La Bible du Semeur

1 Corinthiens 5

Problèmes moraux dans l’Église

Un cas d’inceste

1On entend dire partout qu’il y a de l’immoralité parmi vous, et une immoralité telle qu’il ne s’en rencontre même pas chez les païens: l’un de vous vit avec la deuxième femme de son père[a]!

Et vous vous en vantez encore! Vous devriez au contraire en être vivement affligés et faire en sorte que l’auteur d’un tel acte soit exclu du milieu de vous. 3-4 Pour moi, qui suis absent de corps, mais présent en pensée parmi vous, j’ai déjà, comme si j’étais présent, prononcé la sentence au nom du Seigneur Jésus contre celui qui a commis cette faute. Lorsque vous serez réunis, et que je serai présent parmi vous en pensée, appliquez cette sentence dans la puissance de notre Seigneur Jésus: qu’un tel homme soit livré à Satan[b] en vue de la destruction du mal qui est en lui afin qu’il soit sauvé au jour du Seigneur[c].

Ah! vous n’avez vraiment pas de quoi vous vanter! Ne savez-vous pas qu’«il suffit d’un peu de levain pour faire lever toute la pâte»? Faites donc disparaître tout «vieux levain» du milieu de vous afin que vous soyez comme «une pâte toute nouvelle», puisque, en fait, vous êtes «sans levain». Car nous avons un agneau pascal qui a été sacrifié pour nous, Christ lui-même[d]. C’est pourquoi célébrons la fête de la Pâque, non plus avec le «vieux levain», le levain du mal et de la méchanceté, mais uniquement avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

Dans ma dernière lettre[e], je vous ai écrit de ne pas avoir de relations avec des personnes vivant dans l’immoralité sexuelle. 10 Mais je ne voulais évidemment pas dire par là qu’il faut éviter toute relation avec ceux qui, dans ce monde, mènent une vie sexuelle immorale, ou avec les avares, les voleurs ou les adorateurs d’idoles; car alors il vous faudrait sortir du monde.

11 Non, je voulais simplement vous dire de ne pas entretenir de relations avec une personne qui, tout en se disant votre «frère» ou votre «sœur», vivrait dans l’immoralité sexuelle, ou serait avare, idolâtre, calomniateur, adonné à la boisson ou voleur. Avec des gens de cette sorte, il ne vous faut même pas prendre de repas.

12 Est-ce à moi de juger ceux qui vivent en dehors de la famille de Dieu? Certes non! Mais c’est bien à vous de juger ceux qui font partie de votre communauté. 13 Ceux du dehors, Dieu les jugera. Mais vous, chassez le méchant du milieu de vous[f].

  1. 5.1 Cette union avec sa belle-mère était interdite aussi bien par la Loi juive (Lv 18.8; Dt 23.1) que par le droit romain.
  2. 5.5 Formule d’excommunication en usage chez les Juifs. Elle implique en tout cas l’exclusion de l’Eglise. Voir 1 Tm 1.20.
  3. 5.5 Autre traduction: pour que son corps soit détruit afin que son esprit soit sauvé au jour du Seigneur.
  4. 5.7 Allusion aux différentes traditions de la Pâque juive: avant la fête, on faisait disparaître toute trace de levain (voir Ex 12.8, 20) dans la maison, puis on sacrifiait un agneau et on mangeait des pains sans levain. Tous ces rites ont trouvé leur accomplissement en Christ.
  5. 5.9 Une lettre qui ne nous est pas parvenue.
  6. 5.13 Dt 17.7 cité selon l’ancienne version grecque.

Bibelen på hverdagsdansk

1 Korinterne 5

Vejledning om umoralitet i menigheden

1Hvor utroligt det end lyder, så har jeg hørt, at der er seksuel synd iblandt jer, og det af en så alvorlig karakter, at man ikke engang finder mage til blandt de gudløse, nemlig at en mand i jeres menighed lever sammen med sin stedmor. Og I slår det bare hen! I skulle hellere med skam og bedrøvelse udelukke den mand af jeres fællesskab. Selvom jeg befinder mig langt borte, følger jeg i min ånd levende med i, hvad der sker hos jer, og jeg har afsagt dommen over den skyldige. I bør samles i Herren Jesu navn—og jeg vil være med jer i tankerne—og ud fra den autoritet, som Jesus, vores Herre, har givet os, skal I overgive denne mand til Satan, så han bliver angrebet på sin krop. Måske kan det få ham til at vende sig fra sin synd, og dermed kan hans ånd blive reddet på dommens dag.

Her har I ikke noget at være stolte af. Ved I ikke, at en smule surdej kan gennemsyre hele dejen? Fjern den gamle surdej, så I kan være ligesom en ny dej, der ikke indeholder nogen urenheder. Kristus blev jo ofret som vores påskelam.[a] Så lad os fejre påske med usyrnet brød—med sandhed og renhed—og ikke med gammel surdej—ondskab og moralsk forfald.

I mit tidligere brev skrev jeg, at I ikke måtte have noget at gøre med dem, der lever i seksuel synd. 10 Jeg mente naturligvis ikke de mennesker, der ikke er kristne, og som lever et liv kendetegnet af seksuel synd, griskhed, tyverier og afgudsdyrkelse, for så måtte I jo forlade denne verden. 11 Hvad jeg mente, var, at I ikke skal have fællesskab med nogen, der påstår, at de er kristne, men hvis liv er kendetegnet af seksuel synd, griskhed, afgudsdyrkelse, hån, druk eller tyverier. I skal tage afstand fra sådanne mennesker. 12 Er det måske vores opgave at dømme de mennesker, der ikke følger Kristus? Nej, men det er jeres opgave at dømme dem, som hører til i jeres menighed. 13 Dem, der er udenfor, må Gud dømme, men I skal fjerne det onde fra jeres midte![b]

  1. 5,7 Det hørte med til påskefesten, at al surdej blev fjernet, før påskelammet blev slagtet, og at lammet blev spist udelukkende med usyrnet brød til. Det var symbol på, at de gamle synder var tilgivet og fjernet, og at man nu kunne begynde på en frisk.
  2. 5,13 5.Mos. 17,7.