La Bible du Semeur

2 Chroniques 36

Les trois règnes funestes

1Le peuple du pays prit Yoahaz, fils de Josias, et l’établit roi pour succéder à son père sur le trône à Jérusalem.

(2 R 23.31-34)

Yoahaz avait vingt-trois ans à son avènement et il régna trois mois à Jérusalem[a], car le roi d’Egypte le destitua à Jérusalem même et imposa au pays un tribut de trois mille quatre cents kilogrammes d’argent et d’or.

Ensuite le roi d’Egypte établit Elyaqim, le frère de Yoahaz[b], comme roi sur Jérusalem et Juda. Il changea son nom en celui de Yehoyaqim. Quant à son frère Yoahaz, Néko le prit et l’emmena en Egypte.

(2 R 23.36 à 24.6)

Yehoyaqim avait vingt-cinq ans à son avènement, et il régna onze ans à Jérusalem[c]. Il fit ce que l’Eternel considère comme mal. Nabuchodonosor, roi de Babylone, lui fit la guerre. Il le fit lier avec une double chaîne de bronze et l’emmena à Babylone[d]. Nabuchodonosor emporta à Babylone une partie des objets du temple de l’Eternel et les plaça dans son palais à Babylone.

Les autres faits et gestes de Yehoyaqim ainsi que les pratiques abominables auxquelles il s’est livré et ce qui lui est arrivé, tout cela est cité dans le livre des rois d’Israël et de Juda. Son fils Yehoyakîn lui succéda sur le trône.

(2 R 24.8-17)

Yehoyakîn était âgé de dix-huit ans[e] à son avènement et il régna trois mois et dix jours à Jérusalem[f]. Il fit ce que l’Eternel considère comme mal.

10 Vers la fin de l’année, au printemps, le roi Nabuchodonosor envoya son armée pour le prendre et l’amener à Babylone en même temps que les objets précieux du temple de l’Eternel[g]. Il établit Sédécias[h], un parent de Yehoyakîn, comme roi de Juda et de Jérusalem.

Le dernier roi de Juda

11 Sédécias avait vingt et un ans à son avènement. Il régna onze ans à Jérusalem[i]. 12 Il fit ce que l’Eternel considère comme mal et il refusa de s’humilier devant le prophète Jérémie qui s’adressait à lui de la part de l’Eternel.

13 De plus, il se révolta contre Nabuchodonosor qui lui avait fait prêter un serment de loyauté au nom de Dieu[j]. Au lieu de revenir à l’Eternel, le Dieu d’Israël, il s’obstina dans sa révolte contre lui et lui ferma son cœur. 14 De même, tous les chefs des prêtres et le peuple multiplièrent les pires infidélités en se livrant aux mêmes pratiques abominables que les autres peuples. Ils profanèrent le temple de l’Eternel dont il avait fait un lieu saint à Jérusalem.

15 L’Eternel, le Dieu de leurs ancêtres, leur avait adressé très tôt et à maintes reprises des avertissements par l’intermédiaire de ses messagers, car il aurait voulu épargner son peuple et le lieu de sa résidence. 16 Mais les Israélites méprisaient les envoyés de Dieu, ils faisaient fi de ses paroles et tournaient ses prophètes en ridicule, jusqu’à ce que la colère de l’Eternel contre son peuple eut atteint le point de non-retour.

La fin du royaume de Juda

17 Alors l’Eternel fit venir contre eux le roi des Chaldéens qui massacra leurs jeunes gens jusque dans leur sanctuaire. Il n’épargna personne: jeune homme, jeune fille, vieillard, personne âgée: Dieu lui livra tout[k]. 18 Nabuchodonosor emporta à Babylone tous les objets, grands ou petits, qu’il y avait dans le temple de Dieu, tous les trésors du temple de l’Eternel, et tous ceux du roi et de ses grands. 19 Les envahisseurs incendièrent le temple de Dieu et démolirent les murailles de Jérusalem. Ils mirent le feu à tous les palais et détruisirent tous les objets de prix[l]. 20 Nabuchodonosor fit déporter à Babylone les survivants du massacre et il en fit des serviteurs pour lui et pour ses fils, jusqu’à la prise du pouvoir par l’Empire perse.

21 Ainsi s’accomplit la parole de l’Eternel, transmise par le prophète Jérémie, disant que le pays serait abandonné pour bénéficier du repos pendant soixante-dix ans jusqu’à ce qu’il ait joui de son temps de repos[m].

Cyrus donne le signal du retour

22 La première année du règne de Cyrus de Perse[n], l’Eternel, pour accomplir la parole qu’il avait prononcée par le prophète Jérémie, agit sur l’esprit de Cyrus, empereur de Perse. Alors Cyrus fit faire, oralement et par écrit, la proclamation suivante à travers tout son empire[o]: 23 Voici ce que déclare Cyrus, empereur de Perse: «L’Eternel, le Dieu du ciel, m’a donné tous les royaumes de la terre et m’a chargé de lui construire un temple à Jérusalem en Juda. Quels sont ceux d’entre vous qui font partie de son peuple? L’Eternel leur Dieu sera avec eux; qu’ils partent[p]

  1. 36.2 En 609 av. J.-C. Voir note 2 R 23.31.
  2. 36.4 Sur Yoahaz, voir Jr 22.11-12.
  3. 36.5 De 609 à 598 av. J.-C. Sur Yehoyaqim, voir Jr 22.18-19; 26.1-6; 35.1-19.
  4. 36.6 Voir Jr 25.1-38; 36.1-32; 45.1-5.
  5. 36.9 D’après un manuscrit hébreu, certains manuscrits de l’ancienne version grecque et la version syriaque (voir 2 R 24.8). La plupart des manuscrits hébreux ont: huit ans.
  6. 36.9 De décembre 598 à mars 597 av. J.-C. Voir note 2 R 24.8.
  7. 36.10 Sur l’exil de Yehoyakîn, voir Jr 22.24-30; 24.1-10; 29.1-2; Ez 17.12.
  8. 36.10 Sur Sédécias, voir Jr 37.1; Ez 17.13.
  9. 36.11 De 597 à 587 av. J.-C.
  10. 36.13 Voir Ez 17.15.
  11. 36.17 Voir Jr 21.1-10; 34.1-5.
  12. 36.19 Voir 2 Ch 7.19-22.
  13. 36.21 Voir Jr 25.11; Lv 26.34-35.
  14. 36.22 C’est-à-dire en 538 av. J.-C. (Cyrus conquit Babylone en 539). Voir Es 44.28; 45.1.
  15. 36.22 Voir Jr 25.11-12; 29.10. Les v. 22-23 sont parallèles à Esd 1.1-3. Voir note Esd 1.1.
  16. 36.23 Voir Es 44.28.

Ang Pulong Sa Dios

This chapter is not currently available. Please try again later.