La Bible du Semeur

Job 34:1-37

Dieu est toujours juste

1Elihou reprit la parole et dit :

2O vous qui êtes sages, |écoutez mes paroles,

vous qui avez la connaissance |prêtez votre attention !

3Car l’oreille discerne |la valeur des paroles,

comme le palais juge |du goût des aliments.

4Choisissons donc pour nous le droit

et reconnaissons entre nous |ce qui est bien.

5Voici ce qu’a prétendu Job : |« Je suis dans mon bon droit34.5 Voir 10.15 ; 13.18.,

mais Dieu me refuse justice34.5 Voir 19.7 ; 27.2..

6Alors que je suis juste |je passe pour menteur34.6 Voir 10.17 ; 16.8..

Des flèches m’ont percé |me causant des plaies incurables |sans que j’aie commis de péché34.6 Voir 6.4 ; 16.13.. »

7Quel homme est comme Job,

pour boire l’insolence |comme on boirait de l’eau ?

8Il fait cause commune |avec les malfaiteurs

et marche en compagnie |de ceux qui sont méchants.

9N’a-t-il pas dit lui-même : |« L’homme ne gagne rien

à vouloir plaire à Dieu34.9 Voir 9.22-24 ; 21.7-34. » ?

10Aussi, écoutez-moi, |vous qui êtes sensés :

il est inconcevable |que Dieu fasse le mal,

et que le Tout-Puissant |pratique l’injustice,

11car il rend à chaque homme |selon ce qu’il a fait,

et il traite chacun |selon son attitude.

12Oh, non en vérité, |Dieu n’agit jamais mal,

jamais le Tout-Puissant |ne fausse la justice.

13Qui donc lui a confié |la charge de la terre

ou qui lui a remis |le soin du monde entier ?

14S’il portait sur lui-même |toute son attention,

s’il ramenait à lui |son Esprit et son souffle,

15toutes les créatures |expireraient ensemble ;

l’homme retournerait |aussi à la poussière.

16Si tu as du bon sens, |écoute donc ceci,

et sois bien attentif |à mes paroles.

17Un ennemi du droit |pourrait-il gouverner ?

Oses-tu condamner |le Juste, le Puissant ?

18Celui qui dit aux rois : |« Tu n’es qu’un scélérat »,

et qui traite les grands |de criminels,

19ne favorise pas les princes,

ni ne privilégie |le riche par rapport au pauvre.

Ils sont tous, en effet, |l’ouvrage de ses mains.

20En un instant, ils meurent :

au milieu de la nuit, |un peuple se révolte, |alors ils disparaissent ;

on dépose un tyran |sans qu’une main se lève,

21car Dieu observe |la conduite de l’homme,

et il a les regards |sur tous ses faits et gestes.

22Car il n’y a pour lui |aucune obscurité, |pas d’épaisses ténèbres

où pourraient se cacher |les artisans du mal.

23Oui, Dieu n’a pas besoin |d’épier longtemps un homme

pour le faire assigner |devant lui en justice.

24Sans une longue enquête, |il brise les tyrans

et met d’autres gens à leur place.

25Car il connaît leurs œuvres.

Aussi, en pleine nuit34.25 C’est-à-dire à l’improviste (voir v. 20)., |soudain, il les renverse, |les voilà écrasés.

26Comme des criminels,

il les frappe en public.

27Ils lui tournaient le dos

et ignoraient |toutes ses directives.

28Car ils ont fait monter vers lui |le cri des pauvres

et il a entendu |les cris des opprimés.

29S’il garde le silence34.29 Autre traduction : s’il donne le repos., |qui le condamnera ?

Et s’il cache sa face, |qui pourra le voir malgré tout ?

Pourtant, pour les nations et pour les hommes,

30Dieu fait en sorte d’empêcher |que règne un souverain impie

et qu’on tende des pièges au peuple.

31Cet homme va-t-il dire à Dieu :

« J’ai eu mon châtiment, |je ne me rendrai plus coupable.

32Ce que je ne vois pas, |toi, enseigne-le-moi.

Si j’ai commis des injustices, |je ne le ferai plus » ?

33Pour rétribuer un tel homme, |Dieu devrait-il consulter ton avis, |toi qui critiques ?

Si toi tu choisis de penser ainsi, |pour ma part, ce n’est pas mon cas34.33 Hébreu peu clair. Plus litt. : c’est toi qui choisis, pas moi. On peut comprendre de trois manières : 1. Elihou dit à Job : « C’est toi qui penses ainsi, mais ce n’est pas mon cas ». 2. Elihou dit à Job : « C’est à toi de choisir (de changer d’attitude), pas à moi ». 3. Elihou place ces paroles dans la bouche de Dieu : « Dieu devrait-il te dire : “c’est à toi de décider, pas à moi” ? ».

Allez, dis donc ce que tu sais !

34Les hommes de bon sens |aussi bien que les sages |qui m’auront entendu

conviendront avec moi :

35Job parle sans savoir

et ses paroles |manquent d’intelligence.

36Que son épreuve |aille jusqu’à son terme

puisqu’il répond |à la manière des injustes.

37Car il ajoute à son péché

et abonde en révolte parmi nous34.37 Autre traduction : Car, en plus de sa faute, voilà qu’il se révolte, il sème le doute parmi nous. ;

et puis il multiplie |ses propos contre Dieu.