New International Version

Psalm 42

BOOK II

Psalms 42–72

Psalm 42[a][b]

For the director of music. A maskil[c] of the Sons of Korah.

As the deer pants for streams of water,
    so my soul pants for you, my God.
My soul thirsts for God, for the living God.
    When can I go and meet with God?
My tears have been my food
    day and night,
while people say to me all day long,
    “Where is your God?”
These things I remember
    as I pour out my soul:
how I used to go to the house of God
    under the protection of the Mighty One[d]
with shouts of joy and praise
    among the festive throng.

Why, my soul, are you downcast?
    Why so disturbed within me?
Put your hope in God,
    for I will yet praise him,
    my Savior and my God.

My soul is downcast within me;
    therefore I will remember you
from the land of the Jordan,
    the heights of Hermon—from Mount Mizar.
Deep calls to deep
    in the roar of your waterfalls;
all your waves and breakers
    have swept over me.

By day the Lord directs his love,
    at night his song is with me—
    a prayer to the God of my life.

I say to God my Rock,
    “Why have you forgotten me?
Why must I go about mourning,
    oppressed by the enemy?”
10 My bones suffer mortal agony
    as my foes taunt me,
saying to me all day long,
    “Where is your God?”

11 Why, my soul, are you downcast?
    Why so disturbed within me?
Put your hope in God,
    for I will yet praise him,
    my Savior and my God.

Footnotes

  1. Psalm 42:1 In many Hebrew manuscripts Psalms 42 and 43 constitute one psalm.
  2. Psalm 42:1 In Hebrew texts 42:1-11 is numbered 42:2-12.
  3. Psalm 42:1 Title: Probably a literary or musical term
  4. Psalm 42:4 See Septuagint and Syriac; the meaning of the Hebrew for this line is uncertain.

La Bible du Semeur

Psaumes 42

Deuxième livre

Soif de Dieu!

1Au chef de chœur. Méditation[a] des Qoréites[b].

Comme une biche tourne la tête vers le cours d’eau,
je me tourne vers toi, ô Dieu[c]!
J’ai soif de Dieu, du Dieu vivant!
Quand donc pourrai-je aller et me présenter devant Dieu?
Mes larmes sont le pain de mes jours comme de mes nuits.
Sans cesse, on me répète:
«Ton Dieu, où est-il donc?»
Alors que j’épanche mon cœur, je me souviens du temps
où, avec le cortège, je m’avançais,
marchant avec la foule vers le temple de Dieu,
au milieu de la joie et des cris de reconnaissance
de tout un peuple en fête.
Pourquoi donc, ô mon âme, es-tu si abattue
et gémis-tu sur moi?
Mets ton espoir en Dieu! je le louerai encore,
car il est mon Sauveur.
Mon Dieu[d], mon âme est abattue,
Voilà pourquoi, je pense à toi du pays du Jourdain,
des cimes de l’Hermon et du mont Mitséar[e].
Un abîme en appelle un autre, au grondement de tes cascades;
tous tes flots et tes lames ont déferlé sur moi.
Que, le jour, l’Eternel me montre son amour:
je passerai la nuit à chanter ses louanges
et j’adresserai ma prière au Dieu qui me fait vivre.
10 Car je veux dire à Dieu, lui qui est mon rocher:
«Pourquoi m’ignores-tu?
Pourquoi donc me faut-il vivre dans la tristesse,
subissant l’oppression de l’ennemi?»
11 Mes membres sont meurtris, mes ennemis m’insultent,
sans cesse, ils me demandent: «Ton Dieu, où est-il donc?»
12 Pourquoi donc, ô mon âme, es-tu si abattue, et gémis-tu sur moi?
Mets ton espoir en Dieu! Je le louerai encore,
mon Sauveur et mon Dieu.

Footnotes

  1. 42.1 Signification incertaine.
  2. 42.1 Descendants de Qoré, l’un des fils de Lévi (Ex 6.24; Nb 16; 26.11). Ils devinrent musiciens dans le tabernacle (1 Ch 6.18, 22) et portiers (1 Ch 26.1). Leur chef, du temps de David, était Hémân (88.1).
  3. 42.2 Autre traduction: Comme une biche soupire après les cours d’eau, je soupire après toi, ô Dieu.
  4. 42.7 Certains rattachent ces mots à la fin du v. 6 et traduisent: car il est mon Sauveur, il est mon Dieu. Je suis …
  5. 42.7 L’Hermon constituait la frontière nord du pays de la promesse (Dt 3.8; Jos 11.17; 13.11; 1 Ch 5.23). Le mont Mitséar ou Petit-Mont n’est cité nulle part ailleurs.