La Bible du Semeur

1 Corinthiens 5

Problèmes moraux dans l’Église

Un cas d’inceste

1On entend dire partout qu’il y a de l’immoralité parmi vous, et une immoralité telle qu’il ne s’en rencontre même pas chez les païens: l’un de vous vit avec la deuxième femme de son père[a]!

Et vous vous en vantez encore! Vous devriez au contraire en être vivement affligés et faire en sorte que l’auteur d’un tel acte soit exclu du milieu de vous. 3-4 Pour moi, qui suis absent de corps, mais présent en pensée parmi vous, j’ai déjà, comme si j’étais présent, prononcé la sentence au nom du Seigneur Jésus contre celui qui a commis cette faute. Lorsque vous serez réunis, et que je serai présent parmi vous en pensée, appliquez cette sentence dans la puissance de notre Seigneur Jésus: qu’un tel homme soit livré à Satan[b] en vue de la destruction du mal qui est en lui afin qu’il soit sauvé au jour du Seigneur[c].

Ah! vous n’avez vraiment pas de quoi vous vanter! Ne savez-vous pas qu’«il suffit d’un peu de levain pour faire lever toute la pâte»? Faites donc disparaître tout «vieux levain» du milieu de vous afin que vous soyez comme «une pâte toute nouvelle», puisque, en fait, vous êtes «sans levain». Car nous avons un agneau pascal qui a été sacrifié pour nous, Christ lui-même[d]. C’est pourquoi célébrons la fête de la Pâque, non plus avec le «vieux levain», le levain du mal et de la méchanceté, mais uniquement avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

Dans ma dernière lettre[e], je vous ai écrit de ne pas avoir de relations avec des personnes vivant dans l’immoralité sexuelle. 10 Mais je ne voulais évidemment pas dire par là qu’il faut éviter toute relation avec ceux qui, dans ce monde, mènent une vie sexuelle immorale, ou avec les avares, les voleurs ou les adorateurs d’idoles; car alors il vous faudrait sortir du monde.

11 Non, je voulais simplement vous dire de ne pas entretenir de relations avec une personne qui, tout en se disant votre «frère» ou votre «sœur», vivrait dans l’immoralité sexuelle, ou serait avare, idolâtre, calomniateur, adonné à la boisson ou voleur. Avec des gens de cette sorte, il ne vous faut même pas prendre de repas.

12 Est-ce à moi de juger ceux qui vivent en dehors de la famille de Dieu? Certes non! Mais c’est bien à vous de juger ceux qui font partie de votre communauté. 13 Ceux du dehors, Dieu les jugera. Mais vous, chassez le méchant du milieu de vous[f].

Footnotes

  1. 5.1 Cette union avec sa belle-mère était interdite aussi bien par la Loi juive (Lv 18.8; Dt 23.1) que par le droit romain.
  2. 5.5 Formule d’excommunication en usage chez les Juifs. Elle implique en tout cas l’exclusion de l’Eglise. Voir 1 Tm 1.20.
  3. 5.5 Autre traduction: pour que son corps soit détruit afin que son esprit soit sauvé au jour du Seigneur.
  4. 5.7 Allusion aux différentes traditions de la Pâque juive: avant la fête, on faisait disparaître toute trace de levain (voir Ex 12.8, 20) dans la maison, puis on sacrifiait un agneau et on mangeait des pains sans levain. Tous ces rites ont trouvé leur accomplissement en Christ.
  5. 5.9 Une lettre qui ne nous est pas parvenue.
  6. 5.13 Dt 17.7 cité selon l’ancienne version grecque.

Nkwa Asem

Korintofo I 5

Aguamammɔ

1Nnansa yi, wɔkeka se aguaman a morebɔ wɔ asafo no mu no yɛ hu a abosonsomfo mpo renyɛ saa. Mate mpo sɛ obi afa n’agya yere. Na ɛbɛyɛ dɛn na moatumi ahoahoa mo ho? Adɛn nti na ɛnsɛ sɛ mo werɛ how wɔ ho na mompam saa onipa no mfi mo mu.

Ɛwom, me de, me ne mo ntam kwan ware nanso mewɔ mo nkyɛn honhom mu. Yɛn Awurade Yesu din mu, mabu onipa a ɔyɛɛ afide yi atɛn dedaw te sɛ nea mewɔ mo nkyɛn ara pɛ. Muhyia na meka mo ho wɔ honhom mu a, Awurade Yesu tumi a ɛka yɛn ho no nti, ɛsɛ sɛ mode saa onipa no ma ɔbonsam na ɔsɛe ne nipadua no na Awurade da no du a, wagye ne honhom nkwa.

Ɛnsɛ sɛ mohoahoa mo ho. Munim sɛ, ‘mmɔkaw kakraa bi na ɛma mmɔre no tu.’ Ɛsɛ sɛ muyi saa bɔne mmɔkaw dedaw yi fi mo mu na moayɛ kronn. Ɛba saa a, mobɛyɛ sɛ mmɔre foforo a mmɔkaw nni mu sɛnea minim mo sɛ mote dedaw no. Afei a wɔde Kristo a ɔyɛ yɛn Twam Guammaa no abɔ afɔre no, yɛn Twam Afahyɛ no adu so. Eyi nti, mommma yɛmmfa mmɔkaw dedaw a ɛyɛ bɔne no nnni afahyɛ no na mmom yɛmfa abodoo a mmɔkaw nni mu na ɛyɛ kronn no na enni afahyɛ no.

Krataa a mekyerɛw mo no, mekaa wɔ mu se mommfa mo ho mmmɔ aguamammɔfo ho. 10 Menkyerɛ abosonsomfo a wonye anaa aniberefo anaa akorɔmfo anaa wɔn a wɔsom ahoni. Sɛ wompɛ sɛ wo ne wɔn bɔ a, na ɛsɛ sɛ wufi wiase koraa. 11 Nea mekyerɛ ne sɛ, mommfa mo ho mmmɔ onipa a ɔfrɛ ne ho se onua nanso ɔyɛ bɔne anaa ɔyɛ oniberefo anaa ɔsom ahoni anaa ɔkɔnkɔnsani anaa ɔkɔwensani anaa ɔkorɔmfo. Onipa a ɔte saa no, mo ne no nntena ase nnto nsa nnnidi.

12 Adɛn nti na ɛsɛ sɛ mibu wɔn a wɔnka asafo no ho atɛn? Ɛnyɛ wɔn a wɔwɔ asafo no mu mmom na ɛsɛ sɛ mubu wɔn atɛn? 13 Onyankopɔn na obebu wɔn a wonni asafo no mu atɛn, sɛnea Kyerɛwsɛm no ka se, “Munyi onipa bɔnefo no mfi mo mu.”