Psaumes 144:9-15

Je chanterai pour toi, ô Dieu, un chant nouveau,
et je jouerai pour toi sur le luth à dix cordes.
Car c’est toi qui assures aux rois la délivrance,
et c’est toi qui préserves de l’épée meurtrière ton serviteur David[a].
Viens, sauve-moi, délivre-moi
de la main des barbares
dont la bouche est menteuse
et dont tous les serments ne sont que des parjures!

Que nos fils, dès l’enfance, soient pareils à des plantes
qui poussent vigoureuses,
que nos filles ressemblent à des colonnes d’angle
sculptées pour un palais!
Que nos greniers soient pleins
de biens de toutes sortes,
que le petit bétail se compte par milliers,
oui, par dix milliers même: qu’il couvre nos campagnes!
Que nos vaches soient grasses,
qu’il n’y ait, dans nos murs, ni brèche, ni lézarde[b];
qu’on n’entende jamais retentir sur nos places aucun cri de détresse!
Heureux sera le peuple comblé de tels bienfaits!
Heureux sera le peuple dont l’Eternel est Dieu!


Footnotes
  1. 144.10 Voir 10-11: autre traduction, adoptée par l’ancienne version grecque: … et c’est toi qui préserves ton serviteur David. De l’épée meurtrière viens m’arracher …
  2. 144.14 Sens incertain. Autre traduction: qu’elles ne soient pas victimes d’une calamité et qu’elles n’avortent pas.

Read More of Psaumes 144