Josué 15

Le territoire de la tribu de Juda

Le territoire que le tirage au sort attribua aux familles de la tribu de Juda s’étendait au sud jusqu’à la frontière d’Edom dans le désert de Tsîn vers le Néguev à l’extrême sud. Leur frontière méridionale partait de la baie qui se trouve à la pointe de la mer Morte, face au Néguev, et passait au sud de la montée des Scorpions pour aller en direction de Tsîn, passer au sud de Qadesh-Barnéa, et remonter par Hetsrôn vers Addar, d’où elle tournait en direction de Qarqaa. De là, elle passait par Atsmôn et débouchait au torrent d’Egypte pour aboutir à la mer Méditerranée. Telle est votre frontière méridionale.

A l’est, la frontière était constituée par la mer Morte jusqu’à l’embouchure du Jourdain. Au nord, elle partait de la baie qui est à l’embouchure du Jourdain et remontait vers Beth-Hogla pour passer au nord de Beth-Araba jusqu’à la pierre dite de Bohân, l’un des fils de Ruben. La frontière montait ensuite vers Debir, depuis la vallée d’Akor, puis se dirigeait au nord vers Guilgal[a], en face de la montée d’Adoummim du côté sud du torrent. Puis elle passait près des sources d’Eyn-Shémesh et débouchait sur Eyn-Roguel. Alors elle remontait par la vallée de Ben-Hinnom sur le flanc sud de la montagne des Yebousiens où se trouve Jérusalem, pour s’élever vers le sommet situé en face à l’ouest de la vallée de Hinnom, et à l’extrémité nord de la plaine des Rephaïm. De ce sommet, elle s’incurvait vers la source de Nephtoah et se dirigeait vers les villes de la montagne d’Ephrôn avant de tourner en direction de Baala, c’est-à-dire Qiryath-Yearim. De là, elle tournait du côté ouest vers le mont Séir et longeait le versant nord de la montagne des Forêts – ou mont Kesalôn – pour redescendre à Beth-Shémesh et passer à Timna. De là, elle gagnait le versant nord d’Eqrôn, et s’incurvait vers Shikrôn, passait par le mont Baala puis à Yabnéel, pour déboucher sur la mer Méditerranée. La mer Méditerranée constituait la frontière ouest du territoire attribué aux familles de la tribu de Juda.

Caleb conquiert son domaine

Caleb, fils de Yephounné, reçut une part du territoire de Juda, comme l’Eternel l’avait ordonné à Josué. On lui donna Hébron qui s’appelait Qiryath-Arba, du nom d’Arba, l’ancêtre d’Anaq[b]. Caleb en déposséda les trois descendants d’Anaq: Shéshaï, Ahimân et Talmaï. De là, il partit attaquer les habitants de Debir – qui s’appelait autrefois Qiryath-Sépher.

Caleb promit sa fille Aksa en mariage à celui qui battrait et prendrait Qiryath-Sépher. Son neveu Otniel, fils de son frère Qenaz, s’en rendit maître, et Caleb lui donna sa fille Aksa en mariage. Lorsqu’elle fut arrivée auprès de son mari, elle l’engagea à demander un certain champ à son père Caleb. Puis elle sauta de son âne, et Caleb lui demanda: Quel est ton désir?

Elle lui répondit: Accorde-moi un cadeau. Puisque tu m’as établie dans une terre aride, donne-moi aussi des points d’eau!

Et Caleb lui donna les sources supérieures et les sources inférieures. Tel est le patrimoine de la tribu de Juda pour ses familles.

Les villes de Juda

Voici quelles étaient les villes situées dans la partie méridionale du territoire de Juda, près de la frontière d’Edom, dans le Néguev; Qabtséel, Eder, Yagour, Kina, Dimôna, Adada, Qédesh, Hatsor, Itân, Ziph, Télem, Bealoth, Hatsor-Hadatta, Qeriyoth-Hetsrôn, appelée aussi Hatsor, Amam, Shema, Molada, Hatsar-Gadda, Heshmôn, Beth-Paleth, Hatsar-Shoual, Beer-Sheva, Bizyotya[c], Baala, Iyim, Atsem, Eltolad, Kesil, Horma, Tsiqlag, Madmanna, Sansanna, Lebaoth, Shilhim, Aïn et Rimmôn: soit en tout: vingt-neuf villes et les villages qui en dépendent.

Dans le Bas-Pays se trouvaient les villes suivantes[d]: Eshtaol, Tsorea, Ashna, Zanoah, Eyn-Gannim, Tappouah, Enam, Yarmouth, Adoullam, Soko, Azéqa, Shaaraïm, Aditaïm, Guedéra et Guedérotaïm: soit quatorze villes avec les villages qui en dépendent. Tsenân, Hadasha, Migdal-Gad, Dileân, Mitspé, Yoqtéel, Lakish, Botsqath, Eglôn, Kabbôn, Lahmas, Kitlish, Guedéroth, Beth-Dagôn, Naama et Maqqéda, soit seize villes avec les villages qui en dépendent. Libna, Eter, Ashân; Yiphtah, Ashna, Netsib, Qeïla, Akzib et Marésha: soit neuf villes et les villages qui en dépendent. Il y avait aussi Eqrôn avec les villes qui en dépendaient et ses villages. Toutes les villes et tous les villages aux alentours d’Ashdod, situés entre Eqrôn et la mer, Ashdod et Gaza avec les villes qui en dépendaient et leurs villages jusqu’au torrent d’Egypte et jusqu’à la côte de la Méditerranée.

Dans la région montagneuse[e], il y avait les villes de Shamir, Yattir, Soko, Danna, Qiryath-Sanna appelée aussi Debir, Anab, Eshtemo, Anim, Goshen, Holôn et Guilo: soit onze villes avec les villages qui en dépendent. Il y avait de plus: Arab, Douma, Esheân, Yanoum, Beth-Tappouah, Aphéqa, Houmeta, Qiryath-Arba, c’est-à-dire Hébron, et Tsior: soit neuf villes et les villages qui en dépendent, Maôn, Karmel, Ziph, Youtta, Jizréel, Yoqdeam, Zanoah, Qaïn, Guibéa et Timna: dix villes et les villages qui en dépendent. Halhoul, Beth-Tsour, Guedor, Maarath, Beth-Anoth et Elteqôn: six villes et les villages qui en dépendent. Qiryath-Baal, appelée aussi Qiryath-Yearim, et Rabba: deux villes et les villages qui en dépendent. Dans le désert[f] étaient situées les villes de Beth-Araba, Middin, Sekaka, Nibshân, Ir-Hammélah et Eyn-Guédi: six villes et les villages qui en dépendent.

Les descendants de Juda ne réussirent pas à déposséder les Yebousiens qui habitaient à Jérusalem, de sorte qu’ils y vivent encore aujourd’hui avec les gens de Juda.


Footnotes
  1. 15.7 Un Débir différent de celui de Jos 10.38-39 et un Guilgal à ne pas confondre avec celui de 4.19-20 près de Jéricho.
  2. 15.13 Pour les v. 13-19, voir Jg 1.10-15.
  3. 15.28 Au lieu de Bizyotya, l’ancienne version grecque et Né 11.27 ont: et les localités voisines.
  4. 15.33 Cette région de la plaine côtière située entre la Judée montagneuse et la Philistie ne sera en grande partie occupée par Israël qu’après la victoire de David.
  5. 15.48 La région montagneuse au sud de Jérusalem.
  6. 15.61 La région calcaire et stérile, à l’est et au sud de Jérusalem, qui borde la mer Morte.

Read More of Josué 15

Josué 16

Le territoire des descendants de Joseph

Les descendants de Joseph reçurent par tirage au sort un territoire dont la frontière commençait au Jourdain près de Jéricho, à l’est des sources qui alimentaient la ville. De là, elle gravissait la montagne dans le désert vers Béthel, puis elle continuait jusqu’à Louz[a] et passait le long du territoire des Arkiens à Ataroth. Ensuite, elle descendait à l’ouest vers celui des Yapheléthiens jusqu’au territoire de Beth-Horôn la Basse et jusqu’à Guézer, pour aboutir à la mer Méditerranée. Tel est le patrimoine qui échut aux descendants des fils de Joseph, Manassé et Ephraïm.

Le territoire de la tribu d’Ephraïm

Voici le territoire des descendants d’Ephraïm pour leurs familles: leur frontière allait du côté est d’Ataroth-Addar jusqu’à Beth-Horôn la Haute, puis se prolongeait jusqu’à la mer. Au nord, elle passait à Mikmetath et tournait à l’est vers Taanath-Silo qu’elle traversait vers l’est en direction de Yanoah, d’où elle descendait à Ataroth et à Naarata, touchait Jéricho et aboutissait au Jourdain. De Tappouah, elle allait vers l’ouest au torrent de Qana pour rejoindre la mer. Tel fut le patrimoine des familles de la tribu d’Ephraïm, avec les villes et les villages qui en dépendent et qui leur furent réservés dans le territoire de la tribu de Manassé.

Les gens d’Ephraïm ne dépossédèrent pas les Cananéens établis à Guézer. Ceux-ci continuèrent à vivre au milieu des gens d’Ephraïm qui leur imposèrent des corvées. Ils y demeurent encore aujourd’hui.


Footnotes
  1. 16.2 Voir v. 1-2: Au lieu de de là, elle gravissait … jusqu’à Louz, l’ancienne version grecque a: de Béthel (c’est-à-dire Louz), elle … En Gn 28.19, les noms de Béthel et de Louz désignent la même ville.

Read More of Josué 16