attendre ?
Mon espérance est toute en toi,
de tous mes péchés, sauve-moi !
Ne permets pas aux insensés |de m’exposer au déshonneur !
10 Voici : je veux rester muet, |ne plus ouvrir la bouche,
car c’est toi qui agis.
11 Détourne donc de moi tes coups,
car je succombe |sous les attaques de ta main.
12 Pour corriger les hommes, |tu les punis de leurs péchés,
et tu détruis comme une teigne |ce qu’ils ont de plus cher.
Tout homme n’est qu’un souffle.
            Pause
13 O Eternel, écoute ma prière |et sois attentif à mon cri !
Ne reste pas sourd à mes pleurs,
car je ne suis, chez toi, |qu’un étranger,
qu’un hôte temporaire, |tout comme mes ancêtres.
14 Détourne de moi ton regard |pour que je puisse respirer
avant que je m’en aille |et que je ne sois plus. »

Notas al pie

  1. 39.1 L’un des trois chefs de chœur de David (1 Ch 16.41-42 ; 25.1, 3, 6 ; 2 Ch 5.12 ; 35.15). Il est aussi nommé aux Ps 62, 77 et 89.
  2. 39.3 Autre traduction : je n’ai même pas prononcé une bonne parole.