New American Standard Bible

1 Samuel 5

Capture of the Ark Provokes God

1Now the Philistines took the ark of God and brought it from Ebenezer to Ashdod. Then the Philistines took the ark of God and brought it to the house of Dagon and set it by Dagon. When the Ashdodites arose early the next morning, behold, Dagon had fallen on his face to the ground before the ark of the Lord. So they took Dagon and set him in his place again. But when they arose early the next morning, behold, Dagon had fallen on his face to the ground before the ark of the Lord. And the head of Dagon and both the palms of his hands were cut off on the threshold; [a]only the trunk of Dagon was left to him. Therefore neither the priests of Dagon nor all who enter Dagon’s house tread on the threshold of Dagon in Ashdod to this day.

Now the hand of the Lord was heavy on the Ashdodites, and He ravaged them and smote them with tumors, both Ashdod and its territories. When the men of Ashdod saw that it was so, they said, “The ark of the God of Israel must not remain with us, for His hand is severe on us and on Dagon our god.” So they sent and gathered all the lords of the Philistines to them and said, “What shall we do with the ark of the God of Israel?” And they said, “Let the ark of the God of Israel be brought around to Gath.” And they brought the ark of the God of Israel around. After they had brought it around, the hand of the Lord was against the city with very great confusion; and He smote the men of the city, both young and old, so that tumors broke out on them. 10 So they sent the ark of God to Ekron. And as the ark of God came to Ekron the Ekronites cried out, saying, “They have brought the ark of the God of Israel around to [b]us, to kill [c]us and [d]our people.” 11 They sent therefore and gathered all the lords of the Philistines and said, “Send away the ark of the God of Israel, and let it return to its own place, so that it will not kill [e]us and [f]our people.” For there was a deadly confusion throughout the city; the hand of God was very heavy there. 12 And the men who did not die were smitten with tumors and the cry of the city went up to heaven.

Notas al pie

  1. 1 Samuel 5:4 So with ancient versions; Heb only Dagon
  2. 1 Samuel 5:10 Lit me
  3. 1 Samuel 5:10 Lit me
  4. 1 Samuel 5:10 Lit my
  5. 1 Samuel 5:11 Lit me
  6. 1 Samuel 5:11 Lit my

La Bible du Semeur

1 Samuel 5

Le coffre de l’alliance chez les Philistins

1Après s’être emparés du coffre de Dieu, les Philistins l’emportèrent d’Eben-Ezer à Ashdod[a]. Là, ils le mirent dans le temple de leur dieu Dagôn et l’installèrent à côté de la statue de l’idole[b]. Le lendemain matin, les habitants d’Ashdod découvrirent Dagôn étendu par terre sur sa face devant le coffre de l’Eternel. Ils le relevèrent et le remirent en place. Le jour suivant, de bonne heure, ils trouvèrent encore Dagôn par terre sur sa face devant le coffre de l’Eternel, sa tête et ses deux mains coupées gisaient sur le seuil de la pièce, seul le tronc était resté là. C’est pour cette raison que, jusqu’à ce jour, les prêtres de Dagôn et tous ceux qui entrent dans son temple à Ashdod évitent de poser leur pied sur le seuil.

Puis l’Eternel frappa très sévèrement les Ashdodiens et fit des ravages parmi eux en les frappant de tumeurs; [des rats apparurent dans le pays, semant la mort et la destruction[c]] dans la ville et les territoires qui en dépendaient. En voyant ce qui leur arrivait, les gens d’Ashdod déclarèrent: Le coffre du Dieu d’Israël ne restera pas plus longtemps chez nous, car il nous frappe très sévèrement, nous et Dagôn notre dieu.

Ils envoyèrent chercher les princes des Philistins pour les réunir chez eux et ils leur demandèrent ce qu’il fallait faire du coffre du Dieu d’Israël. Ceux-ci décidèrent de le transférer à Gath. Ainsi on y transporta le coffre du Dieu d’Israël.

Mais quand on l’eut transféré là-bas, l’Eternel intervint contre les habitants de la ville, et y sema la terreur. En effet, l’Eternel les frappa tous, quelle que soit leur condition sociale, et ils furent atteints de tumeurs[d]. 10 Alors ils expédièrent le coffre de Dieu à Eqrôn.

Mais lorsqu’il arriva là-bas, les Eqroniens[e] protestèrent en criant: Ils ont transporté le coffre du Dieu d’Israël chez nous pour nous faire mourir, nous et tout notre peuple!

11 A leur tour, ils firent chercher les princes des Philistins pour qu’ils se réunissent et ils leur dirent: Renvoyez le coffre du Dieu d’Israël et qu’il retourne dans son pays pour qu’il ne nous fasse pas mourir toute la population.

Une peur mortelle régnait dans toute la ville, car Dieu la frappait sévèrement. 12 Les gens qui avaient échappé à la mort étaient atteints de tumeurs et les cris de détresse de la ville montaient jusqu’au ciel.

Notas al pie

  1. 5.1 Pour Eben-Ezer, voir note 4.1. Ashdod : l’une des cinq principales villes des Philistins, à quelque 55 kilomètres à l’ouest de Jérusalem, près de la Méditerranée (Jos 11.22; Ac 8.40).
  2. 5.2 Dagôn : divinité principale des Philistins (voir note Jg 16.23; cf. 1 S 31.10; 1 Ch 10.10).
  3. 5.6 Les mots entre crochets manquent dans le texte hébreu traditionnel. Ils sont restitués d’après l’ancienne version grecque; voir 1 S 6.5.
  4. 5.9 On hésite sur cette maladie. Selon certains, il s’agirait de dysenterie, d’autres pensent à des hémorroïdes et d’autres encore à une peste bubonique propagée par les rats.
  5. 5.10 Eqrôn : la plus septentrionale des villes principales de Philistie, à une vingtaine de kilomètres au nord d’Ashdod, proche de la frontière israélite.