La Bible du Semeur

Jérémie 15

La sentence est irrévocable

1Mais l’Eternel me dit: Même si Moïse et Samuel[a] se tenaient devant moi pour prier pour ce peuple, je ne me soucierais pas d’eux. Chasse-le de ma vue, qu’il parte loin de moi! Et lorsqu’ils te diront: «Où devons-nous aller?» tu leur diras ceci:

Voici ce que déclare l’Eternel:
Ceux qui sont destinés à la peste s’en iront à la peste;
ceux qui sont destinés à périr par l’épée s’en iront à l’épée,
ceux qui sont destinés à mourir de famine, iront à la famine;
ceux qui sont destinés à la déportation, s’en iront en déportation.

Je leur enverrai quatre sortes de maux, déclare l’Eternel: l’épée pour les abattre, les chiens pour les déchirer, les rapaces et les animaux sauvages pour les dévorer et les détruire. Je ferai d’eux un sujet d’épouvante pour tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d’Ezéchias, roi de Juda, et de tout le mal qu’il a commis dans Jérusalem[b].

Plus de sursis

Qui donc aura pitié de toi, Jérusalem?
Qui compatira avec toi?
Qui se détournera de son chemin pour s’informer de ton état?
Tu m’as abandonné,
déclare l’Eternel,
tu m’as tourné le dos.
Alors, de mon côté, j’ai levé la main contre toi,
je te détruis;
j’en ai assez de toujours renoncer à te châtier.
Je les ai dispersés aux portes du pays comme par un vannage,
j’ai fait périr mon peuple,
je l’ai privé d’enfants
parce qu’ils n’abandonnent pas leur mauvaise conduite.
Les veuves de mon peuple, par mon action, ont surpassé en nombre
les grains de sable au bord des mers;
j’ai envoyé contre les mères des jeunes gens,
quelqu’un pour dévaster à l’heure de midi,
j’ai fait fondre sur elles subitement
frayeur et épouvante.
La mère de sept fils est misérable;
la voilà haletante,
et le soleil s’éteint déjà pour elle avant la fin du jour.
La voilà toute honteuse et dans la confusion.
Les enfants qui lui restent, je les livre à l’épée
devant leurs ennemis,
l’Eternel le déclare.

La vocation du prophète confirmée

Complainte de Jérémie

10 Malheur à moi! Pourquoi, ma mère, m’as-tu donc mis au monde?
Tout le pays s’en prend à moi
et me cherche querelle;
je n’ai rien emprunté et je n’ai rien prêté,
pourtant tous me maudissent!

11 L’Eternel répondit:
Moi, je t’assure,
je te délivrerai pour te faire du bien;
au temps de ton malheur, au temps de ta détresse:
ce sont tes ennemis qui viendront t’implorer[c]!
12 Peut-on briser le fer
– le fer qui vient du Nord – ou bien le bronze?

13 Parle ainsi à ce peuple:
Vos biens et vos trésors, je les livrerai au pillage, et on ne te les paiera pas
à cause de tous les péchés que vous avez commis dans tout votre pays[d].
14 Et, de vos ennemis, je vous rendrai esclaves[e]
dans un pays qui vous est inconnu,
car ma colère attise un feu
qui vous embrasera.

15 Toi, tu sais, Eternel!
Soucie-toi donc de moi,
et interviens pour moi!
Fais-leur payer à ces gens qui me persécutent.
Ne permets pas que je pâtisse
de ta patience envers mes ennemis!
Regarde: c’est pour toi que je subis l’opprobre!
16 Dès que j’ai trouvé tes paroles,
je les ai dévorées.
Elles ont fait ma joie et mon bonheur,
car je porte ton nom,
ô Eternel, Dieu des armées célestes!
17 Je ne me suis pas joint à un cercle de plaisantins pour m’y amuser avec eux.
Non, contraint par ta main, je suis resté à part,
car tu m’avais rempli d’indignation.
18 Pourquoi donc ma souffrance est-elle permanente,
et ma plaie douloureuse, rebelle aux soins?
Vraiment: pour moi tu es une source trompeuse
au débit capricieux!

19 Voici la réponse de l’Eternel:
Si tu reviens à moi, je te rétablirai.
Tu pourras te tenir
à mon service.
Si ce qui est précieux, tu le sépares de ce qui est indigne,
tu seras mon porte-parole.
Ils reviendront à toi,
mais ce n’est pas à toi de revenir vers eux.
20 Et je ferai de toi, en face de ce peuple,
comme un rempart de bronze inébranlable.
Ils te feront la guerre
mais ils ne l’emporteront pas sur toi
car je suis avec toi: je te protégerai et te délivrerai,
l’Eternel le déclare[f].
21 Oui, je te délivrerai des méchants,
je te sauverai des violents.

  1. 15.1 Deux grands intercesseurs (Ex 32.11-12; Nb 11.2; 14.13-19; 1 S 7.5-9).
  2. 15.4 Voir 2 R 21.1-16; 23.26-27; 2 Ch 33.1-20.
  3. 15.11 Verset difficile. Au lieu de l’Eternel répondit, l’ancienne version grecque a: oui, que je sois maudit ou Amen. L’expression: je te délivrerai rend un terme diversement lu par les manuscrits hébreux et les versions anciennes.
  4. 15.13 Pour les v. 13-14, voir 17.3-4.
  5. 15.14 je vous rendrai esclaves : d’après quelques manuscrits hébreux, l’ancienne version grecque, la version syriaque et le texte parallèle de Jr 17.4. Le texte hébreu traditionnel a: je ferai passer (vos ennemis). La différence ne tient qu’à un trait de lettre en hébreu.
  6. 15.20 Voir Jr 1.18-19.