New International Version – UK

Song of Songs 8:1-14

1If only you were to me like a brother,

who was nursed at my mother’s breasts!

Then, if I found you outside,

I would kiss you,

and no-one would despise me.

2I would lead you

and bring you to my mother’s house –

she who has taught me.

I would give you spiced wine to drink,

the nectar of my pomegranates.

3His left arm is under my head

and his right arm embraces me.

4Daughters of Jerusalem, I charge you:

do not arouse or awaken love

until it so desires.

Friends

5Who is this coming up from the wilderness

leaning on her beloved?

She

Under the apple tree I roused you;

there your mother conceived you,

there she who was in labour gave you birth.

6Place me like a seal over your heart,

like a seal on your arm;

for love is as strong as death,

its jealousy8:6 Or ardour unyielding as the grave.

It burns like blazing fire,

like a mighty flame.8:6 Or fire, / like the very flame of the Lord

7Many waters cannot quench love;

rivers cannot sweep it away.

If one were to give

all the wealth of one’s house for love,

it8:7 Or he would be utterly scorned.

Friends

8We have a little sister,

and her breasts are not yet grown.

What shall we do for our sister

on the day she is spoken for?

9If she is a wall,

we will build towers of silver on her.

If she is a door,

we will enclose her with panels of cedar.

She

10I am a wall,

and my breasts are like towers.

Thus I have become in his eyes

like one bringing contentment.

11Solomon had a vineyard in Baal Hamon;

he let out his vineyard to tenants.

Each was to bring for its fruit

a thousand shekels8:11 That is, about 12 kilograms; also in verse 12 of silver.

12But my own vineyard is mine to give;

the thousand shekels are for you, Solomon,

and two hundred8:12 That is, about 2.3 kilograms are for those who tend its fruit.

He

13You who dwell in the gardens

with friends in attendance,

let me hear your voice!

She

14Come away, my beloved,

and be like a gazelle

or like a young stag

on the spice-laden mountains.

La Bible du Semeur

Cantiques 8:1-14

1Ah, que n’es-tu mon frère

allaité par ma mère !

Te rencontrant dehors, ╵je pourrais t’embrasser

sans que l’on me méprise,

2je pourrais t’emmener, ╵je te ferais entrer ╵au foyer de ma mère,

de celle qui m’a enseignée8.2 Autre traduction : là, tu m’enseignerais.

et je te ferais boire ╵du bon vin parfumé

de mon jus de grenades.

3Son bras gauche soutient ma tête,

et son bras droit m’enlace.

4O filles de Jérusalem, ╵oh, je vous en conjure,

n’éveillez pas, ╵non, ne réveillez pas l’amour

avant qu’il ne le veuille8.4 Voir 2.7 et note ; 3.5.. »

Le chœur

5« Qui donc est celle-ci ╵qui monte du désert

s’appuyant sur son bien-aimé ? »

L’amour : fort comme la mort

« C’est dessous le pommier ╵que je t’ai réveillé,

à l’endroit où ta mère ╵t’avait conçu,

oui, au lieu même où te conçut ╵celle qui devait t’enfanter.

6Mets-moi comme un sceau8.6 Le sceau imprimait le signe d’authenticité sur les actes officiels (il remplaçait notre signature). On le portait toujours avec soi, attaché à un cordon autour du cou (sur ton cœur) ou porté au doigt (sur ton bras). sur ton cœur,

comme un sceau sur ton bras.

L’amour est fort ╵comme la mort,

et la passion ╵est inflexible ╵comme le séjour des défunts.

Les flammes de l’amour ╵sont des flammes ardentes,

une flamme venant de l’Eternel8.6 Autre traduction : une flamme intense à l’extrême..

7Même de grosses eaux ╵ne peuvent éteindre l’amour,

et des fleuves puissants ╵ne l’emporteront pas.

L’homme qui offrirait ╵tous les biens qu’il possède ╵pour acheter l’amour

n’obtiendrait que mépris. »

La petite sœur

8« Nous avons une sœur,

elle est petite encore, ╵sa poitrine n’est pas formée,

que ferons-nous pour notre sœur

lorsqu’il sera question ╵de la marier ? »

9« Si elle est un rempart,

nous bâtirons sur elle ╵des créneaux en argent.

Si elle est une porte,

nous, nous la bloquerons ╵d’un madrier de cèdre.

10Moi, je suis un rempart,

mes seins en sont les tours.

Aussi ai-je trouvé la paix, ╵auprès de lui. »

La vigne de Salomon

11« Salomon avait une vigne ╵à Baal-Hamôn8.11 Baal-Hamôn: lieu non identifié ; il s’agit peut-être d’un nom symbolique, signifiant : maître d’une multitude, et faisant allusion au harem de Salomon.,

il la remit à des gardiens.

Pour en payer le fruit, ╵chacun d’eux lui donnait ╵un millier de pièces d’argent.

12Ma vigne à moi est devant moi.

Toi, Salomon, tu peux avoir ╵ton millier de pièces d’argent,

puis, deux cents pièces ╵seront données à ceux ╵qui ont gardé ses fruits. »

Fais-moi entendre ta voix

13« Toi qui habites les jardins,

des compagnons prêtent l’oreille,

oh ! fais-moi entendre ta voix ! »

14« Enfuis-toi vite, toi mon bien-aimé,

et sois pareil à la gazelle ╵ou à un jeune faon,

sur les monts embaumés. »