La Bible du Semeur

2 Rois 16

Le règne d’Ahaz sur Juda

1La dix-septième année du règne de Péqah, fils de Remalia, Ahaz, fils de Yotam, roi de Juda, devint roi[a]. Il était âgé de vingt ans à son avènement et il régna seize ans à Jérusalem[b]. Il ne fit pas ce que l’Eternel son Dieu considère comme juste, contrairement à son ancêtre David. Mais il suivit l’exemple des rois d’Israël. Il alla même jusqu’à brûler son propre fils pour l’offrir en sacrifice aux idoles, commettant ainsi la même abomination que les peuples étrangers que l’Eternel avait dépossédés en faveur des Israélites[c]. Il offrait des sacrifices et brûlait des parfums sur les hauts lieux, sur les collines et sous chaque arbre verdoyant.

L’Assyrie au secours de Juda

Alors Retsîn, roi de Syrie, et Péqah, fils de Remalia, roi d’Israël, vinrent pour attaquer Jérusalem. Ils assiégèrent Ahaz, mais ils ne purent pas engager le combat[d]. Vers la même époque, Retsîn, roi de Syrie, ramena Eilath[e] sous la domination des Syriens[f]; il en chassa les Judéens, et des Edomites vinrent s’y installer. Ils l’ont occupée jusqu’à aujourd’hui. Ahaz envoya des messagers à Tiglath-Piléser, roi d’Assyrie, pour lui dire: Je suis ton vassal et ton fils[g]. Viens me délivrer du roi de Syrie et du roi d’Israël qui sont venus m’attaquer.

Ahaz prit l’argent et l’or qui se trouvaient dans le temple de l’Eternel et dans le trésor du palais royal et il l’envoya comme présent au roi d’Assyrie. Le roi d’Assyrie répondit à sa demande: il attaqua Damas, prit la ville et en déporta la population à Qir. Quant à Retsîn, il le fit mettre à mort.

Des modifications sacrilèges dans le Temple

10 Le roi Ahaz se rendit à Damas pour rencontrer Tiglath-Piléser, le roi d’Assyrie. Là il vit le grand autel qui se trouvait dans cette ville et il en fit parvenir au prêtre Urie une reproduction et un plan détaillé pour qu’il en fasse une copie[h]. 11 Le prêtre Urie construisit un autel en tous points conforme aux indications que le roi Ahaz lui avait envoyées depuis Damas, et il l’acheva avant que le roi soit rentré de Damas. 12 Lorsque celui-ci fut de retour, il vit l’autel, s’en approcha et y monta; 13 il y offrit lui-même un holocauste et une offrande de farine, il y répandit une libation et aspergea l’autel avec le sang des sacrifices de communion. 14 Quant à l’autel de bronze qui se trouvait devant l’Eternel, il l’ôta de sa place devant le Temple, entre le nouvel autel et le Temple, et le fit mettre sur le côté du nouvel autel, vers le nord[i]. 15 Le roi Ahaz ordonna au prêtre Urie: Désormais, tu feras brûler sur le grand autel l’holocauste du matin et l’offrande du soir, l’holocauste du roi et son offrande ainsi que l’holocauste et l’offrande de tout le peuple du pays avec leurs libations, et tu l’aspergeras de tout le sang des holocaustes et des autres sacrifices. En ce qui concerne l’autel de bronze, je déciderai moi-même de son usage.

16 Le prêtre Urie exécuta tous les ordres du roi.

17 D’autre part, Ahaz fit démonter les plaques de bronze des châssis des chariots[j] du Temple et en fit enlever les bassins. Il ôta la grande cuve qui reposait sur les bœufs de bronze[k] et il la fit déposer directement sur le sol pavé. 18 Enfin, à cause du roi d’Assyrie, il supprima aussi dans le temple de l’Eternel la galerie du sabbat, que l’on avait construite à l’intérieur et la porte par laquelle les rois pénétraient dans la cour du Temple.

19 Les autres faits et gestes d’Ahaz sont cités dans le livre des Annales des rois de Juda. 20 Il rejoignit ses ancêtres décédés et fut enterré à leurs côtés dans la cité de David. Son fils Ezéchias lui succéda sur le trône.

  1. 16.1 Le règne d’Ahaz a sans doute commencé par une corégence avec son père Yotam en 735 av. J.-C. (voir note 17.1).
  2. 16.2 La durée totale du règne d’Ahaz (avec la corégence) fut de 20 ans (735 à 715 av. J.-C.). Le règne personnel après la mort de Yotam a dû commencer en 732, d’où l’indication des 16 ans (cf. note 15.33).
  3. 16.3 Sur les sacrifices d’enfants, voir Lv 20.2-5; Dt 12.31; 18.10.
  4. 16.5 Voir Es 7.1-17; 2 Ch 28.16-21. Retsîn voulait remplacer Ahaz par le fils de Tabeél pour avoir un nouvel allié dans sa politique anti-assyrienne.
  5. 16.6 Eilath était un port sur le golfe d’Aqaba qui donnait aux Judéens l’accès aux mers du sud du pays d’Israël.
  6. 16.6 Les deux noms: Syriens et Edomites se ressemblent beaucoup en hébreu, d’où la proposition de certains de mettre ici Edomites. Certains manuscrits ajoutent plus loin: et des Syriens vinrent s’y installer.
  7. 16.7 Jérusalem perdit ainsi son indépendance.
  8. 16.10 Probablement un autel dédié à Tiglath-Piléser.
  9. 16.14 Voir 1 R 8.64.
  10. 16.17 Voir 1 R 7.27-39.
  11. 16.17 Voir 1 R 7.23-26.