La Bible du Semeur

Psaumes 39

Face à la mort

1Au chef de chœur, à Yedoutoun[a]; psaume de David.

Je m’étais dit: «Je vais me surveiller
pour ne pas pécher en paroles.
Je serai comme bâillonné
aussi longtemps que des méchants se tiendront devant moi.»
Je me suis renfermé dans un complet silence,
sans prononcer une parole, tenu à l’écart du bonheur[b];
ma douleur s’est exaspérée.
Mon cœur brûlait dans ma poitrine,
mes pensées s’embrasaient en moi,
alors j’ai fini par parler:
«O Eternel, fais-moi savoir quand finira ma vie,
quel est le nombre de mes jours,
afin que je sache à quel point ma vie est éphémère.
Voici: mes jours sont limités, car tu leur as donné la largeur d’une main.
Oui, devant toi, la durée de ma vie n’est vraiment presque rien,
même s’il est debout, tout homme n’est qu’un souffle:
            Pause
il va, il vient, ce n’est qu’une ombre.
Son agitation, c’est du vent,
et les biens qu’il amasse, sait-il qui les recueillera?
Dès lors, Seigneur, que puis-je attendre?
Mon espérance est toute en toi,
de tous mes péchés, sauve-moi!
Ne permets pas aux insensés de m’exposer au déshonneur!
10 Voici: je veux rester muet, ne plus ouvrir la bouche,
car c’est toi qui agis.
11 Détourne donc de moi tes coups,
car je succombe sous les attaques de ta main.
12 Pour corriger les hommes, tu les punis de leurs péchés,
et tu détruis comme une teigne ce qu’ils ont de plus cher.
Tout homme n’est qu’un souffle.
            Pause
13 O Eternel, écoute ma prière et sois attentif à mon cri!
Ne reste pas sourd à mes pleurs,
car je ne suis, chez toi, qu’un étranger,
qu’un hôte temporaire, tout comme mes ancêtres.
14 Détourne de moi ton regard pour que je puisse respirer
avant que je m’en aille et que je ne sois plus.»

Notas al pie

  1. 39.1 L’un des trois chefs de chœur de David (1 Ch 16.41-42; 25.1, 3, 6; 2 Ch 5.12; 35.15). Il est aussi nommé aux Ps 62, 77 et 89.
  2. 39.3 Autre traduction: je n’ai même pas prononcé une bonne parole.

Nueva Versión Internacional (Castilian)

Salmos 39

Al director musical. Para Jedutún. Salmo de David.

1Me dije a mí mismo:
«Mientras esté ante gente malvada,
    vigilaré mi conducta,
    me abstendré de pecar con la lengua,
    me pondré una mordaza en la boca».
Así que guardé silencio, me mantuve callado.
    ¡Ni aun lo bueno salía de mi boca!
Pero mi angustia iba en aumento;
    ¡el corazón me ardía en el pecho!
Al meditar en esto, el fuego se inflamó
    y tuve que decir:

«Hazme saber, Señor, el límite de mis días,
    y el tiempo que me queda por vivir;
    hazme saber lo efímero que soy.
Muy breve es la vida que me has dado;
    ante ti, mis años no son nada.
¡Un soplo nada más es el mortal! Selah
    Es un suspiro que se pierde entre las sombras.
Ilusorias son las riquezas que amontona,[a]
    pues no sabe quién se quedará con ellas.

»Y ahora, Señor, ¿qué esperanza me queda?
    ¡Mi esperanza he puesto en ti!
Líbrame de todas mis transgresiones.
    Que los necios no se burlen de mí.

»He guardado silencio; no he abierto la boca,
    pues tú eres quien actúa.
10 Ya no me castigues,
    que los golpes de tu mano me aniquilan.
11 Tú reprendes a los mortales,
    los castigas por su iniquidad;
como polilla, acabas con sus placeres.
    ¡Un soplo nada más es el mortal! Selah

12 »Señor, escucha mi oración,
    atiende mi clamor;
    no cierres tus oídos a mi llanto.
Ante ti soy un extraño,
    un peregrino, como todos mis antepasados.
13 No me mires con enojo, y volveré a alegrarme
    antes que me muera y deje de existir».

Notas al pie

  1. 39:6 Ilusorias … que amontona (lectura probable); En vano hace ruido y amontona (TM).