La Bible du Semeur

Job 15

Deuxième discours d’Éliphaz

Les méchants sont punis

1Eliphaz de Témân prit la parole et dit:

Est-il digne d’un sage de répliquer par un savoir qui n’est rien que du vent,
de se remplir le ventre d’un sirocco aride[a]?
Va-t-il argumenter à coups de mots futiles,
avec de longs discours qui ne servent à rien?
Voilà que toi, tu réduis à néant la crainte due à Dieu,
et tu rends inutile toute réflexion devant Dieu.
C’est ton iniquité qui inspire ta bouche,
et tu as adopté la langue des rusés.
C’est donc ta propre bouche qui te condamnera, ce ne sera pas moi.
Ce sont tes propres lèvres qui déposeront contre toi.
Es-tu le premier homme qui soit né ici-bas?
Aurais-tu vu le jour bien avant les collines?
Aurais-tu entendu ce qui s’est dit dans le conseil de Dieu?
Aurais-tu confisqué pour toi seul la sagesse?
En fait, que sais-tu donc que nous ne sachions pas?
Qu’as-tu bien pu comprendre qui nous ait échappé?
10 Il y a aussi parmi nous des anciens, des vieillards
plus âgés que ton père!
11 Tiens-tu pour peu de chose le réconfort que Dieu t’apporte
et les paroles modérées qui te sont adressées?
12 Où t’emporte ton cœur?
A quoi font allusion ces clignements des yeux?
13 Comment peux-tu oser t’irriter contre Dieu,
et laisser échapper tous ces propos?
14 Comment un être humain pourrait-il être pur?
Et comment l’être né d’une femme pourrait-il être juste?
15 Or, même à ses saints anges[b] Dieu ne fait pas confiance,
le ciel n’est pas pur à ses yeux.
16 Combien moins l’être détestable, cet homme corrompu
qui commet l’injustice comme il boirait de l’eau!

17 Je vais t’instruire: écoute-moi!
Je vais te raconter ce que j’ai découvert,
18 l’enseignement des sages qu’ils tenaient de leurs pères
qu’ils ont transmis sans rien cacher.
19 A eux seuls, le pays avait été donné,
et aucun étranger n’était encore passé parmi eux.

20 Tous les jours de sa vie, le méchant connaît le tourment,
tout au long des années réservées au tyran.
21 Un bruit plein d’épouvante résonne à ses oreilles
et même en temps de paix un destructeur fondra sur lui.
22 Il ne peut espérer revenir des ténèbres,
et le glaive le guette.
23 Il erre çà et là: où donc trouver du pain?
Il sait que des jours sombres se préparent pour lui.
24 Le tourment et l’angoisse le jetteront dans l’épouvante
et se rueront sur lui comme un roi préparé à marcher au combat,
25 parce que, contre Dieu il a levé le poing,
et qu’il s’est élevé contre le Tout-Puissant.
26 Il a foncé sur lui tête baissée
en s’abritant derrière un épais bouclier.
27 Son visage est bouffi de graisse,
ses flancs lourds d’embonpoint.
28 Mais il aura pour domicile des villes dévastées,
dans des maisons inhabitées,
tombant en ruine.
29 Il ne pourra pas s’enrichir, sa fortune ne tiendra pas,
et sa prospérité ne s’étalera plus sur terre.
30 Il ne pourra échapper aux ténèbres.
La flamme rendra secs tous ses rameaux[c],
et il sera chassé par le souffle de Dieu[d].

31 C’est dans la fausseté qu’il a mis sa confiance.
Mais il se trompe, car il récoltera la fausseté.
32 Avant que son jour vienne cela s’accomplira,
et, jamais, sa ramure ne reverdira plus.
33 Il est comme une vigne qui laisserait tomber ses raisins encore verts,
ou comme un olivier perdant ses fleurs.
34 Car la famille de l’impie demeurera stérile;
les maisons qui abritent la corruption seront la proie des flammes.
35 Car qui conçoit le mal enfante le malheur
et au fond de son cœur mûrit la tromperie.

Footnotes

  1. 15.2 Vent brûlant venant du désert (27.21; 38.24; Gn 41.6; Jr 4.11) qui n’apporte ni rafraîchissement ni pluie fertilisante mais brûle tout sur son passage.
  2. 15.15 Voir 5.1 et note.
  3. 15.30 Le méchant est comparé à un arbre.
  4. 15.30 Autre traduction: et il fuira sa propre haleine.