La Bible du Semeur

Psaumes 90

Quatrième livre

Apprends-nous à bien compter nos jours!

1Prière de Moïse, l’homme de Dieu.

O Seigneur, d’âge en âge
tu as été notre refuge.
Avant que soient nées les montagnes,
et que tu aies créé la terre et l’univers,
de toute éternité et pour l’éternité, toi, tu es Dieu.
Tu fais retourner l’homme à la poussière,
et tu dis aux humains: «Retournez-y[a]
Car mille ans, à tes yeux,
sont comme le jour d’hier qui est déjà passé[b],
comme une seule veille au milieu de la nuit.
Tu les plonges dans le sommeil,
et ils sont au matin comme l’herbe éphémère
qui fleurit le matin, et passe vite:
le soir, elle se fane et se flétrit.

Nous sommes consumés par ta colère,
ta fureur nous effraie:
tu as mis devant toi tous nos péchés,
et tu mets en lumière tout ce que nous cachons.
Tous nos jours disparaissent par ta colère,
et nous achevons nos années comme un murmure …
10 Le temps de notre vie? C’est soixante-dix ans,
au mieux: quatre-vingts ans pour les plus vigoureux;
et leur agitation n’est que peine et misère.
Car le temps passe vite et nous nous envolons.
11 Qui donc connaît l’intensité de ta colère,
et ton courroux à la mesure de la crainte qui t’est due?
12 Oh! Apprends-nous à bien compter nos jours,
afin que notre cœur acquière la sagesse!

13 Tourne-toi de nouveau vers nous, ô Eternel! Jusques à quand tarderas-tu encore?
Aie pitié de tes serviteurs!
14 Rassasie-nous tous les matins de ton amour,
et nous crierons de joie, pleins d’allégresse, tout au long de nos jours.
15 Rends-nous en jours de joie les jours de nos épreuves,
et en années de joie nos années de malheur!
16 Que tes serviteurs voient tes œuvres,
et que ta splendeur brille sur leurs descendants.
17 Que le Seigneur, notre Dieu, nous accorde sa faveur!
Fais prospérer pour nous l’ouvrage de nos mains!
Oh oui! fais prospérer l’ouvrage de nos mains!

Footnotes

  1. 90.3 Voir Gn 3.19.
  2. 90.4 Cité en 2 P 3.8.

New International Version - UK

Psalm 90

Book IV

Psalms 90 – 106

Psalm 90

A prayer of Moses the man of God.

Lord, you have been our dwelling-place
    throughout all generations.
Before the mountains were born
    or you brought forth the whole world,
    from everlasting to everlasting you are God.

You turn people back to dust,
    saying, ‘Return to dust, you mortals.’
A thousand years in your sight
    are like a day that has just gone by,
    or like a watch in the night.
Yet you sweep people away in the sleep of death –
    they are like the new grass of the morning:
In the morning it springs up new,
    but by evening it is dry and withered.

We are consumed by your anger
    and terrified by your indignation.
You have set our iniquities before you,
    our secret sins in the light of your presence.
All our days pass away under your wrath;
    we finish our years with a moan.
10 Our days may come to seventy years,
    or eighty, if our strength endures;
yet the best of them are but trouble and sorrow,
    for they quickly pass, and we fly away.
11 If only we knew the power of your anger!
    Your wrath is as great as the fear that is your due.
12 Teach us to number our days,
    that we may gain a heart of wisdom.

13 Relent, Lord! How long will it be?
    Have compassion on your servants.
14 Satisfy us in the morning with your unfailing love,
    that we may sing for joy and be glad all our days.
15 Make us glad for as many days as you have afflicted us,
    for as many years as we have seen trouble.
16 May your deeds be shown to your servants,
    your splendour to their children.

17 May the favour[a] of the Lord our God rest on us;
    establish the work of our hands for us –
    yes, establish the work of our hands.

Footnotes

  1. Psalm 90:17 Or beauty