La Bible du Semeur

2 Chroniques 33

Manassé, roi de Juda

1Manassé était âgé de douze ans à son avènement. Il régna cinquante-cinq ans à Jérusalem[a]. Il fit ce que l’Eternel considère comme mal et s’adonna aux mêmes pratiques abominables que les peuples étrangers dépossédés par l’Eternel en faveur des Israélites. Il rebâtit les hauts lieux que son père Ezéchias avait démolis, il érigea des autels aux Baals, et dressa des poteaux sacrés à la déesse Ashéra. Il se prosterna devant tous les astres du ciel et leur rendit un culte. Il construisit des autels païens dans le temple de l’Eternel, malgré cette parole de l’Eternel: C’est là, à Jérusalem, que j’établirai pour toujours ma présence[b].

Il érigea des autels en l’honneur de tous les astres du ciel dans les deux parvis du temple de l’Eternel. Il alla même jusqu’à brûler ses fils pour les offrir en sacrifice dans la vallée de Ben-Hinnom[c]. Il consultait les augures, les devins et les magiciens. Il installa des gens qui évoquaient les morts et qui prédisaient l’avenir[d]. Il multiplia les actes que l’Eternel considère comme mauvais, et l’irrita de cette manière. Il fit dresser dans le Temple l’idole sculptée qu’il avait fabriquée, alors que Dieu avait déclaré à David et à son fils Salomon: C’est dans ce temple et dans Jérusalem, que j’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël, que j’établirai pour toujours ma présence. Si les Israélites s’appliquent à obéir à tout ce que je leur ai commandé, à toute la Loi, les ordonnances et les articles de droit qu’ils ont reçus par l’intermédiaire de Moïse, je ne leur ferai plus quitter le pays que j’ai attribué à leurs ancêtres[e].

Mais Manassé égara le peuple de Juda et les habitants de Jérusalem, de sorte qu’ils firent encore plus de mal que les peuples étrangers que l’Eternel avait exterminés au profit des Israélites. 10 L’Eternel adressa des avertissements à Manassé et à son peuple, mais ils n’écoutèrent pas.

La réaction de Dieu

11 Alors l’Eternel fit venir contre eux les généraux du roi d’Assyrie[f], qui capturèrent Manassé. Ils lui mirent des crochets au nez, l’attachèrent avec des chaînes de bronze et l’emmenèrent à Babylone. 12 Lorsqu’il fut dans la détresse, il implora l’Eternel son Dieu et s’humilia profondément devant le Dieu de ses ancêtres. 13 Il le pria, et l’Eternel l’exauça, il écouta sa supplication et le fit revenir à Jérusalem dans son royaume. Ainsi Manassé comprit que l’Eternel seul est Dieu.

14 Après ces événements, il construisit à l’extérieur de la cité de David un rempart qui passait à l’ouest des sources de Guihôn, longeait la vallée du Cédron jusqu’à l’entrée de la porte des Poissons et contournait l’Ophel. Manassé lui donna une très grande hauteur. Il établit aussi des chefs militaires dans toutes les villes fortifiées de Juda. 15 Il fit disparaître du temple de l’Eternel les dieux étrangers et la statue, ainsi que les autels qu’il avait édifiés sur la colline du Temple et dans Jérusalem. Et on les jeta hors de la ville. 16 Il rebâtit l’autel de l’Eternel. Il offrit des sacrifices de communion et de reconnaissance et il ordonna aux Judéens de rendre leur culte à l’Eternel, le Dieu d’Israël. 17 A vrai dire, le peuple continuait à offrir des sacrifices sur les hauts lieux, mais seulement à l’Eternel son Dieu.

(2 R 21.17-18)

18 Les autres faits et gestes de Manassé, la prière qu’il adressa à son Dieu et les messages que les prophètes lui adressèrent de la part de l’Eternel, le Dieu d’Israël, se trouvent dans les Actes des rois d’Israël[g]. 19 Sa prière et l’exaucement que Dieu lui accorda, toutes ses fautes et son infidélité envers Dieu, la liste des endroits où il bâtit des hauts lieux et où il dressa des pieux sacrés d’Ashéra et des statues avant de s’humilier, tout cela est cité dans les Actes de Hozaï[h]. 20 Manassé rejoignit ses ancêtres décédés, et on l’enterra dans son palais. Son fils Amôn lui succéda sur le trône.

Le bref règne d’Amôn

21 Amôn avait vingt-deux ans à son avènement et il régna deux ans à Jérusalem[i]. 22 Il fit ce que l’Eternel considère comme mal, comme l’avait fait son père Manassé. Il sacrifia à toutes les idoles que son père Manassé avait fait dresser et leur rendit un culte. 23 Il ne s’humilia pas devant l’Eternel comme l’avait fait son père Manassé. Au contraire, il se rendit extrêmement coupable. 24 Ses ministres conspirèrent contre lui et l’assassinèrent dans son palais. 25 Mais la population du pays massacra tous ceux qui avaient comploté contre le roi Amôn et proclama son fils Josias roi à sa place.

  1. 33.1 Environ de 697 à 642 av. J.-C., avec une éventuelle corégence avec son père Ezéchias si celui-ci a vécu jusqu’en 686 av. J.-C. (voir note sur 29.1).
  2. 33.4 Voir 2 Ch 7.16.
  3. 33.6 Voir Lv 20.2-5; Dt 12.31; 18.10.
  4. 33.6 Voir Dt 18.9-14.
  5. 33.8 Voir 1 Ch 17.7-15; 2 Ch 6.4-11; 2 Ch 7.12-22; 1 R 2.2-4.
  6. 33.11 Le roi Esar-Haddôn (681 à 669 av. J.-C.), fils et successeur de Sennachérib, ou, plus probablement, son successeur Assourbanipal.
  7. 33.18 Voir 1 R 14.19; 2 Ch 16.11.
  8. 33.19 Hozaï : personnage inconnu. Un manuscrit hébreu et l’ancienne version grecque ont: des prophètes.
  9. 33.21 De 642 à 640 av. J.-C.