La Bible du Semeur

2 Rois 1

Les rois de Juda et d’Israël

La maladie et la faute d’Ahazia

1Après la mort d’Achab[a], les Moabites se révoltèrent contre Israël[b]. Le roi Ahazia tomba de sa chambre haute à Samarie par la fenêtre et se blessa grièvement. Il envoya des messagers consulter Baal-Zeboub[c], dieu d’Eqrôn[d], pour savoir s’il se remettrait de cet accident. Mais l’ange de l’Eternel dit à Elie de Tishbé: Mets-toi en route, va à la rencontre des messagers du roi de Samarie et demande-leur: «N’y a-t-il pas de Dieu en Israël pour que vous alliez consulter Baal-Zeboub, le dieu d’Eqrôn? C’est pourquoi, voici ce que déclare l’Eternel à votre roi: Tu ne quitteras plus le lit sur lequel tu t’es couché et tu vas mourir.»

Elie y alla.

Alors les messagers retournèrent auprès d’Ahazia, qui leur demanda: Pourquoi revenez-vous déjà?

Ils lui répondirent: Un homme est venu à notre rencontre et nous a ordonné: Allez, retournez auprès du roi qui vous a envoyés et dites-lui: Voici ce que déclare l’Eternel: «N’y a-t-il pas de Dieu en Israël pour que tu envoies consulter Baal-Zeboub, le dieu d’Eqrôn? C’est pourquoi tu ne quitteras plus le lit sur lequel tu t’es couché. Tu vas mourir.»

Ahazia leur demanda: Quelle allure avait l’homme qui est venu à votre rencontre et qui vous a transmis ce message?

Ils lui répondirent: C’était un homme habillé d’un vêtement en poil de chameau, noué d’une ceinture autour des reins.

Alors Ahazia dit: C’est Elie, de Tishbé.

Ahazia envoie arrêter Elie

Aussitôt, il envoya vers Elie un officier avec une cinquantaine d’hommes pour qu’ils le lui ramènent. L’officier monta vers Elie, qui se tenait sur le sommet de la montagne. Il lui dit: Homme de Dieu, le roi t’ordonne de descendre.

10 Elie lui répondit: Si je suis un homme de Dieu, que le feu tombe du ciel et qu’il te foudroie, toi et ta «cinquantaine»!

Aussitôt, la foudre tomba du ciel et consuma l’officier et sa cinquantaine de soldats.

11 Ahazia envoya un autre officier accompagné d’une «cinquantaine». Celui-ci dit à Elie: Homme de Dieu, par ordre du roi: Dépêche-toi de descendre!

12 Elie lui répliqua: Si je suis un homme de Dieu, que le feu tombe du ciel et te foudroie, toi et tes hommes!

Aussitôt, la foudre tomba du ciel et consuma l’officier et sa cinquantaine de soldats.

13 Ahazia envoya un troisième officier avec une «cinquantaine». Cet officier-ci, après être monté, fléchit les genoux devant Elie et le supplia: Homme de Dieu, je te prie, aie égard à ma vie et à celle de cette cinquantaine d’hommes! 14 Le feu est tombé du ciel et a foudroyé les deux premiers chefs et leur «cinquantaine»; mais maintenant, aie égard à ma vie!

15 L’ange de l’Eternel dit alors à Elie: Descends avec lui, ne crains rien de sa part!

Alors Elie se mit en route pour descendre avec l’officier chez le roi. 16 Lorsqu’il fut arrivé, il lui dit: Voici ce que déclare l’Eternel: «Puisque tu as envoyé des messagers pour consulter Baal-Zeboub, le dieu d’Eqrôn, comme s’il n’y avait pas de Dieu en Israël que l’on puisse consulter, eh bien, tu ne quitteras plus le lit sur lequel tu t’es couché et tu vas mourir.»

La mort d’Ahazia

17 Ahazia mourut effectivement, comme l’Eternel l’avait annoncé par Elie. Comme il n’avait pas de fils, son frère[e] Yoram lui succéda sur le trône, la deuxième année de Yoram, fils de Josaphat, roi de Juda[f]. 18 Les autres faits et gestes d’Ahazia sont cités dans le livre des Annales des rois d’Israël.

Notas al pie

  1. 1.1 Suite de 1 R 22.52-54.
  2. 1.1 Les Moabites avaient été soumis par David (2 S 8.2). A partir du schisme, ils ont dû se trouver assujettis au royaume du Nord.
  3. 1.2 C’est-à-dire le Seigneur des Mouches, une déformation ridiculisante de Baal-Zeboul (Baal le prince), connu par d’anciens textes cananéens. Ce nom reparaît dans les évangiles sous la forme Béelzébul pour désigner le prince des démons (Mt 10.25; 12.27).
  4. 1.2 La plus septentrionale des cinq villes princières des Philistins.
  5. 1.17 Les mots: son frère, absents du texte hébreu traditionnel, se trouvent dans l’ancienne version grecque.
  6. 1.17 Le règne de Yoram a commencé par cinq années de corégence avec son père Josaphat, de 853 à 848 av. J.-C. (8.16). La 18e année du règne de Josaphat (3.1) est par conséquent la même que la seconde année du règne de Yoram (en corégence): 852.

The Message

2 Kings 1

1After Ahab died, Moab rebelled against Israel.

One day Ahaziah fell through the balcony railing on the rooftop of his house in Samaria and was injured. He sent messengers off to consult Baal-Zebub, the god of Ekron, “Am I going to recover from this accident?”

3-4 God’s angel spoke to Elijah the Tishbite: “Up on your feet! Go out and meet the messengers of the king of Samaria with this word, ‘Is it because there’s no God in Israel that you’re running off to consult Baal-Zebub god of Ekron?’ Here’s a message from the God you’ve tried to bypass: ‘You’re not going to get out of that bed you’re in—you’re as good as dead already.’” Elijah delivered the message and was gone.

The messengers went back. The king said, “So why are you back so soon—what’s going on?”

They told him, “A man met us and said, ‘Turn around and go back to the king who sent you; tell him, God’s message: Is it because there’s no God in Israel that you’re running off to consult Baal-Zebub god of Ekron? You needn’t bother. You’re not going to get out of that bed you’re in—you’re as good as dead already.’”

The king said, “Tell me more about this man who met you and said these things to you. What was he like?”

“Shaggy,” they said, “and wearing a leather belt.”

He said, “That has to be Elijah the Tishbite!”

The king sent a captain with fifty men to Elijah. Meanwhile Elijah was sitting, big as life, on top of a hill. The captain said, “O Holy Man! King’s orders: Come down!”

10 Elijah answered the captain of the fifty, “If it’s true that I’m a ‘holy man,’ lightning strike you and your fifty men!” Out of the blue lightning struck and incinerated the captain and his fifty.

11 The king sent another captain with his fifty men, “O Holy Man! King’s orders: Come down. And right now!”

12 Elijah answered, “If it’s true that I’m a ‘holy man,’ lightning strike you and your fifty men!” Immediately a divine lightning bolt struck and incinerated the captain and his fifty.

13-14 The king then sent a third captain with his fifty men. For a third time, a captain with his fifty approached Elijah. This one fell on his knees in supplication: “O Holy Man, have respect for my life and the souls of these fifty men! Twice now lightning from out of the blue has struck and incinerated captains with their fifty men; please, I beg you, respect my life!”

15 The angel of God told Elijah, “Go ahead; and don’t be afraid.” Elijah got up and went down with him to the king.

16 Elijah told him, “God’s word: Because you sent messengers to consult Baal-Zebub the god of Ekron, as if there were no God in Israel to whom you could pray, you’ll never get out of that bed alive—already you’re as good as dead.”

17 And he died, exactly as God’s word spoken by Elijah had said.

Because Ahaziah had no son, his brother Joram became the next king. The succession took place in the second year of the reign of Jehoram son of Jehoshaphat king of Judah.

18 The rest of Ahaziah’s life is recorded in The Chronicles of the Kings of Israel.