O Livro

Jeremias 40

Jeremias é libertado pelos babilónios

1Nebuzaradão comandante da guarda levou depois Jeremias para Ramá, com todo o povo exilado, de Jerusalém e de Judá, que tinha sido enviado para Babilónia; mas acabou por libertar o profeta.

2/5 O comandante chamou-o e disse-lhe: “Foi o Senhor vosso Deus quem trouxe estes desastres sobre a vossa terra, tal como tinha dito que havia de fazer. Porque esta gente não obedeceu à sua voz; e foi por isso que estas coisas se deram. Agora vou soltar-te, e deixar-te ir em liberdade. Se quiseres vir comigo para Babilónia, muito bem; farei com que seja tratado de forma a nada te faltar; no entanto, se não quiseres vir, não venhas. Tens toda a terra diante de ti; vai para onde bem entenderes. Se decidires ficar, volta para Gedalias, que foi nomeado governador de Judá pelo rei de Babilónia, e fica com o resto do povo que ele governa. Portanto, quanto a ti o assunto está arrumado; vai para onde quiseres.

Então Nebuzaradão deu-lhe algum alimento e dinheiro, deixando-o partir em liberdade. Assim Jeremias voltou para Gedalias, e passou a viver em Judá com o povo que tinha sido deixado na terra.

Gedalias é assassinado

7/8 E aconteceu que os chefes dos guerrilheiros judeus, que actuavam nos campos, ouvindo que o rei de Babilónia tinha nomeado Gedalias como governador sobre a gente pobre da terra que tinha sido autorizada a ficar, que não foi exilada para Babilónia, vieram ter com ele em Mizpá, que era o sítio onde se tinha fixado. São estes os nomes desses chefes de guerrilha que vieram ter com ele: Ismael (filho de Netanias), Joanã e Jónatas (filhos de Careá), Seraías (filho de Tanumete), os filhos de Efai (o netofatita) e Jezanias (filho dum indivíduo maacatita); vieram acompanhados dos seus homens. 9/10 Gedalias assegurou-lhes que seria mais seguro submeterem-se aos babilónios.

“Fiquem aqui, sirvam o rei de Babilónia e tudo o resto vos correrá bem. Quanto a mim, ficarei em Mizpá e intercederei a vosso favor junto dos babilónios que cá vierem controlar a minha administração. Estabeleçam-se na cidade que quiserem e vivam da terra. Recolham e armazenem o vinho e os frutos do Verão, assim como o azeite, como desejarem.”

11/12 Quando os judeus que estavam em Moabe, entre os amonitas, em Edom e noutras regiões vizinhas ouviram que alguns dentre o povo tinham sido deixados em Judá, e que o rei de Babilónia não os tinha levado a todos, e sabendo que Gedalias era o governador da terra, começaram a voltar para Judá vindos dessas muitas terras para onde tinham fugido. Concentraram-se em Mizpá, para discutirem com Gedalias os planos de recuperação das terras, e depois chegaram a juntar uma grande colheita de vinho e de muita fruta.

13/15 Mas pouco depois, Joanã (filho de Careá) e outros chefes guerrilheiros vieram a Mizpá avisar Gedalias de que Baalis, rei dos amonitas, tinha mandado Ismael (filho de Netanias) para o assassinar. Contudo, Gedalias não quis acreditar neles. Então Joanã conferenciou, em particular, com Gedalias e propôs-lhe ser ele quem matasse Ismael, secretamente.

“Porque é que havíamos de o deixar vir e tirar-te a vida?”, perguntava Joanã. “Que aconteceria então aos judeus retornados? Porque é que este povo que foi deixado cá haveria de ser espalhado e perdido?”

16 Mas Gedalias respondeu-lhe: “Proíbo-te de fazeres uma coisa semelhante; o que estás a dizer de Ismael é simplesmente mentira.”

La Bible du Semeur

Jérémie 40

En Judée pendant le siège

Le sort de Jérémie

1Voici ce que l’Eternel dit à Jérémie lorsqu’il s’adressa à lui après que Nebouzaradân, le chef de la garde, l’eut renvoyé à Rama. Celui-ci l’avait en effet trouvé enchaîné au milieu de tous les captifs de Jérusalem et de Juda que l’on déportait à Babylone[a]. Le chef de la garde l’avait donc fait retirer du convoi et lui avait dit: L’Eternel ton Dieu avait annoncé que ce malheur viendrait sur ce lieu, et maintenant il l’a fait venir et a réalisé ainsi ce qu’il avait annoncé. Cela vous est arrivé parce que vous vous êtes rendus coupables envers l’Eternel, et que vous ne lui avez pas obéi. Maintenant, vois, je détache aujourd’hui les chaînes de tes poignets. Si tu le juges bon, viens avec moi à Babylone, et je prendrai soin de toi. Mais si tu préfères ne pas me suivre à Babylone, reste ici. Vois: tout le pays est devant toi; va où bon te semblera et où il te conviendra d’aller.

Comme Jérémie hésitait à répondre[b], Nebouzaradân lui dit: Retourne auprès de Guedalia, fils d’Ahiqam, et petit-fils de Shaphân, à qui le roi de Babylone a confié la responsabilité des villes de Juda, et demeure avec lui au milieu du peuple, ou bien va où bon te semblera.

Puis le chef de la garde lui donna des vivres, lui offrit un présent et prit congé de lui. Jérémie se rendit donc auprès de Guedalia, fils d’Ahiqam, à Mitspa[c], et il demeura avec lui parmi le peuple qui avait été laissé dans le pays.

Les Judéens dispersés reviennent dans leur pays

Lorsque tous les chefs de l’armée, qui s’étaient dispersés dans la campagne, et leurs hommes apprirent que le roi de Babylone avait nommé Guedalia, fils d’Ahiqam, comme gouverneur du pays, et qu’il lui avait confié les hommes, les femmes et les enfants, et les gens pauvres du pays qui n’avaient pas été déportés à Babylone[d], ils allèrent trouver Guedalia à Mitspa. C’étaient Ismaël, fils de Netania, Yohanân et Jonathan, fils de Qaréah, Seraya, fils de Tanhoumeth, les fils d’Ephaï de Netopha et Yezania, fils d’un Maakathien[e]. Ils vinrent, accompagnés de leurs hommes. Guedalia, fils d’Ahiqam, petit-fils de Shaphân, leur déclara avec serment, à eux et à leurs hommes: Vous n’avez rien à craindre en vous soumettant aux Chaldéens; installez-vous dans le pays, soumettez-vous au roi de Babylone et tout ira bien pour vous. 10 Moi, je vais m’installer à Mitspa pour vous représenter auprès des Chaldéens lorsqu’ils viendront nous trouver. Mais vous autres, faites les récoltes de vin, des fruits d’été et d’huile[f], et faites-en provision. Installez-vous dans les villes que vous occupez.

11 Tous les autres Judéens, qui s’étaient réfugiés dans le pays de Moab, chez les Ammonites, en Edom et dans tous les autres pays d’alentour, apprirent aussi que le roi de Babylone avait laissé un reste de la population dans le territoire de Juda et qu’il avait établi sur eux comme gouverneur Guedalia, fils d’Ahiqam et petit-fils de Shaphân.

12 Alors tous les Judéens revinrent de tous les lieux où ils avaient été dispersés; ils revinrent en Juda et se rendirent auprès de Guedalia à Mitspa. Ils firent une abondante récolte de vin et des fruits d’été.

L’assassinat du gouverneur

13 Yohanân, fils de Qaréah, et tous les chefs de l’armée qui se trouvaient dans la campagne, vinrent trouver Guedalia à Mitspa 14 et lui dirent: Ne sais-tu donc pas que Baalis, le roi des Ammonites, a chargé Ismaël, fils de Netania, de t’assassiner[g]?

Mais Guedalia, fils d’Ahiqam, ne voulut pas les croire. 15 Yohanân, fils de Qaréah, dit même en secret à Guedalia, à Mitspa: Laisse-moi aller tuer Ismaël, fils de Netania! Personne ne le saura. Pourquoi le laisser t’assassiner? Pourquoi faudrait-il que tous les Juifs qui se sont regroupés autour de toi soient dispersés et que ce qui reste de Juda périsse?

16 Mais Guedalia, fils d’Ahiqam, répondit à Yohanân, fils de Qaréah: Ne fais pas une chose pareille, car ce que tu racontes au sujet d’Ismaël est faux.

Footnotes

  1. 40.1 Soit 40.1-6 développe ce qui est résumé en 39.14, soit Jérémie a été arrêté par mégarde après sa libération de la cour de garde.
  2. 40.5 Autre traduction: ne s’en allait pas.
  3. 40.6 Mitspa : à quelques kilomètres au nord-ouest de Jérusalem, dans le territoire de Benjamin (voir 1 S 7.16; 10.17; 1 R 15.22).
  4. 40.7 Pour 40.7 à 41.8, voir 2 R 25.22-26.
  5. 40.8 Netopha : près de Bethléhem (voir 1 Ch 2.54; Esd 2.22). Maakathien : de Maaka, au nord du Basan, au-delà du Jourdain (Dt 3.14; Jos 12.5).
  6. 40.10 Nebouzaradân (39.9) arriva à Jérusalem en août 587 av. J.-C. (52.12). Les récoltes mentionnées se font en Israël en août et septembre.
  7. 40.14 Baalis, le roi des Ammonites, voulait sans doute provoquer une rébellion en vue de polariser l’attention des Babyloniens sur Juda, pour éviter la conquête de son pays, jusque-là épargné par les armées babyloniennes. Ismaël, qui était de descendance royale (41.1), se prête peut-être à ce complot par jalousie envers Guedalia qui l’a supplanté à ce poste, ou parce qu’il le considère comme un usurpateur du trône et un traître (pro-babylonien).