Marc 10:32-52

Ce qui attend Jésus à Jérusalem

Ils étaient en route pour monter à Jérusalem. Jésus marchait en tête. L’angoisse s’était emparée des disciples et ceux qui les suivaient étaient dans la crainte.

Jésus prit de nouveau les Douze à part, et il se mit à leur dire ce qui allait arriver: Voici, nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme y sera livré aux chefs des prêtres et aux spécialistes de la Loi. Ils le condamneront à mort et le remettront entre les mains des païens. Ils se moqueront de lui, lui cracheront au visage, le battront à coups de fouet et le mettront à mort. Puis, au bout de trois jours, il ressuscitera.

Grandeur et service

Alors Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchèrent de Jésus et lui dirent: Maître, nous désirons que tu fasses pour nous ce que nous allons te demander.

– Que désirez-vous que je fasse pour vous? leur demanda-t-il.

Ils répondirent: Accorde-nous de siéger l’un à ta droite et l’autre à ta gauche lorsque tu seras dans la gloire.

Mais Jésus leur dit: Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous demandez! Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, ou passer par le baptême que j’aurai à subir?

– Oui, lui répondirent-ils, nous le pouvons.

Alors Jésus reprit: Vous boirez en effet la coupe que je vais boire, et vous subirez le baptême par lequel je vais passer, mais quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de vous l’accorder: ces places reviendront à ceux pour qui elles ont été préparées.

En entendant cela, les dix autres s’indignèrent contre Jacques et Jean.

Alors Jésus les appela tous auprès de lui et leur dit: Vous savez ce qui se passe dans les nations: ceux que l’on considère comme les chefs politiques dominent sur leurs peuples et les grands personnages font peser leur autorité sur eux. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous. Au contraire: si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

La guérison d’un aveugle

Ils arrivèrent à Jéricho. Jésus et ses disciples sortaient de la ville, accompagnés d’une foule nombreuse.

Bartimée, fils de Timée, un mendiant aveugle, était assis au bord du chemin. Lorsqu’il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: Jésus, Fils de David, aie pitié de moi!

Mais beaucoup le rabrouaient pour le faire taire.

Lui, cependant, criait de plus belle: Fils de David, aie pitié de moi!

Jésus s’arrêta et dit: Appelez-le!

On appela l’aveugle en lui disant: Courage, lève-toi, il t’appelle.

A ces mots, il jeta son manteau, se leva d’un bond et vint vers Jésus.

Jésus lui dit: Que veux-tu que je fasse pour toi?

– Maître, lui répondit l’aveugle, fais que je puisse voir!

– Va, lui dit Jésus. Parce que tu as cru en moi, tu es guéri[a].

Aussitôt, il recouvra la vue et suivit Jésus sur le chemin.


Footnotes
  1. 10.52 Autre traduction: ta foi t’a sauvé.

Read More of Marc 10