La Bible du Semeur

Ecclésiaste 4

La vie sociale

Les oppressions

1J’ai encore considéré toutes les oppressions qui se pratiquent sous le soleil. Les opprimés versent des larmes et il n’y a personne pour les consoler; la force est du côté de leurs oppresseurs, sans qu’il y ait quelqu’un pour les consoler. Alors j’ai trouvé que les défunts, eux qui sont morts, ont un avantage sur les vivants, sur ceux qui sont encore en vie[a]. Et s’en trouve mieux que les uns et les autres celui qui n’est pas encore venu à l’existence, parce qu’il n’a pas vu tout le mal qui se commet sous le soleil.

Sur le travail

J’ai aussi constaté que tout labeur et que toute habileté que les hommes mettent à leurs œuvres sont motivés par la rivalité des uns envers les autres. Cela aussi est dérisoire: autant courir après le vent.

Celui qui se croise les bras est un insensé et il se détruit lui-même. Il vaut mieux une main pleine de repos que deux mains pleines de labeur, que de courir ainsi après le vent.

J’ai encore constaté une autre chose dérisoire sous le soleil. Voilà un homme seul qui n’a personne avec lui: ni fils, ni frère, et pourtant, il travaille dur sans jamais s’arrêter. Jamais ses yeux ne se rassasient de richesses. «Pour qui donc est-ce que je travaille si dur? Pour qui est-ce que je me prive de bonnes choses?» se dit-il. Cela aussi est dérisoire; c’est une bien mauvaise affaire.

Mieux vaut être à deux que tout seul. On tire alors un bon profit de son labeur. 10 Et si l’un tombe, l’autre le relève, mais malheur à celui qui est seul et qui vient à tomber sans avoir personne pour l’aider à se relever.

11 De même, si deux personnes dorment ensemble, elles se tiennent chaud, mais comment celui qui est seul se réchauffera-t-il?

12 Un homme seul est facilement maîtrisé par un adversaire, mais à deux ils pourront tenir tête à celui-ci. Et une corde faite de trois cordelettes tressées n’est pas vite rompue.

La vie politique

13 Mieux vaut un jeune homme pauvre mais sage qu’un roi âgé et insensé qui ne sait plus écouter les conseils. 14 Mais que le jeune successeur soit sorti de prison pour accéder au trône, ou encore qu’il soit né pauvre dans le royaume, 15 j’ai constaté que tous les humains qui vivent sous le soleil se rallient à lui lorsqu’il prend la place du roi. 16 Il n’y a pas de fin au cortège de tout ce peuple, de tous ces gens dont il a pris la tête. Et pourtant, la génération suivante ne se félicitera pas davantage d’avoir un tel roi! Cela encore est dérisoire: autant courir après le vent.

Sur la piété

17 Veille bien sur tes pas lorsque tu te rends au sanctuaire de Dieu. Il est préférable de s’y rendre pour écouter, plutôt que pour offrir un sacrifice à la manière des insensés qui n’ont même pas conscience de faire le mal.

  1. 4.2 Pour les v. 2-3, voir6.3-5; Jb 3.11-16; 10.18-19.

New International Reader's Version

Ecclesiastes 4

Suffering, Hard Work and No Friends

1I looked and saw how much people were suffering on this earth.

I saw the tears of those who are suffering.
    They don’t have anyone to comfort them.
Power is on the side of those who treat them badly.
    Those who are suffering don’t have anyone to comfort them.
Then I announced that those
    who have already died
are happier than those
    who are still alive.
But someone who hasn’t been born yet
    is better off than the dead or the living.
That’s because that person hasn’t seen the evil things
    that are done on earth.

I also saw that a person works hard and accomplishes a lot. But they do it only because they want what another person has. That doesn’t have any meaning either. It’s like chasing the wind.

Foolish people fold their hands and don’t work.
    And that destroys them.
One handful with peace and quiet
    is better than two handfuls with hard work.
    Working too hard is like chasing the wind.

Again I saw something on earth that didn’t mean anything.

A man lived all by himself.
    He didn’t have any sons or brothers.
His hard work never ended.
    But he wasn’t happy with what he had.
“Who am I working so hard for?” he asked.
    “Why don’t I get the things I enjoy?”
That doesn’t have any meaning either.
    In fact, it’s a very bad deal!

Two people are better than one.
    They can help each other in everything they do.
10 Suppose either of them falls down.
    Then the one can help the other one up.
But suppose a person falls down and doesn’t have anyone to help them up.
    Then feel sorry for that person!
11 Or suppose two people lie down together.
    Then they’ll keep warm.
    But how can one person keep warm alone?
12 One person could be overpowered.
    But two people can stand up for themselves.
    And a rope made out of three cords isn’t easily broken.

Getting Ahead Is Meaningless

13 A poor but wise young man is better off than an old but foolish king. That king doesn’t pay attention to a warning anymore. 14 The young man might have come from prison to become king. Or he might have been born poor within the kingdom but still became king. 15 I saw that everyone was following the young man who had become the new king. 16 At first, all the people served him when he became king. But those who came later weren’t pleased with the way he was ruling. That doesn’t have any meaning either. It’s like chasing the wind.