Marc 15:33-47

La mort de Jésus

A midi, le pays tout entier fut plongé dans l’obscurité, et cela dura jusqu’à trois heures de l’après-midi.

Vers trois heures, Jésus cria d’une voix forte: Eloï, Eloï, lama sabachthani? ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné[a] ?

En entendant ces paroles, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient: Voilà qu’il appelle Elie!

Un homme courut imbiber une éponge de vinaigre, la piqua au bout d’un roseau et la présenta à Jésus pour qu’il boive, en disant: Laissez-moi faire! On va bien voir si Elie vient le tirer de là.

Mais Jésus poussa un grand cri et expira.

Alors, le rideau du Temple se déchira en deux, de haut en bas.

Voyant de quelle manière il était mort[b], l’officier romain, qui se tenait en face de Jésus, dit: Cet homme était vraiment le Fils de Dieu!

Il y avait aussi là quelques femmes qui regardaient de loin. Parmi elles, Marie de Magdala, Marie la mère de Jacques le Jeune et de Joses, ainsi que Salomé. Quand il était en Galilée, c’étaient elles qui l’avaient suivi en étant à son service. Il y avait aussi beaucoup d’autres femmes qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

Jésus mis au tombeau

Le soir venu – c’était le jour de la préparation, c’est-à-dire la veille du sabbat – Joseph d’Arimathée arriva. C’était un membre éminent du Grand-Conseil qui, lui aussi, vivait dans l’attente du royaume de Dieu. Il eut le courage de se rendre chez Pilate pour lui demander le corps de Jésus. Pilate fut surpris d’apprendre que Jésus était déjà mort. Il fit appeler l’officier de service et lui demanda s’il était mort depuis longtemps. Renseigné par le centurion, il autorisa Joseph à disposer du corps. Celui-ci, après avoir acheté un drap de lin, descendit le corps de la croix, l’enveloppa dans le drap et le déposa dans un tombeau taillé dans le roc. Puis il roula un bloc de pierre devant l’entrée du tombeau.

Marie de Magdala et Marie, mère de Joses, regardaient où il le mettait.


Footnotes
  1. 15.34 Ps 22.1.
  2. 15.39 Certains manuscrits ajoutent: en criant ainsi.

Read More of Marc 15