La Bible du Semeur

Esaïe 17:1-14

Contre Damas

1Oracle sur Damas17.1 Capitale de la Syrie, au nord-est du mont Hermon. :

Bientôt Damas ne sera plus |comptée parmi les villes,

elle sera réduite |à un monceau de ruines.

2Les villes d’Aroër17.2 Aroër : sur l’Arnon (Jos 13.16), à une vingtaine de kilomètres à l’est de la mer Morte, limite de la sphère d’influence de la Syrie (2 R 10.32-33). |seront abandonnées

et livrées aux troupeaux

qui s’y reposeront, |sans que nul ne les inquiète.

3Les remparts d’Ephraïm |disparaîtront alors

et il n’y aura plus |de royaume à Damas17.3 En 732 av. J.-C., Tiglath-Piléser III a pris Damas et a fait de la Syrie une province assyrienne. Il s’est aussi emparé de nombreuses villes en Israël dans les territoires de Zabulon et de Nephtali (voir 8.23).,

le reste des Syriens |aura le même sort |que les Israélites,

l’Eternel le déclare, |le Seigneur des armées célestes.

4En ce jour-là, |la gloire de Jacob |sera bien amoindrie,

Israël perdra l’embonpoint |et sera amaigri.

5Il en sera |comme lorsqu’on recueille |les blés sur pied à la moisson

et qu’on moissonne |par brassées les épis,

oui, comme on glane les épis

dans la vallée des Rephaïm.

6Il restera un grappillage,

comme après le gaulage |des fruits de l’olivier,

ici deux, trois olives |tout en haut de la cime,

et quatre ou cinq, |sur les meilleures branches.

C’est là ce que déclare |l’Eternel, le Dieu d’Israël.

7En ce jour-là, |l’homme se tournera |vers celui qui l’a fait,

et ses yeux se dirigeront |vers le Saint d’Israël.

8Il ne tournera plus |ses yeux vers les autels

qu’il a faits de ses mains,

et il ne regardera plus |les objets que ses doigts |ont fabriqués,

ni les poteaux sacrés |de même que les encensoirs.

9En ce jour-là, ses villes fortifiées seront abandonnées comme autrefois les villes peuplées par les Héviens ou par les Amoréens17.9 comme autrefois … Amoréens : d’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel a : comme les forêts et les sommets des montagnes. Les Amoréens et les Héviens furent combattus par Israël lors de la conquête du pays sous Josué. furent abandonnées quand les Israélites conquirent le pays : elles seront dévastées.

10Car tu as oublié |le Dieu qui t’a sauvé

et tu ne t’es pas souvenu |du rocher qui faisait ta force.

Ainsi tu plantes |des jardins de délices |pour tes divinités,

tu sèmes |des graines étrangères.

11Le jour où tu les sèmes, |les plantes sortent de la terre ;

le lendemain matin, |ta semence fleurit.

Mais au moment de la moisson, |il ne reste plus rien :

le mal est sans remède.

12Oh ! Quel mugissement |de peuples innombrables |et qui mugissent

comme mugit la mer !

Et quel grondement des nations

semblable au grondement |des eaux impétueuses :

13les nations font entendre |des grondements |pareils à ceux des grandes eaux.

L’Eternel les menace |et elles fuient au loin.

Elles sont dispersées |comme des brins de paille

sur les collines par le vent,

comme en un tourbillon |devant un ouragan.

14Au soir encore, |c’est l’épouvante,

mais avant le matin, |ils ont tous disparu.

Tel sera le destin |de ceux qui nous dépouillent,

oui, tel sera le sort |de tous ceux qui nous pillent.