Nueva Versión Internacional

Joel 1

1Esta es la palabra del Señor, que vino a Joel hijo de Petuel.

La invasión de langostas

¡Oigan esto, ancianos del pueblo!
    ¡Presten atención, habitantes todos del país!
¿Alguna vez sucedió cosa semejante
    en sus tiempos o en los de sus antepasados?
Cuéntenselo a sus hijos,
    y que ellos se lo cuenten a los suyos,
    y estos a la siguiente generación.
Lo que dejaron las langostas grandes
    lo devoraron las langostas pequeñas;
lo que dejaron las langostas pequeñas
    se lo comieron las larvas;
y lo que dejaron las larvas
    se lo comieron las orugas.[a]

¡Despierten, borrachos, y lloren!
    Giman, todos los entregados al vino,
    porque el vino dulce les fue arrebatado de los labios.
Una nación poderosa e innumerable
    ha invadido mi país:
tiene dientes de león,
    colmillos de leona.
Asoló mis vides,
    desgajó mis higueras.
Las peló hasta dejar blancas sus ramas;
    ¡las derribó por completo!

Mi pueblo gime como virgen vestida de luto
    por la muerte de su prometido.
Las ofrendas de cereales y las libaciones
    no se ofrecen ya en la casa del Señor.
Hacen duelo los sacerdotes,
    los ministros del Señor.
10 Los campos yacen devastados,
    reseca está la tierra;
han sido arrasados los cereales,
    se ha secado el vino nuevo
    y agotado el aceite.
11 Séquense también ustedes, labradores;
    giman, viñadores,
por el trigo y la cebada,
    porque se ha perdido la cosecha de los campos.
12 La vid se marchitó;
    languideció la higuera;
se marchitaron los granados,
    las palmeras, los manzanos,
    ¡todos los árboles del campo!
¡Y hasta la alegría de la gente acabó por marchitarse!

Llamado al arrepentimiento

13 Vístanse de duelo y giman, sacerdotes;
    laméntense, ministros del altar.
Vengan, ministros de mi Dios,
    y pasen la noche vestidos de luto,
porque las ofrendas de cereales y las libaciones
    han sido suspendidas en la casa de su Dios.
14 Entréguense al ayuno,
    convoquen a una asamblea solemne.
Reúnan a los ancianos del pueblo
    en la casa del Señor su Dios;
reúnan a todos los habitantes del país,
    y clamen al Señor.

15 ¡Ay de aquel día, el día del Señor, que ya se aproxima!
    Vendrá como devastación de parte del Todopoderoso.

16 ¿No se nos arrebató el alimento
    ante nuestros propios ojos,
y la alegría y el regocijo
    de la casa de nuestro Dios?
17 La semilla se pudrió
    a pesar de haber sido cultivada.[b]
Los silos están en ruinas
    y los graneros derribados
    porque la cosecha se perdió.
18 ¡Cómo brama el ganado!
    Vagan sin rumbo las vacas
porque no tienen donde pastar,
    y sufren también las ovejas.

19 A ti clamo, Señor,
    porque el fuego ha devorado los pastizales de la estepa;
    las llamas han consumido todos los árboles silvestres.
20 Aun los animales del campo te buscan con ansias,
    porque se han secado los arroyos
    y el fuego ha devorado los pastizales de la estepa.

  1. 1:4 El texto hebreo en este versículo usa cuatro términos que se refieren a langostas y que son de difícil traducción; también en 2:25.
  2. 1:17 La semilla … cultivada. Texto de difícil traducción.

La Bible du Semeur

Joël 1

Fléau de sauterelles

1Parole que l’Eternel a adressée à Joël, fils de Petouël.

Sur la désolation du pays

Ecoutez ceci, vous, responsables du peuple[a],
vous tous, habitants du pays, prêtez l’oreille.
Est-il, de votre temps,
ou bien du temps de vos ancêtres, survenu rien de tel?
Racontez-le à vos enfants,
qu’eux-mêmes le racontent à leurs propres enfants,
qui, eux, le transmettront à leurs propres enfants.
Ce qu’a laissé le vol de sauterelles,
d’autres sauterelles l’ont dévoré;
ce que les sauterelles ont laissé,
les criquets l’ont mangé;
ce que les criquets ont laissé,
les grillons l’ont mangé[b].
Réveillez-vous, ivrognes, pleurez!
Hurlez, tous les buveurs de vin,
oui, car le vin nouveau est ôté de vos bouches.
Un peuple attaque mon pays,
il est puissant, on ne peut le compter.
Il a des crocs de lion,
il a des dents de lion.
Il a fait de mes vignes une dévastation,
et mes figuiers, il les a mis en pièces,
il a complètement pelé leurs troncs et jonché le sol de débris,
leurs rameaux sont tout blancs.

Lamente-toi, mon peuple, comme une jeune femme qui aurait revêtu le vêtement de deuil
pour pleurer le mari de sa jeunesse.
Quant au temple de l’Eternel, libations et offrandes lui font défaut[c];
les prêtres qui font le service de l’Eternel, sont dans le deuil.
10 Les champs sont ravagés,
la terre est dans le deuil,
car le blé est détruit,
le vin nouveau est dans la honte,
l’huile fraîche a tari.

11 Les laboureurs sont dans la honte,
les cultivateurs des vergers et les vignerons hurlent,
à cause du blé et de l’orge,
car il ne reste rien de la moisson des champs.
12 Les vignes sont honteuses
et les figuiers s’étiolent,
le grenadier et le palmier, ainsi que le pommier,
tous les arbres des champs sont desséchés.
La joie est dans la honte parmi les hommes.

Jeûne et lamentation nationaux

13 Ceignez-vous, vous, les prêtres, d’une toile de sac,
lamentez-vous! Hurlez, vous tous qui officiez devant l’autel!
Venez passer la nuit vêtus d’un habit de toile de sac[d],
vous qui servez mon Dieu,
parce qu’il n’y a plus d’offrandes, ni de libations qui arrivent dans le temple de votre Dieu.
14 Publiez donc un jeûne, et convoquez une réunion cultuelle,
rassemblez les responsables du peuple avec tous les habitants du pays
au temple de l’Eternel, de votre Dieu.
Suppliez l’Eternel!

La sécheresse

15 Hélas, quel jour!
Le jour de l’Eternel[e] approche!
Comme un fléau dévastateur déchaîné par le Tout-Puissant, il va venir.
16 Car ne nous a-t-on pas ôté la nourriture sous nos yeux?
Et du temple de notre Dieu
n’a-t-on pas retiré la joie et l’allégresse?
17 Les graines répandues pourrissent sous les mottes,
les greniers sont en ruine,
les silos démolis,
car le blé fait défaut[f].
18 Ecoutez le bétail, comme il gémit!
Les troupeaux de bovins ne savent où aller[g],
car ils ne trouvent plus de pâturages
et les troupeaux de moutons et de chèvres sont atteints eux aussi.

19 C’est vers toi, Eternel, que je pousse des cris.
Oui, car le feu dévore les pâturages de la steppe,
et la flamme consume tous les arbres des champs.
20 Et même les bêtes sauvages vers toi se tournent,
car les cours d’eau se sont taris[h],
le feu dévore les pâturages de la steppe.

  1. 1.2 Ou: vieillards (v. 14; 2.16; 3.1 où le mot reparaît avec l’un ou l’autre sens).
  2. 1.4 Dans ce verset, l’hébreu semble employer quatre mots synonymes qui désignent la sauterelle. D’autres pensent à quatre sortes de sauterelles ou d’insectes, ou à quatre stades du développement du même animal, de la larve à l’insecte adulte.
  3. 1.9 Sur les libations, voir Ex 30.9; Lv 23.18; Nb 15.1-16. Comme tous les produits du sol ont été détruits, on ne peut plus faire d’offrande au Temple.
  4. 1.13 Marque de deuil.
  5. 1.15 Voir Es 13.6-9; Ez 30.2-3; Am 5.18; Ab 15; So 1.7.
  6. 1.17 Ce verset contient plusieurs termes que l’on ne rencontre qu’ici et dont le sens n’est pas connu. La traduction de ce verset est donc incertaine.
  7. 1.18 Autre traduction: sont consternés.
  8. 1.20 Réminiscence du Ps 42.2.