Proverbes 29:19-27

Ce n’est pas avec des paroles que l’on corrige un serviteur,
si même il comprend ce qu’on lui dit, il n’en tiendra pas compte.
As-tu déjà vu un homme qui parle sans réfléchir?
Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui.
Si l’on dorlote un serviteur dès son jeune âge,
on finit par en faire un mollasson[a].
L’homme prompt à la colère provoque des querelles,
qui s’emporte facilement commet beaucoup de fautes.
L’orgueil de l’homme le mène à l’humiliation,
mais la modestie obtient les honneurs.
Qui se rend complice d’un voleur, se hait lui-même;
il entend la malédiction appelée contre ceux qui tairaient le nom du coupable[b],
mais il ne le dénonce pas.
La peur que vous avez des hommes tend un piège sous vos pas,
mais l’Eternel protège celui qui se confie en lui.
Nombreux sont ceux qui recherchent la faveur du chef[c],
mais c’est l’Eternel qui fait droit à chacun.
Les justes ont en horreur l’homme inique,
tout comme le méchant a en horreur l’homme dont la conduite est droite.


Footnotes
  1. 29.21 Sens incertain. Autres traductions: il finit par devenir insolent, ou: il finit par se prendre pour un fils.
  2. 29.24 Adjuration solennelle de dénoncer le coupable, assortie d’une malédiction pour les éventuels contrevenants (voir Lv 5.1; Jg 17.2).
  3. 29.26 Autre traduction: qui cherchent à être entendus (ou reçus) par le chef.

Read More of Proverbes 29