La Bible du Semeur

Esaïe 56:1-12

Tous les peuples acceptés

1Voici ce que dit l’Eternel :

Faites ce qui est juste

et respectez le droit,

car je vais bientôt vous sauver,

je vais faire justice.

2Bienheureux sera l’homme |qui agira ainsi,

heureux sera celui |qui s’y appliquera :

qui respectera le sabbat,

et ne le profanera pas,

et qui s’efforcera |de ne faire aucun mal !

3L’étranger qui s’attache |à l’Eternel |ne devra pas se dire :

« L’Eternel m’exclura |sûrement de son peuple »,

et l’eunuque non plus |n’aura pas à penser :

« Je suis un arbre sec ! »

4Car voici ce que l’Eternel déclare :

A ceux qui sont eunuques, |qui respecteront les sabbats |que j’ai prescrits,

qui choisiront de faire |ce qui m’est agréable,

et qui s’attacheront |à mon alliance,

5je réserverai |dans ma Maison

et dans mes murs |une stèle et un nom

qui vaudront mieux pour eux |que des fils et des filles ;

je leur accorderai |un nom impérissable

qui ne sera jamais rayé.

6Et les étrangers qui s’attacheront

à l’Eternel pour le servir,

et pour l’aimer

et pour être ses serviteurs,

qui respecteront le sabbat

et ne le profaneront pas,

et qui s’attacheront |à mon alliance,

7je les ferai venir |à ma montagne sainte

et je les réjouirai |au Temple où l’on me prie,

et j’agréerai leurs holocaustes |et autres sacrifices

offerts sur mon autel.

Car on appellera mon temple : |« La Maison de prière |pour tous les peuples56.7 Cité par Jésus en Mt 21.13 ; Mc 11.17 ; Lc 19.46.. »

8Voici ce que déclare l’Eternel,

lui qui rassemble |les bannis d’Israël :

A ceux qui seront déjà rassemblés

j’en joindrai d’autres |que je rassemblerai aussi.

Le changement nécessaire

Les conducteurs indignes

9Vous tous les animaux sauvages,

venez, repaissez-vous,

tous les animaux des forêts56.9 Ces bêtes représentent les ennemis d’Israël invités à venir dévorer le troupeau (le peuple) mal gardé par ses conducteurs infidèles. !

10Les sentinelles d’Israël |sont toutes des aveugles :

ce sont des ignorants,

tous sont des chiens muets

qui ne peuvent pas aboyer.

Rêvassant, allongés,

ils aiment somnoler …

11Mais ces chiens sont avides

et jamais rassasiés,

et ce sont des bergers

qui ne comprennent rien.

Ils suivent chacun son chemin

à la poursuite de ses gains.

12« Venez, je vais chercher du vin,

et nous boirons jusqu’à l’ivresse |des boissons fortes, disent-ils.

Demain, la fête continue |comme aujourd’hui :

il reste du surplus |en abondance. »