La Bible du Semeur

Psaumes 92

Il est bon de louer l’Eternel

1Psaume à chanter le jour du sabbat.

Il est bon de louer l’Eternel,
de te célébrer par des chants, ô Très-Haut!
Et de proclamer, dès le point du jour, ton amour,
tout au long des nuits, ta fidélité,
sur la cithare à dix cordes[a],
sur le luth et sur la lyre[b].

Ce que tu fais, Eternel, me remplit de joie
et j’acclamerai
les ouvrages de tes mains.
Que tes œuvres sont grandioses, Eternel!
Que tes pensées sont profondes!
L’insensé n’y connaît rien,
le sot ne peut les comprendre.
Si les malfaisants croissent comme l’herbe,
si tous les méchants sont si florissants,
c’est pour périr à jamais.
Mais toi, tu es tout là-haut,
Eternel, pour toujours.
10 Car voici tes ennemis, Eternel,
car voici tes ennemis périssent,
et tous ceux qui font le mal seront dispersés!

11 Mais tu me remplis de force, je suis comme un buffle,
je me suis enduit d’huile fraîche.
12 Je regarde tous mes détracteurs,
j’entends tous mes adversaires qui s’emploient au mal.
13 Car les justes poussent comme le palmier,
ils grandissent comme un cèdre du Liban[c].
14 Bien plantés dans la demeure de l’Eternel,
ils fleurissent sur les parvis du temple, de notre Dieu.
15 Ils seront féconds jusqu’en leur vieillesse
et ils resteront pleins de sève et de vigueur,
16 ils proclameront combien l’Eternel est droit:
il est mon rocher, on ne trouve en lui aucune injustice.

Notas al pie

  1. 92.4 Terme de sens incertain.
  2. 92.4 Sens incertain.
  3. 92.13 Symbole de la prospérité durable opposée à la croissance rapide mais éphémère du méchant (v. 8). Le palmier résiste à la chaleur du désert, le cèdre aux neiges du Liban.

The Message

Psalm 92

A Sabbath Song

11-3 What a beautiful thing, God, to give thanks,
    to sing an anthem to you, the High God!
To announce your love each daybreak,
    sing your faithful presence all through the night,
Accompanied by dulcimer and harp,
    the full-bodied music of strings.

4-9 You made me so happy, God
    I saw your work and I shouted for joy.
How magnificent your work, God!
    How profound your thoughts!
Dullards never notice what you do;
    fools never do get it.
When the wicked popped up like weeds
    and all the evil men and women took over,
You mowed them down,
    finished them off once and for all.
You, God, are High and Eternal.
    Look at your enemies, God!
Look at your enemies—ruined!
    Scattered to the winds, all those hirelings of evil!

10-14 But you’ve made me strong as a charging bison,
    you’ve honored me with a festive parade.
The sight of my critics going down is still fresh,
    the rout of my malicious detractors.
My ears are filled with the sounds of promise:
    “Good people will prosper like palm trees,
Grow tall like Lebanon cedars;
    transplanted to God’s courtyard,
They’ll grow tall in the presence of God,
    lithe and green, virile still in old age.”

15 Such witnesses to upright God!
    My Mountain, my huge, holy Mountain!