La Bible du Semeur

Juges 16

Samson à Gaza

1Samson se rendit à Gaza[a]. Il y vit une prostituée et entra chez elle. La nouvelle se répandit parmi les gens de Gaza qu’il se trouvait dans la ville. Pendant toute la nuit, ils gardèrent les issues et firent le guet à la porte de la ville. Cependant, ils se tinrent tranquilles pendant la nuit, se proposant de le tuer au point du jour. Mais Samson resta couché jusqu’au milieu de la nuit seulement; à minuit, il se leva. Arrivé à la porte de la ville, il empoigna les deux battants avec les deux montants et les arracha avec la traverse, puis il chargea le tout sur ses épaules et le transporta jusqu’au sommet de la colline en face d’Hébron[b].

Samson trahi par Dalila

Plus tard, Samson tomba amoureux d’une femme nommée Dalila qui habitait dans la vallée de Soreq[c]. Les princes des Philistins[d] vinrent la trouver et lui dirent: Enjôle-le, et tâche de découvrir d’où lui vient sa force extraordinaire et comment nous pourrions réussir à le ligoter pour le maîtriser. Chacun de nous te donnera onze cents pièces d’argent[e].

Dalila demanda à Samson: Dis-moi, je te prie, d’où te vient ta grande force et avec quoi il faudrait te lier pour te maîtriser.

Samson lui répondit: Si on me lie avec sept cordes fraîches qui n’ont pas encore séché, je perdrai ma force et je deviendrai comme n’importe quel autre homme.

Les princes des Philistins procurèrent à Dalila sept cordes fraîches qui n’étaient pas encore sèches, et elle ligota Samson avec ces cordes, tandis que des hommes se tenaient cachés chez elle, dans la chambre. Tout à coup, elle s’écria: Samson! Les Philistins t’attaquent!

Il rompit les cordes comme se rompt une mèche d’étoupe quand elle a pris feu. Ainsi on ne découvrit pas le secret de sa force.

10 Dalila dit à Samson: Voici: tu t’es moqué de moi, tu m’as raconté des mensonges. Maintenant, dis-moi donc, je te prie, avec quoi l’on pourrait te lier.

11 Il lui répondit: Si on m’attache fortement avec des cordes neuves qui n’ont jamais servi, je perdrai ma force et deviendrai comme n’importe quel autre homme.

12 Alors Dalila prit des cordes neuves dont elle le ligota. Puis elle s’écria: Samson! Les Philistins t’attaquent!

Des hommes se tenaient de nouveau cachés dans la chambre. Mais il rompit les cordes comme un fil et les fit tomber de ses bras.

13 Dalila dit à Samson: Jusqu’à présent, tu t’es moqué de moi et tu ne m’as raconté que des mensonges. Dis-moi enfin avec quoi il faudrait te lier.

Il lui répondit: Si tu tisses les sept tresses de ma tête dans la chaîne d’un métier à tisser et que tu les fixes au moyen d’une cheville, je perdrai ma force et je deviendrai comme n’importe quel autre homme[f].

14 Alors elle l’endormit, tissa les sept tresses de sa chevelure sur la chaîne du métier à tisser et les fixa avec la cheville. Puis elle s’écria: Samson! Les Philistins t’attaquent!

Il se réveilla de son sommeil et arracha la cheville du métier avec la chaîne. 15 Alors elle lui dit: Comment peux-tu prétendre que tu m’aimes alors que tu ne me fais pas confiance! Voilà trois fois que tu t’es moqué de moi et que tu as refusé de m’indiquer d’où venait ta force extraordinaire.

16 Tous les jours, elle le harcelait par ses paroles et le poussait à bout par ses instances. Excédé à en mourir, 17 il finit par lui révéler son secret.

– Jamais encore, lui dit-il, mes cheveux et ma barbe n’ont été coupés, car j’ai été consacré à Dieu dès le sein maternel. Si l’on me rasait la tête, ma force m’abandonnerait et je deviendrais comme n’importe quel autre homme.

18 Dalila comprit qu’il lui avait révélé son secret. Elle fit prévenir les princes des Philistins en leur disant: Venez, car cette fois-ci, il m’a dit son secret.

Ils se rendirent chez elle avec l’argent promis. 19 Elle endormit Samson sur ses genoux, puis appela un homme pour lui couper les sept tresses de sa tête. Ainsi elle commença à le maîtriser, car il perdit sa force[g]. 20 Puis elle cria: Samson! Les Philistins t’attaquent!

Il se réveilla de son sommeil et se dit: Je m’en tirerai comme les autres fois et je me dégagerai!

Mais il ne savait pas que l’Eternel s’était détourné de lui. 21 Les Philistins se saisirent de lui et lui crevèrent les yeux[h], puis ils l’emmenèrent à Gaza, le ligotèrent avec une double chaîne de bronze, et lui firent tourner la meule à grain dans la prison.

L’ultime vengeance de Samson

22 Après avoir été rasés, ses cheveux commencèrent à repousser. 23 Les princes des Philistins s’assemblèrent pour offrir un sacrifice important à Dagôn[i] leur dieu et pour se livrer aux réjouissances. Ils disaient:

C’est notre Dieu qui a livré entre nos mains notre ennemi: Samson.

24 Quand le peuple le vit, il loua son dieu en disant:

C’est notre Dieu qui a livré entre nos mains notre ennemi
qui ravageait notre pays
et qui a fait tant de victimes parmi nous.

25 Comme ils étaient en joie, ils s’écrièrent: Appelez Samson, qu’il nous divertisse!

Ils firent sortir Samson de la prison et il dut se livrer à des pitreries devant eux, puis ils le placèrent entre les colonnes du bâtiment. 26 Alors Samson demanda au jeune homme qui le conduisait par la main: Guide-moi! Fais-moi toucher les colonnes qui soutiennent l’édifice pour que je puisse m’y appuyer.

27 Or, le bâtiment était rempli d’hommes et de femmes; tous les princes des Philistins s’y trouvaient et, sur la terrasse, il y avait trois mille personnes environ, hommes et femmes, qui regardaient Samson les amuser. 28 Samson pria l’Eternel et dit: Seigneur Eternel! Je te prie, interviens en ma faveur! Rends-moi ma force, une dernière fois, ô Dieu, pour que je me venge en une fois des Philistins pour la perte de mes deux yeux!

29 Il toucha les deux colonnes centrales qui soutenaient l’édifice et s’arc-bouta contre elles, de la main droite contre l’une et de la main gauche contre l’autre. 30 Puis il dit: Que je meure avec les Philistins!

Puis il poussa de toutes ses forces, et le bâtiment s’écroula sur les princes et sur toute la foule qui s’y trouvait. Ainsi il fit périr plus de monde par sa mort que de son vivant. 31 Ses frères et tous les siens descendirent pour emporter son corps et pour l’ensevelir entre Tsorea et Eshtaol dans le tombeau de Manoah, son père. Il avait été chef en Israël pendant vingt ans.

Notas al pie

  1. 16.1 Important port de maritime, situé dans le sud de la Philistie.
  2. 16.3 Ou: en direction d’Hébron. Dans ce cas, il s’agirait d’une hauteur située à une demi-heure à l’est de Gaza. Hébron était à 70 kilomètres de Gaza.
  3. 16.4 Petite vallée proche du lieu de naissance de Samson.
  4. 16.5 La Philistie était une confédération de cinq villes gouvernées par cinq princes.
  5. 16.5 Il s’agit de sicles d’argent. Somme considérable (82,5 kg d’argent) équivalente au prix de 275 esclaves (d’après le prix offert pour Joseph quelques siècles auparavant).
  6. 16.13 Les v. 13 et 14 sont traduits d’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel est plus court; il semble qu’une partie se soit perdue.
  7. 16.19 Le texte hébreu traditionnel a: et elle coupa, mais les versions anciennes ont: qui coupa.
  8. 16.21 Traitement souvent infligé aux prisonniers de guerre (1 S 11.2; 2 R 25.7).
  9. 16.23 Divinité principale des Philistins. Son nom, en hébreu, signifie grain. Dagôn devait donc être un dieu de la végétation. Par la suite, à cause de l’assonance avec le terme hébreu dag, «poisson», Dagôn a été représenté par une statue mi-homme, mi-poisson.

The Message

Judges 16

11-2 Samson went to Gaza and saw a prostitute. He went to her. The news got around: “Samson’s here.” They gathered around in hiding, waiting all night for him at the city gate, quiet as mice, thinking, “At sunrise we’ll kill him.”

Samson was in bed with the woman until midnight. Then he got up, seized the doors of the city gate and the two gateposts, bolts and all, hefted them on his shoulder, and carried them to the top of the hill that faces Hebron.

4-5 Some time later he fell in love with a woman in the Valley of Sorek (Grapes). Her name was Delilah. The Philistine tyrants approached her and said, “Seduce him. Discover what’s behind his great strength and how we can tie him up and humble him. Each man’s company will give you a hundred shekels of silver.”

So Delilah said to Samson, “Tell me, dear, the secret of your great strength, and how you can be tied up and humbled.”

Samson told her, “If they were to tie me up with seven bowstrings—the kind made from fresh animal tendons, not dried out—then I would become weak, just like anyone else.”

8-9 The Philistine tyrants brought her seven bowstrings, not dried out, and she tied him up with them. The men were waiting in ambush in her room. Then she said, “The Philistines are on you, Samson!” He snapped the cords as though they were mere threads. The secret of his strength was still a secret.

10 Delilah said, “Come now, Samson—you’re playing with me, making up stories. Be serious; tell me how you can be tied up.”

11 He told her, “If you were to tie me up tight with new ropes, ropes never used for work, then I would be helpless, just like anybody else.”

12 So Delilah got some new ropes and tied him up. She said, “The Philistines are on you, Samson!” The men were hidden in the next room. He snapped the ropes from his arms like threads.

13-14 Delilah said to Samson, “You’re still playing games with me, teasing me with lies. Tell me how you can be tied up.”

He said to her, “If you wove the seven braids of my hair into the fabric on the loom and drew it tight, then I would be as helpless as any other mortal.”

When she had him fast asleep, Delilah took the seven braids of his hair and wove them into the fabric on the loom and drew it tight. Then she said, “The Philistines are on you, Samson!” He woke from his sleep and ripped loose from both the loom and fabric!

15 She said, “How can you say ‘I love you’ when you won’t even trust me? Three times now you’ve toyed with me, like a cat with a mouse, refusing to tell me the secret of your great strength.”

16-17 She kept at it day after day, nagging and tormenting him. Finally, he was fed up—he couldn’t take another minute of it. He spilled it.

He told her, “A razor has never touched my head. I’ve been God’s Nazirite from conception. If I were shaved, my strength would leave me; I would be as helpless as any other mortal.”

18 When Delilah realized that he had told her his secret, she sent for the Philistine tyrants, telling them, “Come quickly—this time he’s told me the truth.” They came, bringing the bribe money.

19 When she got him to sleep, his head on her lap, she motioned to a man to cut off the seven braids of his hair. Immediately he began to grow weak. His strength drained from him.

20 Then she said, “The Philistines are on you, Samson!” He woke up, thinking, “I’ll go out, like always, and shake free.” He didn’t realize that God had abandoned him.

21-22 The Philistines grabbed him, gouged out his eyes, and took him down to Gaza. They shackled him in irons and put him to the work of grinding in the prison. But his hair, though cut off, began to grow again.

23-24 The Philistine tyrants got together to offer a great sacrifice to their god Dagon. They celebrated, saying,

Our god has given us
Samson our enemy!

And when the people saw him, they joined in, cheering their god,

Our god has given
Our enemy to us,
The one who ravaged our country,
Piling high the corpses among us.

25-27 Then this: Everyone was feeling high and someone said, “Get Samson! Let him show us his stuff!” They got Samson from the prison and he put on a show for them.

They had him standing between the pillars. Samson said to the young man who was acting as his guide, “Put me where I can touch the pillars that hold up the temple so I can rest against them.” The building was packed with men and women, including all the Philistine tyrants. And there were at least three thousand in the stands watching Samson’s performance.

28 And Samson cried out to God:

Master, God!
    Oh, please, look on me again,
    Oh, please, give strength yet once more.

God!
    With one avenging blow let me be avenged
    On the Philistines for my two eyes!

29-30 Then Samson reached out to the two central pillars that held up the building and pushed against them, one with his right arm, the other with his left. Saying, “Let me die with the Philistines,” Samson pushed hard with all his might. The building crashed on the tyrants and all the people in it. He killed more people in his death than he had killed in his life.

31 His brothers and all his relatives went down to get his body. They carried him back and buried him in the tomb of Manoah his father, between Zorah and Eshtaol.

He judged Israel for twenty years.