La Bible du Semeur

Genèse 25

La descendance d’Abraham par Qetoura

1Abraham avait pris une autre femme nommée Qetoura dont il eut plusieurs fils: Zimrân, Yoqshân, Medân, Madian[a], Yishbaq et Shouah. Yoqshân fut le père de Saba et Dedân. De ce dernier descendent les Ashourim, les Letoushim et les Leoumim. Madian eut pour fils: Epha, Epher, Hénok, Abida et Eldaa. Tous ceux-là sont les descendants de Qetoura.

Abraham donna tout ce qui lui appartenait à Isaac. Il fit des donations aux fils qu’il avait eus par ses épouses de second rang; mais, de son vivant, il les éloigna de son fils Isaac en les envoyant à l’est, vers un pays d’Orient.

La mort d’Abraham

Abraham atteignit l’âge de cent soixante-quinze ans, puis il rendit son dernier soupir. Il mourut au terme d’une heureuse vieillesse, âgé et comblé, et rejoignit ses ancêtres. Ses fils Isaac et Ismaël l’enterrèrent dans la caverne de Makpéla, dans le terrain d’Ephrôn, fils de Tsohar, le Hittite, qui se trouve vis-à-vis de Mamré, 10 ce champ qu’Abraham avait acheté aux Hittites. Abraham fut enterré là comme sa femme Sara. 11 Après la mort d’Abraham, Dieu bénit son fils Isaac qui s’établit près du puits de Lachaï-Roï.

L’histoire de la famille d’Ismaël

12 Voici la généalogie d’Ismaël, fils d’Abraham enfanté par l’Egyptienne Agar, servante de Sara. 13 Voici les noms des fils d’Ismaël par ordre de naissance. Son premier-né s’appelait Nebayoth, puis viennent Qédar, Adbéel, Mibsam, 14 Mishma, Douma, Massa, 15 Hadad, Téma, Yetour, Naphish et Qedma. 16 Tels sont les noms des fils d’Ismaël qui devinrent les chefs de douze familles établies dans leurs villages et leurs campements respectifs. 17 Ismaël vécut cent trente-sept ans, puis il rendit son dernier soupir; il mourut et rejoignit ses ancêtres. 18 Ses descendants se sont établis de Havila jusqu’à Shour, aux confins de l’Egypte, en direction d’Ashour. Il vivait en hostilité avec tous ses semblables[b].

L’histoire de la famille d’Isaac: le cycle de Jacob

La naissance d’Esaü et de Jacob

19 Voici l’histoire de la famille d’Isaac, fils d’Abraham. Abraham eut pour fils Isaac. 20 Celui-ci avait quarante ans quand il épousa Rébecca, fille de Betouel, l’Araméen de Paddân-Aram, et sœur de Laban l’Araméen.

21 Isaac implora l’Eternel au sujet de sa femme, car elle était stérile. L’Eternel exauça sa prière et Rébecca sa femme devint enceinte.

22 Des jumeaux se heurtaient dans son ventre et elle s’écria: Si c’est comme ça, pourquoi en suis-je arrivé là?

Elle alla consulter l’Eternel 23 qui lui répondit:

Ils sont deux peuples dans ton ventre,
deux peuples différents naîtront de toi.
L’un des deux sera plus puissant que l’autre,
et l’aîné sera assujetti au cadet[c].

24 Quand le moment de l’accouchement arriva, il se confirma qu’elle portait des jumeaux. 25 Le premier qui parut était roux, le corps couvert de poils comme une fourrure, c’est pourquoi on l’appela Esaü (le Velu[d]). 26 Après lui naquit son frère, la main agrippée au talon d’Esaü, et on l’appela Jacob (le Talon[e]). Isaac avait soixante ans au moment de leur naissance.

Esaü vend son droit de fils aîné à Jacob

27 Les deux garçons grandirent. Esaü devint un habile chasseur, qui aimait courir les champs; Jacob était d’un caractère paisible et préférait se tenir dans les tentes. 28 Isaac avait une préférence pour Esaü, car il appréciait le gibier, tandis que Rébecca préférait Jacob.

29 Un jour, Jacob était en train de préparer une soupe quand Esaü revint des champs, épuisé. 30 Il lui dit: Laisse-moi manger de ce roux, de ce roux-là! Car je n’en peux plus! – D’où le nom Edom (le Roux) qu’on lui donna.

31 Mais Jacob lui dit: Alors vends-moi aujourd’hui même ton droit de fils aîné.

32 Esaü répondit: Je vais mourir de faim, que m’importe mon droit d’aînesse?

33 Jacob insista: Promets-le-moi tout de suite par serment!

Esaü lui prêta serment et lui vendit ainsi son droit d’aînesse[f]. 34 Là-dessus, Jacob lui servit du pain et de la soupe de lentilles. Esaü mangea et but puis se leva et s’en alla. C’est ainsi qu’Esaü méprisa son droit d’aînesse.

  1. 25.2 Ancêtre des Madianites, souvent adversaires des Israélites (Jg 6ss; Es 60.6).
  2. 25.18 Voir 16.12.
  3. 25.23 Voir Rm 9.10-12; Ps 115.3.
  4. 25.25 Le nom Esaü évoque le terme traduit par couvert de poils.
  5. 25.26 Le nom Jacob fait assonance avec le mot talon et avec le verbe supplanter, tromper (voir27.36; Jr 9.4).
  6. 25.33 Qui lui aurait assuré les bénédictions promises aux descendants d’Abraham. Hé 12.16 rappelle le mépris des choses spirituelles dont Esaü a fait preuve.