Lévitique 9

Le premier culte de sacrifices

Le huitième jour[a], Moïse appela Aaron et ses fils et les responsables d’Israël. Il dit à Aaron: Prends un jeune veau pour le sacrifice pour le péché et un bélier pour l’holocauste, tous deux sans défaut. Tu les offriras devant l’Eternel. Puis tu diras aux Israélites: «Prenez un bouc destiné au sacrifice pour le péché, un veau et un agneau sans défaut, dans sa première année, pour l’holocauste, un taureau et un bélier qui seront immolés devant l’Eternel en sacrifice de communion accompagnés d’offrande de farine pétrie à l’huile; car aujourd’hui l’Eternel vous apparaîtra.»

Ils amenèrent devant la tente de la Rencontre tout ce que Moïse avait demandé. Toute la communauté s’approcha et se tint debout devant l’Eternel. Moïse dit: Voici ce que l’Eternel vous ordonne; faites-le, et la gloire de l’Eternel vous apparaîtra.

S’adressant à Aaron, il poursuivit: Approche-toi de l’autel; offre ton sacrifice pour le péché et ton holocauste, tu accompliras ainsi le rite d’expiation pour toi et pour le peuple; offre aussi les sacrifices et les offrandes du peuple et accomplis le rite d’expiation pour lui, comme l’Eternel l’a ordonné[b].

Aaron s’approcha de l’autel et il égorgea le veau de son sacrifice pour le péché. Ses fils lui présentèrent le sang de l’animal; il y trempa son doigt et en appliqua sur les cornes de l’autel, puis il répandit le reste sur le socle de l’autel. Il brûla sur l’autel la graisse, les rognons et le dessus du foie de l’animal offert en sacrifice pour le péché, comme l’Eternel l’avait ordonné à Moïse. Il brûla sa viande et sa peau à l’extérieur du camp.

Puis il immola l’holocauste. Ses fils lui présentèrent le sang, et il en aspergea tous les côtés de l’autel. Ils lui remirent aussi l’holocauste découpé en quartiers, avec la tête. Il les brûla sur l’autel. Il lava les entrailles et les pattes, et les fit brûler avec l’holocauste sur l’autel.

Après cela, il présenta les offrandes du peuple. Il prit le bouc du sacrifice pour le péché du peuple; il l’immola et l’offrit pour expier le péché, comme il avait fait pour la première victime. Il offrit l’holocauste en se conformant aux règles. Il y joignit l’offrande: il en prit une pleine poignée qu’il fit brûler sur l’autel, en plus de l’holocauste du matin. Il immola le taureau et le bélier en sacrifice de communion pour le peuple. Ses fils lui présentèrent le sang dont il aspergea l’autel sur tous ses côtés. Ils lui remirent aussi les parties grasses du taureau et du bélier, la queue, la graisse qui recouvre les entrailles, les rognons et le dessus du foie. Ils posèrent les graisses sur les poitrines des deux animaux, et Aaron brûla les graisses sur l’autel. Il fit avec les poitrines et le gigot droit le geste de présentation devant l’Eternel, comme Moïse l’avait ordonné.

Puis Aaron leva ses mains vers le peuple et le bénit; il redescendit de l’autel après avoir offert le sacrifice pour le péché, l’holocauste et le sacrifice de communion.

Moïse et Aaron entrèrent dans la tente de la Rencontre, puis ils ressortirent et bénirent le peuple. Alors la gloire de l’Eternel apparut à tout le peuple. Une flamme jaillit devant l’Eternel et consuma l’holocauste et les graisses sur l’autel. A cette vue, tout le peuple poussa des cris de joie et se jeta face contre terre.


Footnotes
  1. 9.1 Voir 8.33-35. Les huit jours forment une seule et même cérémonie. Ce dernier jour est le couronnement de la consécration sacerdotale, puisque Aaron et ses fils vont exercer pour la première fois leurs fonctions en offrant les quatre principaux sacrifices (le sacrifice de réparation destiné à réparer des torts n’était pas nécessaire).
  2. 9.7 Voir Hé 5.1-3; 7.27.

Read More of Lévitique 9

Lévitique 10

La faute de Nadab et d’Abihou

Nadab et Abihou, deux des fils d’Aaron, prirent chacun son encensoir, y mirent des braises incandescentes sur lesquelles ils répandirent de l’encens. Ils présentèrent ainsi à l’Eternel un feu profane, qui ne correspondait pas à ce qui leur avait été ordonné. Alors, une flamme jaillit de devant l’Eternel et les consuma; ils périrent là devant l’Eternel.

Moïse dit à Aaron: C’est bien ce que disait l’Eternel: «Ma sainteté doit être respectée par ceux qui s’approchent de moi, et je manifesterai ma gloire aux yeux de tout le peuple.»

Aaron garda le silence[a].

Moïse appela Mishaël et Eltsaphân, fils d’Ouzziel, l’oncle d’Aaron. Il leur dit: Venez, emportez de devant le sanctuaire, à l’extérieur du camp, ces hommes de votre parenté.

Ils s’approchèrent et les emportèrent dans leurs tuniques à l’extérieur du camp, comme Moïse le leur avait ordonné.

Moïse dit ensuite à Aaron et à ses fils Eléazar et Itamar: Ne vous défaites pas les cheveux, ne vous déchirez pas les vêtements[b], pour ne pas mourir à votre tour et attirer la colère de Dieu sur toute l’assemblée. Ce sont tous vos frères israélites qui pleureront ceux que l’Eternel a brûlés par le feu. Mais vous, vous ne devez pas quitter l’entrée de la tente de la Rencontre, sinon vous mourrez, car vous avez été oints de l’huile d’onction de l’Eternel.

Aaron et ses fils obéirent à Moïse.

Les prescriptions diverses pour les prêtres

L’Eternel s’adressa à Aaron et lui dit: Ne bois ni vin, ni autre boisson fermentée quand tu entres dans la tente de la Rencontre, ni toi, ni tes fils, afin de ne pas mourir. C’est une prescription en vigueur à perpétuité pour vos descendants. Vous devez être en état de distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, et ce qui est rituellement pur de ce qui est impur. Vous devez aussi être capables d’enseigner aux Israélites toutes les ordonnances que l’Eternel leur a données par Moïse.

Moïse dit à Aaron, ainsi qu’à Eléazar et Itamar, les fils qui restaient à Aaron: Prenez la part de l’offrande qui reste, celle qui n’a pas été consumée par le feu pour l’Eternel, et mangez-la sans levain à côté de l’autel, car c’est une chose très sainte[c]. Vous la mangerez dans un lieu saint, car c’est la part qui vous revient, à toi et à tes fils, sur les offrandes de l’Eternel consumées par le feu, comme il me l’a ordonné. Quant à la poitrine pour laquelle on accomplira le geste de présentation, et au gigot offert à l’Eternel[d], tu pourras les manger avec tes fils et tes filles dans un endroit pur, car c’est la part qui vous est donnée, à toi et à tes enfants, sur les sacrifices de communion des Israélites[e]. Outre les graisses destinées à être consumées, les offrants apporteront le gigot offert à l’Eternel et la poitrine qui doit lui être présentée, pour qu’on accomplisse avec ce gigot et cette poitrine le geste de présentation devant l’Eternel. Ensuite ils te reviendront, à toi et à tes fils, en vertu d’une loi en vigueur à perpétuité, comme l’Eternel l’a ordonné.

Moïse s’informa de ce qu’était devenu le bouc offert en sacrifice pour le péché; il découvrit qu’on l’avait brûlé. Alors il se fâcha contre Eléazar et Itamar, les fils qui restaient à Aaron, et leur demanda[f]: Pourquoi n’avez-vous pas mangé la viande du sacrifice pour le péché dans le lieu saint, puisque c’est une chose très sainte? L’Eternel vous l’a donnée pour que vous vous chargiez des fautes de la communauté et que vous accomplissiez le rite d’expiation pour eux devant l’Eternel[g]. Le sang de la victime n’a pas été porté à l’intérieur du sanctuaire, vous devez donc en manger la viande dans le lieu saint, comme je l’ai ordonné.

Aaron dit à Moïse: Voici, aujourd’hui même ils ont offert leur sacrifice pour le péché et leur holocauste devant l’Eternel et il m’est arrivé ce que tu sais! Si j’avais en un jour comme aujourd’hui mangé la viande du sacrifice pour le péché, l’Eternel l’aurait-il approuvé?

Moïse écouta ces raisons et les trouva bonnes.


Footnotes
  1. 10.3 Autre traduction: entonna une lamentation.
  2. 10.6 Le grand-prêtre n’avait pas le droit de manifester son deuil par ces signes habituels (Lv 21.10). Ici la règle est étendue à ses fils.
  3. 10.12 Pour les v. 12-13, voir Lv 6.7-11.
  4. 10.14 Morceaux provenant du sacrifice de communion (voir 9.18-21).
  5. 10.14 Pour les v. 14-15, voir Lv 7.30-34.
  6. 10.16 Voir Lv 9.3, 15.
  7. 10.17 Voir Lv 6.17-19.

Read More of Lévitique 10