Psaumes 102:18-28

Il a égard à la prière de ceux qui sont dépossédés,
il ne méprisera pas leur requête.
Que cela soit mis par écrit pour la génération future,
et le peuple qui sera créé louera Eternel.
Du haut de sa demeure sainte, l’Eternel s’est penché vers nous.
Du ciel, il regarde la terre,
et il entend les plaintes des captifs;
et il rendra la liberté aux condamnés à mort,
pour que l’on publie en Sion la renommée de l’Eternel,
sa louange à Jérusalem,
quand se rassembleront les peuples
et les royaumes tous ensemble, afin d’adorer l’Eternel.

Il a réduit ma force au milieu de ma course,
et abrégé mes jours;
c’est pourquoi je m’écrie: «Mon Dieu, ne me fais pas mourir au milieu de mes jours,
toi qui subsistes d’âge en âge!
Tu as jadis fondé la terre,
le ciel est l’œuvre de tes mains.
Ils périront, mais tu subsisteras;
tous s’useront comme un habit;
comme on remplace un vêtement, tu les remplaceras et ils disparaîtront.
Mais toi, tu es toujours le même,
tes années ne finiront pas[a].


Footnotes
  1. 102.28 Les v. 26-28 sont cités en Hé 1.10-12.

Read More of Psaumes 102