La Bible du Semeur

Psaumes 58

Dieu est le juste juge des dirigeants coupables

1Au maître de chant. Sur la mélodie de «Ne détruis pas!». Cantique[a] composé par David.

Vraiment, est-ce en vous taisant que vous rendez la justice[b]?
Jugez-vous les hommes en toute droiture?
Non, vous commettez sciemment l’injustice!
Vous propagez sur la terre la violence de vos mains.
Dès le ventre maternel, les méchants s’écartent du chemin,
depuis leur naissance, les menteurs s’égarent.
Ils sont venimeux comme des serpents,
ils se bouchent les oreilles comme la vipère sourde
qui n’écoute pas la voix des charmeurs
et de l’enchanteur expert dans son art.

O Dieu, brise-leur les dents dans la bouche:
Eternel, arrache les crocs de ces lions!
Que ces gens-là disparaissent comme les eaux qui s’écoulent!
Rends leurs flèches sans effet quand ils tirent de leur arc[c].
Qu’ils périssent comme la limace qui fond tout en se mouvant!
Comme les enfants mort-nés, qu’ils ne voient pas le soleil!
10 Et avant que leurs épines[d] ne deviennent des buissons,
qu’elles soient vertes ou sèches, qu’un tourbillon les emporte[e]!

11 Pour le juste, quelle joie de voir les méchants punis.
Dans leur sang, il se lavera les pieds.
12 Et les hommes pourront dire:
«Oui, ceux qui sont justes trouvent une récompense.
Il y a un Dieu qui exerce la justice sur la terre.»

Footnotes

  1. 58.1 Signification incertaine.
  2. 58.2 Plusieurs changent la ponctuation des lettres d’un mot hébreu et parviennent à la traduction suivante qui, comme 82.1, 6, appelle les dirigeants des «dieux»: Vos sentences, ô dieux, sont-elles vraiment conformes à la justice? Jugez-vous avec droiture, vous qui n’êtes que des hommes?
  3. 58.8 Hébreu peu clair.
  4. 58.10 Les épines sont un combustible qui dégage rapidement de la chaleur. Ce verset a été très diversement rendu. L’idée commune à toutes les traductions est celle de la rapidité du jugement.
  5. 58.10 Hébreu peu clair.

The Message

Psalm 58

A David Psalm

11-2 Is this any way to run a country?
    Is there an honest politician in the house?
Behind the scenes you brew cauldrons of evil,
    behind closed doors you make deals with demons.

3-5 The wicked crawl from the wrong side of the cradle;
    their first words out of the womb are lies.
Poison, lethal rattlesnake poison,
    drips from their forked tongues—
Deaf to threats, deaf to charm,
    decades of wax built up in their ears.

6-9 God, smash their teeth to bits,
    leave them toothless tigers.
Let their lives be buckets of water spilled,
    all that’s left, a damp stain in the sand.
Let them be trampled grass
    worn smooth by the traffic.
Let them dissolve into snail slime,
    be a miscarried fetus that never sees sunlight.
Before what they cook up is half-done, God,
    throw it out with the garbage!

10-11 The righteous will call up their friends
    when they see the wicked get their reward,
Serve up their blood in goblets
    as they toast one another,
Everyone cheering, “It’s worth it to play by the rules!
    God’s handing out trophies and tending the earth!”