La Bible du Semeur

Ecclésiaste 1:1-18

1Voici ce que dit le Maître1.1 Cette expression rend le terme hébreu Qoheleth, dont le sens est inconnu. Il est possible qu’il soit apparenté à la même racine que le nom assemblée. L’ancienne version grecque l’a rendu par Ecclésiaste, c’est-à-dire celui qui participe à une assemblée. Le terme hébreu semble cependant renvoyer à une fonction. On en a proposé les sens suivants : l’orateur de l’assemblée, le prédicateur, le chef de l’assemblée. On pourrait aussi le traduire, dans le contexte du livre, par « le sage ». Nous avons opté pour la traduction Maître (au sens d’enseignant) à cause du rôle didactique du livre au sein de la communauté d’Israël., fils de David, roi à Jérusalem.

Thèse

2Dérisoire, absolument dérisoire1.2 Le mot hébreu, rendu ici par dérisoire et traditionnellement traduit par vanité, désigne souvent ce qui est insignifiant, futile, vain, passager, fragile, dérisoire. Dans la suite du livre, ce terme a été rendu de diverses manières. L’apôtre Paul fait allusion à cette affirmation centrale du livre de l’Ecclésiaste en Rm 8.20, où il affirme que la création a été soumise à une condition bien dérisoire., dit le Maître, oui dérisoire, absolument dérisoire, tout est dérisoire !

Prologue : rien de nouveau sous le soleil

3Quel avantage l’homme retire-t-il de tout le labeur pour lequel il trime sous le soleil ? 4Une génération s’en va, une autre vient, et la terre est toujours là. 5Le soleil se lève, le soleil se couche, et il aspire à se retrouver à l’endroit d’où il devra de nouveau se lever. 6Il va vers le sud, puis il tourne vers le nord, il tourne et tourne encore : ainsi va le vent. Et il reprend les mêmes tours, le vent. 7Tous les fleuves vont se jeter dans la mer, mais la mer n’est pas remplie. Les fleuves ne cessent de couler toujours vers le même endroit en suivant leur cours. 8Tout est en travail1.8 Autres traductions : tous les mots sont usés (c’est-à-dire tout a déjà été dit) ou tout est lassant., plus qu’on ne peut le dire. L’œil n’est jamais rassasié de voir. L’oreille n’est jamais remplie de ce qu’elle entend. 9Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera : il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

10Si l’on dit : « Tenez ! Voilà quelque chose de nouveau », en fait, cela a déjà existé dans les temps qui nous ont précédés depuis longtemps. 11Seulement, on ne se souvient plus de ce qui s’est passé autrefois, et il en sera de même pour ce qui se produira dans l’avenir : ceux qui viendront après n’en auront aucun souvenir1.11 Certains comprennent : On ne se souvient plus de ceux qui ont vécu autrefois, et l’on ne se souviendra pas davantage de ceux qui viendront dans l’avenir..

La condition humaine

Où trouver le bonheur ?

La recherche de la sagesse

12Moi, le Maître, j’ai été roi d’Israël à Jérusalem. 13Et je me suis appliqué à étudier et à examiner par la sagesse tout ce qui se fait sous le soleil. Dieu impose aux hommes de s’appliquer à cette occupation de malheur.

14J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil et je suis arrivé à la conclusion que tout est dérisoire : autant courir après le vent. 15Ce qui est tordu ne peut être redressé, et ce qui manque ne peut être compté.

16Je me suis dit en moi-même : « Voici, j’ai fait augmenter et progresser la sagesse plus qu’aucun de ceux qui ont régné avant moi à Jérusalem. J’ai considéré beaucoup de sagesse et de connaissance. » 17Je me suis appliqué à connaître la sagesse et le savoir, ainsi que la folie et la déraison. Et je me suis aperçu que cela aussi, c’est comme courir après le vent1.17 Autre traduction : c’est réflexion de vent, autrement dit : c’est réflexion qui brasse de l’air.. 18Car, plus on a de sagesse, plus on a de sujets d’affliction. En augmentant sa connaissance, on augmente ses tourments.

Luganda Contemporary Bible

Omubuulizi 1:1-18

Obutaliimu bw’Amagezi g’Abantu

11:1 a nny 12; Mub 7:27; 12:10 b Nge 1:1Ebigambo by’Omubuulizi, mutabani wa Dawudi kabaka mu Yerusaalemi.

21:2 Zab 39:5-6; 62:9; 144:4; Mub 12:8; Bar 8:20-21“Obutaliimu! Obutaliimu!” bw’ayogera Omubuulizi.

Byonna butaliimu.

31:3 Mub 2:11, 22; 3:9; 5:15-16Omuntu afuna ki mu byonna by’akola,

mu byonna ebimukooya wansi w’enjuba?

41:4 Zab 104:5; 119:90Omulembe ogumu gugenda, omulala ne gujja,

naye ensi ebeerera emirembe gyonna.

51:5 Zab 19:5-6Enjuba evaayo era n’egwa,

ate n’eyanguwa okutuuka mu kifo mw’eviirayo.

6Empewo ekunta ng’eraga obukiikaddyo,

ne yeetooloola okutuuka obukiikakkono;

empewo yeetooloola ne yeetooloola,

n’ekomerawo ku biwaawaatiro byayo.

71:7 Yob 36:28Emigga gyonna gikulukuta nga giraga mu nnyanja,

naye ennyanja tejjula;

ekifo emigga gye gikulukutira

era gye gyeyongera okukulukutira.

81:8 Nge 27:20Ebintu byonna bijjudde obukoowu

omuntu bw’atasobola kutenda!

Eriiso terimatira kulaba,

wadde okutu okukoowa okuwulira.

91:9 Mub 2:12; 3:15Ekyo ekyabaawo era kye kigenda okubaawo,

n’ekyo ekikoleddwa era kye kigenda okukolebwa;

era tewali kintu kiggya wansi w’enjuba.

10Waali wabaddewo ekintu ekyali kigambiddwa nti,

“Laba kino kiggya”?

Kyaliwo dda

mu mirembe egyatusooka?

111:11 Mub 2:16Tewali kujjukira bintu byasooka

era tewaliba kujjukira bintu ebyo ebitanabaawo mu ebyo ebijja oluvannyuma.

Amagezi Agatali ga Katonda Butaliimu

121:12 nny 1Nze Omubuulizi nali kabaka wa Isirayiri mu Yerusaalemi. 131:13 Lub 3:17; Mub 3:10Nagezaako n’omutima gwange okuyiga n’okwetegereza n’amagezi gange gonna mu ebyo ebikolebwa wansi w’eggulu; omulimu Katonda gwe yawa abaana b’abantu okukola, guteganya. 141:14 Mub 2:11, 17Ndabye ebintu byonna ebikolebwa wansi w’enjuba; era laba, byonna butaliimu na kugoberera mpewo.

151:15 Mub 7:13Ekyo ekyakyama tekisoboka kugololebwa,

n’ekibulako tekibalibwa.

161:16 1Bk 3:12; 4:30; Mub 2:9Nayogera munda yange nti, “Nfunye amagezi mangi agasinga ag’abo bonna abaali babadde mu Yerusaalemi, era nfunye amagezi n’okumanya kungi.” 171:17 a Mub 7:23 b Mub 2:3, 12; 7:25Era omutima gwange ne gumanya okwawula amagezi n’eddalu, n’obutategeera. Ne ntegeera nti na kino nakyo kugoberera mpewo.

181:18 Mub 2:23; 12:12Kubanga mu magezi amangi mujjiramu okunakuwala kungi;

amagezi gye gakoma obungi, n’okunakuwala gye gukoma.