Psaumes 106:16-31

Dans le camp, ils ont jalousé Moïse
et Aaron, qui était consacré à l’Eternel[a].
Alors la terre s’est ouverte et elle a englouti Datan,
elle a recouvert les gens d’Abiram.
Le feu a consumé leur bande,
la flamme a embrasé tous ces méchants.

A Horeb, ils ont façonné un veau
et se sont prosternés devant une idole en métal fondu[b].
Ils ont troqué Dieu, leur sujet de gloire,
contre la représentation d’un bœuf broutant de l’herbe!
Et ils ont oublié Dieu, leur Sauveur,
et ses exploits accomplis en Egypte,
ses grands miracles au pays de Cham[c],
ses actes redoutables sur la mer des Roseaux.
Aussi Dieu parla-t-il de les détruire.
Mais celui qu’il avait choisi, Moïse,
se tint devant lui pour intercéder
et détourner son courroux destructeur.

Ils ont méprisé un pays de rêve
parce qu’ils n’ont pas cru à sa parole[d].
Ils ont protesté au fond de leurs tentes,
ils ont désobéi à l’Eternel.
Alors il agita la main contre eux
pour les faire périr dans le désert,
pour disperser[e] leurs descendants parmi les autres peuples,
et les disséminer en tous pays[f].

Ils se sont attachés au Baal de Peor,
et ils ont mangé des victimes qu’on avait sacrifiées à des dieux morts[g].
Ils ont irrité Dieu par leurs agissements
et un fléau éclata parmi eux.
Phinéas intervint en justicier,
et le fléau s’arrêta aussitôt.
Cela lui fut compté comme acte juste
pour tous les âges, pour l’éternité.


Footnotes
  1. 106.16 Pour les v. 16-18, voir Nb 16.
  2. 106.19 Pour les v. 19-23, voir Ex 32.1-14.
  3. 106.22 C’est-à-dire l’Egypte. Voir note 78.51.
  4. 106.24 Pour les v. 24-26, voir Nb 14.
  5. 106.27 D’après la version syriaque et un targoum. Texte hébreu traditionnel: faire périr. La différence tient à une lettre en hébreu, le texte ayant peut-être été modifié sous l’influence du verset précédent.
  6. 106.27 Voir Lv 26.33.
  7. 106.28 Voir Lv 26.30; Ps 115.4-8; 135.15-18. Pour les v. 28-31, voir Nb 25.1-13.

Read More of Psaumes 106