La Bible du Semeur

Esaïe 58:1-14

La gloire de Sion rachetée

Le vrai jeûne

1Crie de toutes tes forces

et ne te retiens pas.

Fais retentir ta voix |comme le son du cor58.1 Le cor était utilisé pour rassembler les guerriers pour le combat ou les fidèles pour les fêtes religieuses. !

A mon peuple dénonce sa révolte,

et aux descendants de Jacob leurs fautes.

2Ils me recherchent chaque jour,

ils disent qu’ils se plaisent |à connaître mes voies,

comme ferait un peuple |qui accomplit ce qui est juste

et n’a pas délaissé |le droit que son Dieu a prescrit.

Ils exigent de moi |de justes jugements

et veulent être près de Dieu.

3« Que nous sert de jeûner,

si tu ne le vois pas ?

Pourquoi nous humilier,

si tu n’y prends pas garde ? »

Au jour où vous jeûnez,

vous traitez vos affaires58.3 Autre traduction : vous faites ce que vous voulez.

et vous exploitez tous vos ouvriers,

4vous passez votre jeûne |en procès et querelles

et en donnant des coups de poing |avec méchanceté.

Ce n’est pas par des jeûnes, |comme ceux d’aujourd’hui,

que vous ferez entendre |vos prières là-haut !

5Est-ce cela le jeûne |auquel je prends plaisir ?

Est-ce cela un jour |où l’homme s’humilie ?

S’agit-il de courber |la tête comme un jonc

et de vous étaler |sur le sac et la cendre ?

Pouvez-vous appeler |cela un jour de jeûne

que l’Eternel agrée ?

6Le jeûne qui me plaît

est celui qui consiste |à détacher les liens |de la méchanceté,

à délier les courroies |de toute servitude,

à mettre en liberté |tous ceux que l’on opprime

et à briser |toute espèce de joug.

7C’est partager ton pain |avec ceux qui ont faim,

et offrir l’hospitalité |aux pauvres sans abri,

c’est donner des habits |à celui qu’on voit nu,

ne pas te détourner |de ton prochain58.7 Voir Mt 25.35-36 ; Jc 2.15-16..

8Alors, comme l’aurore, |jaillira ta lumière,

ton rétablissement |s’opérera bien vite.

Oui, alors la justice |marchera devant toi,

et la gloire de l’Eternel |sera l’arrière-garde58.8 Voir 52.12..

9Quand tu appelleras,

l’Eternel répondra ;

quand tu crieras à l’aide,

il dira : « Je suis là ! »

Si, du milieu de toi, |tu supprimes le joug de l’oppression,

les gestes menaçants

et les propos méchants,

10si tu donnes ton pain58.10 D’après quelques manuscrits hébreux, les versions syriaque et grecque. Le texte hébreu traditionnel porte : Si tu te donnes.

à celui qui a faim

et si tu pourvois aux besoins |de l’opprimé,

la lumière luira pour toi |au milieu des ténèbres,

et ton obscurité |se changera pour toi |en clarté de midi,

11L’Eternel te conduira constamment.

Il pourvoira à tes besoins |dans les déserts arides,

il te fortifiera physiquement

et tu ressembleras |à un jardin bien arrosé,

à une source vive |aux eaux intarissables.

12Les tiens rebâtiront |les ruines d’autrefois

et tu relèveras |les fondements posés |dans les siècles passés.

Tu seras appelé : |« Réparateur des brèches »,

« le restaurateur des chemins » |qui rend le pays habitable.

13Si, le jour du sabbat, |tu te retiens de travailler,

si tu t’abstiens |de traiter tes affaires |en ce jour qui m’est consacré,

si pour toi le jour du sabbat |est un temps de délices,

si ce saint jour de l’Eternel, |tu le tiens en estime

et si tu le respectes

en t’abstenant de faire |ce qui te plaît,

de traiter tes affaires

et de tenir de longs discours,

14alors tu trouveras |ta joie en l’Eternel,

et sur les hauteurs du pays |je te ferai passer

et je te donnerai |la pleine jouissance |du patrimoine |de Jacob, ton ancêtre.

L’Eternel a parlé.