The Message

Jonah 3

Maybe God Will Change His Mind

11-2 Next, God spoke to Jonah a second time: “Up on your feet and on your way to the big city of Nineveh! Preach to them. They’re in a bad way and I can’t ignore it any longer.”

This time Jonah started off straight for Nineveh, obeying God’s orders to the letter.

Nineveh was a big city, very big—it took three days to walk across it.

Jonah entered the city, went one day’s walk and preached, “In forty days Nineveh will be smashed.”

The people of Nineveh listened, and trusted God. They proclaimed a citywide fast and dressed in burlap to show their repentance. Everyone did it—rich and poor, famous and obscure, leaders and followers.

6-9 When the message reached the king of Nineveh, he got up off his throne, threw down his royal robes, dressed in burlap, and sat down in the dirt. Then he issued a public proclamation throughout Nineveh, authorized by him and his leaders: “Not one drop of water, not one bite of food for man, woman, or animal, including your herds and flocks! Dress them all, both people and animals, in burlap, and send up a cry for help to God. Everyone must turn around, turn back from an evil life and the violent ways that stain their hands. Who knows? Maybe God will turn around and change his mind about us, quit being angry with us and let us live!”

10 God saw what they had done, that they had turned away from their evil lives. He did change his mind about them. What he said he would do to them he didn’t do.

La Bible du Semeur

Jonas 3

La conversion de Ninive

1L’Eternel adressa la parole une seconde fois à Jonas en ces termes[a]: Mets-toi en route! Va à Ninive, la grande ville, et proclame là-bas le message que je te communique.

Jonas se mit en route et se rendit à Ninive, comme l’Eternel le lui avait demandé. Or, Ninive était une ville extrêmement grande[b]: il fallait trois jours de marche pour en faire le tour.

Jonas entra dans la ville et commença par y marcher toute une journée en proclamant: Dans quarante jours, une catastrophe viendra sur Ninive[c]!

Les habitants de Ninive crurent en Dieu, ils publièrent un jeûne et, quelle que fût leur condition sociale, ils revêtirent des habits de toile de sac[d]. Le roi de Ninive, informé de la chose, se leva de son trône, enleva son manteau royal, se couvrit d’un habit de toile de sac et s’assit sur de la cendre. Puis il fit proclamer ce décret dans Ninive:

«Par ordre du roi et de ses ministres, il est interdit aux hommes comme aux bêtes, petit ou gros bétail, de manger quoi que ce soit, de paître et de boire de l’eau! Hommes et bêtes doivent se couvrir de toiles de sac et crier à Dieu de toutes leurs forces! Que chacun abandonne sa mauvaise conduite et les actes de violence qu’il commet. Qui sait! Peut-être Dieu se ravisera-t-il et décidera-t-il de changer de ligne de conduite en abandonnant son ardente colère, de sorte que nous ne périrons pas[e]

10 Lorsque Dieu constata comment les Ninivites réagissaient et abandonnaient leur mauvaise conduite, il renonça à faire venir sur eux le malheur dont il les avait menacés: il s’en abstint.

Footnotes

  1. 3.1 Pour les v. 1-3, voir 1.1-3.
  2. 3.3 Selon 4.11, il y vivait 120 000 habitants. La cité de Ninive elle-même était entourée d’un rempart de 13 kilomètres (voir Na 2.6 et note). Il pourrait s’agir de toute l’agglomération ninivite, composée de Ninive, Rehobot-Ir, Kalah et Résen, villes mentionnées en Gn 10.11-12, qui couvraient une zone dont le périmètre faisait près de 100 kilomètres.
  3. 3.4 Voir Gn 19.29.
  4. 3.5 Allusion en Mt 12.41; Lc 11.30, 32.
  5. 3.9 Voir 1.6.