La Bible du Semeur

Lamentations 2

Deuxième élégie: la colère de l’Éternel

Dieu a déversé sa colère sur Israël

1Comment[a]! Dans sa colère, le Seigneur a couvert

par les ténèbres Dame Sion.
Il a précipité du ciel jusque sur terre
la splendeur d’Israël.
Il a même oublié son marchepied[b]
au jour de sa colère.
Le Seigneur, sans pitié, a englouti
tous les habitats de Jacob.
Dans son indignation, il a démantelé
les villes fortifiées du peuple de Juda,
il a jeté à terre
et il a profané le royaume et ses princes.
Dans sa colère ardente, il a brisé entièrement
la force d’Israël.
Il lui a retiré le secours de sa droite
quand venait l’ennemi.
Il a allumé en Jacob comme un brasier ardent
qui consume tout à l’entour.
Il a bandé son arc tout comme un ennemi.
Il a brandi sa droite tout comme un assaillant
et il a massacré tout ce qui charmait le regard.
Il a déversé son courroux comme un feu sur la tente
dans laquelle vivait la population de Sion.
Le Seigneur a agi en ennemi.
Il a englouti Israël,
a englouti tous ses palais,
et a détruit ses forteresses.
Et pour le peuple de Juda, il a multiplié
les douleurs et les plaintes.
Il a forcé sa haie tout comme celle d’un jardin;
il a détruit le lieu de la Rencontre qui lui appartenait.
En Sion, l’Eternel a livré à l’oubli
les jours de fête et de sabbat,
et dans sa colère indignée,
il a méprisé les rois et les prêtres.
Le Seigneur a rejeté son autel,
et il a dédaigné son sanctuaire.
Il a livré à l’ennemi
les murs des palais de Sion,
leurs voix ont retenti dans le temple de l’Eternel
comme en un jour de fête.
L’Eternel a résolu de détruire
les remparts de Dame Sion.
Et pour les niveler, il a étendu le cordeau,
il n’a pas retiré sa main avant de les avoir détruits.
Il fait mener le deuil aux remparts et aux murs:
les voilà délabrés, les uns comme les autres.
Ses portes se sont effondrées à terre.
Il a détruit tous leurs verrous, il les a fracassés.
Son roi et ses ministres sont en exil au sein de peuples étrangers.
Il n’y a plus de Loi,
et ses prophètes
ne reçoivent plus de révélations de l’Eternel.
10 Les responsables du peuple de Sion
sont assis sur le sol et gardent le silence.
Ils ont revêtu des habits faits de toile de sac,
et ils se sont jeté de la poussière sur la tête[c].
Les jeunes filles de Jérusalem
courbent la tête vers la terre.

11 Mes yeux s’épuisent à verser des larmes
et je suis tout bouleversé;
tout courage me quitte
à cause du désastre qui a atteint la communauté de mon peuple,
à cause des petits enfants et des nourrissons qui défaillent
dans les rues de la ville.
12 Ils disent à leur mère:
«Où y a-t-il du pain? Où y a-t-il du vin?»
Les voilà qui défaillent comme blessés à mort
dans les rues de la ville,
perdant leur dernier souffle
sur le sein de leur mère.

13 Que te dirai-je?
A qui te comparer, Dame Jérusalem?
Qui pourrais-je citer, pour ta consolation, qui te serait semblable,
jeune femme Sion?
Ton désastre est immense comme la grande mer;
qui donc te guérira?
14 Tes prophètes ont eu pour toi
des révélations mensongères et insipides,
ils n’ont pas dénoncé tes fautes
pour t’éviter l’exil[d].
Oui, ils ont eu pour toi
des révélations mensongères et illusoires.
15 Les passants, sur la route,
battent des mains à ton sujet,
et ils sifflent d’horreur en hochant la tête à ta vue,
Dame Jérusalem:
est-ce là cette ville qu’on appelait jadis:
«Beauté parfaite», «Joie de toute la terre»?
16 Vois: tous tes ennemis
ont ouvert largement leur bouche contre toi,
ils sifflent, ils grincent des dents
et ils s’exclament: «Nous l’avons engloutie,
c’est le jour que nous attendions,
nous y sommes, le voici enfin!»
17 L’Eternel a réalisé tout ce qu’il avait résolu,
il a accompli sa parole,
tout ce qu’il avait ordonné depuis des temps anciens[e].
Il a tout démoli sans aucune pitié.
Il a réjoui tes ennemis à tes dépens,
Et il a accru leur puissance.

18 Le cœur du peuple crie vers le Seigneur.
Muraille de Dame Sion,
laisse couler tes larmes jour et nuit comme un fleuve!
Ne t’accorde aucun relâche.
Que ton œil n’ait pas de repos!
19 Lève-toi donc crie dans la nuit,
au début de toutes les veilles[f]!
Epanche ton cœur comme l’eau
devant la face du Seigneur!
Lève les mains vers lui
pour la vie de tes nourrissons
qui défaillent de faim
à tous les coins de rues.
20 Vois, Eternel, et considère:
qui as-tu traité de la sorte?
Se peut-il que des femmes dévorent les enfants qu’elles ont mis au monde,
les bébés qu’elles ont choyés?
Se peut-il que l’on tue les prêtres, les prophètes
jusqu’au sein même du sanctuaire du Seigneur?
21 Les jeunes, les vieillards
gisent à terre dans les rues.
Mes jeunes filles et mes jeunes gens
sont tombés par l’épée.
Tu les as abattus au jour où tu as fait éclater ta colère,
tu les as égorgés sans aucune pitié.
22 Comme en un jour de fête,
tu as convoqué contre moi des gens qui sèment la terreur de toutes parts[g].
Au jour où la colère de l’Eternel a éclaté,
il n’y a eu ni rescapé ni survivant.
Ceux que j’avais choyés, que j’avais élevés,
mon ennemi les a exterminés.

Footnotes

  1. 2.1 Autre traduction: hélas!
  2. 2.1 Voir Ps 99.5; Mt 5.35.
  3. 2.10 Gestes habituels du deuil ou de la tristesse (Ps 30.12; Jr 7.29).
  4. 2.14 Voir Jr 2.8; 5.31; 23.9-40; Ez 13.
  5. 2.17 C’est-à-dire les menaces prévues par la Loi pour sanctionner les désobéissances du peuple de Dieu (Ex 20.5; Lv 26; Dt 28).
  6. 2.19 Les Israélites partageaient la nuit en trois veilles.
  7. 2.22 Cette expression rappelle celle du livre de Jérémie: «de toutes parts, c’est la terreur» (Jr 6.25; 20.3, 10; 46.5; 49.29).