La Bible du Semeur

Cantique des Cantiques 1

1Le plus beau des chants, composé par Salomon[a].

Célébrons l’amour

«Ah! que ta bouche me couvre de baisers,
car ton amour est plus exaltant que le vin.
Combien suaves sont tes parfums,
ton nom est comparable[b] à une huile odorante qui se répand.
Voilà pourquoi les jeunes filles sont éprises de toi.
Entraîne-moi derrière toi! Courons ensemble!»

«Le roi m’a fait entrer dans ses appartements.»

Le chœur

«Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse à ton sujet!
Célébrons ton amour plus exaltant que le bon vin!
C’est bien avec raison qu’on est épris de toi.»

«O filles de Jérusalem[c], je suis noiraude, et pourtant, je suis belle,
pareille aux tentes de Qédar[d], aux tentures de Salomon.
Ne vous étonnez pas si je suis bien brunie:
le soleil m’a hâlée,
car les fils de ma mère, irrités contre moi,
m’ont fait garder les vignes,
oui, mais ma vigne à moi, je ne l’ai pas gardée.
O toi que mon cœur aime,
dis-moi où tu fais paître ton troupeau de brebis,
où tu le feras reposer à l’heure de midi,
pour que je ne sois pas comme une femme errante[e],
rôdant près des troupeaux que gardent tes compagnons.»

«Si tu ne le sais pas, ô toi, la plus belle des femmes,
va donc suivre les traces du troupeau de brebis,
fais paître tes chevrettes près des huttes des pâtres.»

Avec les yeux de l’amour

«O mon amie, je te trouve pareille
à une jument d’attelage du pharaon[f].
10 Tes joues sont belles entre les perles,
ton cou est beau dans tes colliers;
11 nous te ferons des perles d’or
tout incrustées de points d’argent.»

12 «Jusqu’à ce que le roi parvienne à son enclos[g],
mon nard[h] exhale son parfum.
13 Car mon bien-aimé est pour moi comme un sachet de myrrhe[i],
entre mes seins il passera la nuit.
14 Oui, mon bien-aimé est pour moi un bouquet de henné[j]
des vignes d’Eyn-Guédi[k]

15 «Que tu es belle, ma bien-aimée, que tu es belle!
Tes yeux ressemblent à des colombes.»

16 «Que tu es beau, mon bien-aimé, tu es superbe!
Dans la verdure est notre lit.
17 Les solives de nos maisons, ce sont les cèdres,
et les cyprès sont nos lambris.»

Footnotes

  1. 1.1 Voir l’introduction. Le roi est encore mentionné en 1.5; 3.7, 9, 11; 8.11-12.
  2. 1.3 Autre traduction: et ta renommée est comparable.
  3. 1.5 Voir v. 3.
  4. 1.5 Qédar : tribu arabe fixée au sud-est d’Edom et habitant sous des tentes (Jr 49.29) faites du poil des chèvres noires de ces régions. Le mot Qédar vient d’une racine hébraïque signifiant: être noir.
  5. 1.7 errante : comme une vagabonde, une coureuse qui cherche l’aventure; ou: une voilée, c’est-à-dire une prostituée (Gn 38.14-15).
  6. 1.9 Voir 1 R 10.29.
  7. 1.12 Autre traduction: pendant que le roi mangeait à sa table.
  8. 1.12 Plante aromatique originaire de l’Inde.
  9. 1.13 La myrrhe était une gomme aromatique extraite du balsamier qui pousse en Arabie, en Ethiopie et aux Indes. Elle était utilisée comme parfum (Est 2.12; Pr 7.17; Ps 45.9; comparer Mt 2.2, 11); elle entrait aussi dans la composition de l’huile sainte (Ex 30.23).
  10. 1.14 Plante aromatique utilisée comme parfum.
  11. 1.14 Oasis alimentée par une source, à l’ouest de la mer Morte, où poussent beaucoup de plantes aromatiques.

Nueva Versión Internacional

Cantares 1

1Cantar de los cantares[a] de Salomón.

Primer Canto

La amada

Ah, si me besaras con los besos de tu boca…[b]
    ¡grato en verdad es tu amor, más que el vino!
Grata es también, de tus perfumes, la fragancia;
    tú mismo eres[c] bálsamo fragante.
    ¡Con razón te aman las doncellas!
¡Hazme del todo tuya![d] ¡Date prisa!
    ¡Llévame, oh rey, a tu alcoba!

Los amigos

Regocijémonos y deleitémonos juntos,
    celebraremos tus caricias más que el vino.
    ¡Sobran las razones para amarte!

La amada

Morena soy, pero hermosa,
    hijas de Jerusalén;
morena como las carpas de Cedar,
    hermosa como los pabellones de Salmá.[e]
No se fijen en mi tez morena,
    ni en que el sol me bronceó la piel.
Mis hermanos se enfadaron contra mí,
    y me obligaron a cuidar las viñas;
    ¡y mi propia viña descuidé!
Cuéntame, amor de mi vida,
    ¿dónde apacientas tus rebaños?,
    ¿dónde a la hora de la siesta[f] los haces reposar?
¿Por qué he de andar vagando[g]
    entre los rebaños de tus amigos?

Los amigos

Si no lo sabes, bella entre las bellas,
    ve tras la huella del rebaño
y apacienta a tus cabritos
    junto a las moradas de los pastores.

El amado

Tú y tus adornos, amada mía,
    me recuerdan a las yeguas enjaezadas
    de los carros del faraón.
10 ¡Qué hermosas lucen tus mejillas entre los pendientes!
    ¡Qué hermoso luce tu cuello entre los collares!
11 ¡Haremos para ti pendientes de oro
    con incrustaciones de plata!

La amada

12 Mientras el rey se halla sentado a la mesa,
    mi perfume esparce su fragancia.
13 Mi amado es para mí como el saquito de mirra
    que duerme entre mis pechos.
14 Mi amado es para mí como un ramito de azahar[h]
    de las viñas de Engadi.

El amado

15 ¡Cuán bella eres, amada mía!
    ¡Cuán bella eres!
    ¡Tus ojos son dos palomas!

La amada

16 ¡Cuán hermoso eres, amado mío!
    ¡Eres un encanto!

El amado

Una alfombra de verdor es nuestro lecho,
17     los cedros son las vigas de la casa
    y nos cubre un techo de cipreses.

Footnotes

  1. 1:1 Cantar de los cantares. Alt. El más bello cantar.
  2. 1:2 si me besaras … tu boca. Lit. béseme él con los besos de su boca.
  3. 1:3 tú mismo eres. Lit. tu nombre es.
  4. 1:4 Hazme del todo tuya. Lit. Arrástrame tras de ti.
  5. 1:5 Salmá. Alt. Salomón.
  6. 1:7 a la hora de la siesta. Lit. al mediodía.
  7. 1:7 vagando (véanse Siríaca, Targum y Vulgata); como una mujer cubierta con un velo (TM).
  8. 1:14 azahar. Lit. alheña.