La Bible du Semeur

Actes 8:1-40

Témoins en Judée et en Samarie

Persécution et dispersion des croyants

1Saul avait donné son approbation à l’exécution d’Etienne. A partir de ce jour-là, une violente persécution se déchaîna contre l’Eglise qui était à Jérusalem ; tous les croyants se dispersèrent à travers la Judée et la Samarie, à l’exception des apôtres. 2Quelques hommes pieux enterrèrent Etienne et le pleurèrent beaucoup. 3Quant à Saul, il cherchait à détruire l’Eglise, allant de maison en maison pour en arracher les croyants, hommes et femmes, et les jeter en prison.

La prédication de Philippe et le don de l’Esprit en Samarie

4Les croyants qui s’étaient dispersés parcouraient le pays, en proclamant le message de l’Evangile. 5Philippe se rendit dans la capitale8.5 Plusieurs manuscrits ont : une ville. de la Samarie et prêcha le Messie à la population. 6Elle se montra tout entière très attentive à ses paroles en l’entendant et en voyant les signes miraculeux qu’il accomplissait. 7En effet, beaucoup de personnes qui avaient des démons en elles en furent délivrées ; ils sortaient d’elles en poussant de grands cris, et de nombreux paralysés et des infirmes furent guéris. 8Aussi, toute la ville était-elle dans une grande joie.

9Or, depuis quelque temps, un homme nommé Simon s’était établi dans la ville et y exerçait la magie. Il émerveillait le peuple de Samarie et prétendait être un grand personnage. 10Toute la population, du plus petit jusqu’au plus grand, lui accordait donc une grande attention.

– Cet homme, disaient-ils, est la puissance même de Dieu, celle qu’on appelle la « Grande Puissance ».

11S’ils s’attachaient ainsi à lui, c’était parce que, depuis assez longtemps, il les étonnait par ses actes de magie.

12Mais quand ils crurent Philippe qui leur annonçait ce qui concerne le royaume de Dieu et Jésus-Christ, ils se firent baptiser, tant les hommes que les femmes. 13Simon lui-même crut et fut baptisé. Dès lors, il ne quittait plus Philippe, émerveillé par les signes miraculeux et les prodiges extraordinaires qui s’accomplissaient sous ses yeux.

14Quand les apôtres, restés à Jérusalem, apprirent que les Samaritains avaient accepté la Parole de Dieu, ils déléguèrent auprès d’eux Pierre et Jean. 15Dès leur arrivée, ceux-ci prièrent pour les nouveaux disciples afin qu’ils reçoivent le Saint-Esprit. 16En effet, il n’était encore descendu sur aucun d’eux : ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. 17Pierre et Jean leur imposèrent donc les mains et ils reçurent l’Esprit Saint.

18Simon vit que l’Esprit Saint était donné aux croyants quand les apôtres leur imposaient les mains. Alors il leur proposa de l’argent 19et leur dit : Donnez-moi aussi ce pouvoir pour que ceux à qui j’imposerai les mains reçoivent l’Esprit Saint.

20Mais Pierre lui répondit : Que ton argent périsse, et toi avec lui, puisque tu t’es imaginé qu’on pouvait se procurer le don de Dieu avec de l’argent ! 21Tu n’as ni part ni droit dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu. 22Détourne-toi donc du mal qui est en toi, et demande au Seigneur de te pardonner, s’il est possible, d’avoir eu de telles intentions dans ton cœur. 23Car, à ce que je vois, tu es rempli d’amertume et de méchanceté et tu es captif du mal.

24Alors Simon demanda à Pierre et Jean : Priez vous-mêmes le Seigneur pour moi : qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit.

25Pierre et Jean continuèrent à rendre témoignage à Jésus-Christ en annonçant la Parole du Seigneur, puis ils retournèrent à Jérusalem, tout en annonçant l’Evangile dans un grand nombre de villages samaritains.

Philippe et le dignitaire éthiopien

26Un ange du Seigneur s’adressa à Philippe et lui dit : Lève-toi, pars en direction du sud8.26 Autre traduction : vers midi., prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza, celle qui est déserte8.26 déserte, ou « qui traverse une région déserte ». Il existait deux villes portant le nom de Gaza. « Gaza l’ancienne » avait été ravagée et changée en désert en 96 avant Jésus-Christ. D’où le nom de Gaza-la-déserte qui lui est resté même après sa reconstruction. Deux routes menaient à Gaza, l’une longeait la mer, l’autre, beaucoup moins fréquentée, passait par des régions peu habitées. C’est sans doute cette route que Philippe devait prendre..

27Il se leva immédiatement et se mit en route. Et voici qu’il rencontra un haut dignitaire8.27 Un haut dignitaire, en grec : un eunuque. Les hommes au service d’une reine étaient souvent castrés. Ce terme s’est appliqué par la suite aux différents dignitaires du palais royal. Aux temps bibliques, le nom Ethiopie désignait la Nubie, dans l’actuel Soudan, à quelque 800 kilomètres au sud de l’Egypte. Il existait quelques colonies juives dans ce pays. Ainsi ce haut dignitaire a pu apprendre à connaître leur religion. éthiopien, administrateur des biens de Candace8.27 Candace : nom générique des reines d’Ethiopie (comme Pharaon était celui des rois d’Egypte)., reine d’Ethiopie. Cet homme était venu à Jérusalem pour adorer Dieu. 28Il était sur le chemin du retour, et, assis dans son char, il lisait à haute voix un passage du prophète Esaïe.

29L’Esprit dit à Philippe : Avance jusqu’à ce char et marche à côté de lui.

30Philippe courut et entendit l’Ethiopien lire dans le livre du prophète Esaïe. Alors il lui demanda : Comprends-tu ce que tu lis ?

31– Comment le pourrais-je, répondit-il, si je n’ai personne pour me l’expliquer ?

Et il invita Philippe à monter s’asseoir à côté de lui.

32Or, il était en train de lire ce passage de l’Ecriture :

Semblable à un mouton |mené à l’abattoir,

comme un agneau muet |devant ceux qui le tondent,

il n’a pas dit un mot.

33Il a été humilié |et n’a pas obtenu justice.

Qui racontera sa descendance ?

Car sa vie sur la terre |a été supprimée8.33 Es 53.7-8 cité selon l’ancienne version grecque..

34L’Ethiopien demanda à Philippe : Explique-moi, s’il te plaît : de qui est-il question ? Est-ce de lui-même que le prophète parle, ou de quelqu’un d’autre ?

35Alors Philippe prit la parole et, partant de ce texte, lui annonça ce qui concerne Jésus.

36En continuant leur route, ils arrivèrent près d’un point d’eau. Alors, le dignitaire s’écria : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ?

[37– Si tu crois de tout ton cœur, tu peux être baptisé.

– Oui, répondit le dignitaire, je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu8.37 Le verset 37 est absent de plusieurs manuscrits..]

38Aussitôt, il donna l’ordre d’arrêter le char ; Philippe et le dignitaire descendirent tous deux dans l’eau et Philippe le baptisa. 39Quand ils sortirent de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et le dignitaire ne le vit plus. Celui-ci poursuivit sa route, le cœur rempli de joie.

40Philippe se retrouva à Ashdod8.40 Ashdod : nom de l’une des capitales de l’ancienne Philistie., d’où il se rendit à Césarée en annonçant l’Evangile dans toutes les localités qu’il traversait.