Proverbes 18:17-24

Qui plaide sa cause en premier paraît toujours avoir raison,
vient la partie adverse, et l’on examine ce qu’il a dit.
Le sort met fin aux contestations
et tranche même entre des puissants.
Un frère que l’on a offensé est plus inaccessible qu’une ville fortifiée,
et des dissensions sont comme les verrous d’un palais.
Chacun goûtera à satiété les fruits de ses paroles
et se rassasiera de ce que ses lèvres ont produit.
La mort et la vie sont au pouvoir de la langue:
qui aime se répandre en paroles mangera les fruits qu’elles auront produits.
Qui trouve une épouse trouve le bonheur:
c’est une faveur que l’Eternel lui a accordée.
Le pauvre parle en suppliant,
mais le riche répond durement.
Qui a beaucoup de compagnons les a pour son malheur,
mais un véritable ami est plus attaché qu’un frère.

Read More of Proverbes 18

Proverbes 19:1-2

Mieux vaut un pauvre qui se conduit de façon intègre
qu’un homme aux paroles tordues, car celui-ci est un insensé.
Dans un désir irréfléchi, il n’y a rien de bon
et précipiter ses pas fait commettre une faute.

Read More of Proverbes 19