Psaumes 88:9-18

Tu as fait s’éloigner de moi mes proches,
tu as fait de moi un objet d’horreur pour eux.
Je suis emprisonné, je ne peux m’en sortir.
Mes yeux sont épuisés à force d’affliction.
Je t’invoque, Eternel, tout au long de mes jours,
je tends les mains vers toi.
Feras-tu des prodiges pour ceux qui ne sont plus?
Verra-t-on se lever les morts pour te louer?
            Pause
Parle-t-on dans la tombe de ton amour?
De ta fidélité dans le séjour des morts?
Connaît-on tes prodiges là où sont les ténèbres,
et ta justice au pays de l’oubli?

Pour moi, ô Eternel, je crie à toi,
je te présente ma prière chaque matin.
Pourquoi, ô Eternel, me rejeter,
me refuser ton attention?
Car je suis affligé, près de la mort depuis que je suis jeune;
j’endure les terreurs que tu m’imposes. Je suis désemparé.
Les flots de ta colère ont déferlé sur moi,
je suis anéanti par les angoisses qui me viennent de toi.
Comme des eaux qui me submergent,
de toutes parts, elles m’assaillent tous les jours.

Read More of Psaumes 88