Jérémie 25:15-38

La coupe de colère pour tous les peuples

Car voici ce que m’a déclaré l’Eternel, le Dieu d’Israël: Prends de ma main cette coupe du vin de la colère et donne-la à boire à tous les peuples vers lesquels je t’envoie. Ils boiront, ils tituberont et seront comme fous devant l’épée que je vais envoyer contre eux.

Alors je pris la coupe de la main de l’Eternel et je fis boire tous les peuples vers lesquels l’Eternel m’avait envoyé. Je fis boire Jérusalem, les villes de Juda, ses rois et ses hauts dignitaires, pour en faire une ruine et une terre dévastée, un objet de sifflements horrifiés et de malédiction[a], comme ils le sont à ce jour. Je la fis boire au pharaon, le roi d’Egypte, et à ses fonctionnaires, à ses hauts dignitaires et à tout son peuple, à tout le ramassis de peuples vivant dans leur pays[b], à tous les rois du pays d’Outs, à tous les rois des Philistins, à Ashkelôn, Gaza, Eqrôn et à ce qui reste d’Ashdod[c], à Edom, à Moab ainsi qu’aux Ammonites; à tous les rois de Tyr, à tous ceux de Sidon ainsi qu’aux rois des îles et des régions côtières au-delà de la mer, à Dedân, à Téma, à Bouz et à tous ceux qui se rasent le haut des joues[d]; à tous les rois de l’Arabie, à tous les rois des peuples habitant le désert; à tous les rois des Cimmériens, à tous les rois d’Elam, et à tous les rois de Médie[e]; à tous les rois du nord, rapprochés ou lointains, l’un après l’autre; à tous les royaumes du monde répartis sur la terre. Et le roi de Shéshak[f] boira après eux tous.

Tu leur diras: Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes, Dieu d’Israël: Buvez, enivrez-vous, vomissez et tombez sans plus vous relever devant l’épée que j’envoie parmi vous! Si jamais ils refusent de prendre de ta main la coupe pour la boire, alors tu leur diras: Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes: Vous la boirez quand même! C’est sur la ville qui m’appartient que je commence à faire venir le malheur, et vous en seriez exemptés? Non, vous n’en serez pas exemptés! Car je fais venir l’épée contre tous les habitants de la terre, l’Eternel le déclare, le Seigneur des armées célestes.

Toi, tu leur prophétiseras toutes ces choses et puis tu leur diras:

L’Eternel rugit de là-haut,
de sa demeure sainte, il donne de la voix,
il pousse des rugissements contre son pâturage,
il crie contre tous les habitants de la terre tout comme ceux qui foulent le raisin.
Le tumulte en parvient aux confins de la terre,
car l’Eternel entre en procès avec les peuples,
et il juge tous les humains,
il livre les méchants au glaive,
l’Eternel le déclare.
Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes:
Un malheur se propage d’un peuple à l’autre;
des confins de la terre, un terrible ouragan se lève.

Ce jour-là, les victimes frappées par l’Eternel joncheront le sol, d’un bout du monde à l’autre. Nul ne mènera deuil sur eux, on ne les recueillera pas pour les mettre au tombeau. Ils deviendront du fumier sur le sol.

Lamentez-vous, bergers, poussez des cris!
Roulez-vous sur le sol, vous puissants du troupeau,
car le jour du massacre est arrivé pour vous.
Vous tomberez et vous serez brisés comme on brise un beau vase.

Alors les bergers perdront tout refuge;
les puissants du troupeau n’auront plus aucun moyen d’échapper.
On entend les clameurs poussées par les bergers,
et les lamentations des puissants du troupeau,
car l’Eternel dévaste leurs pâturages.
Sous l’effet de son ardente colère,
les paisibles enclos sont réduits au silence.
Il quitte sa retraite comme un jeune lion.
Leur pays sera dévasté
à cause de l’épée[g] des oppresseurs,
et de leur ardente colère.


Footnotes
  1. 25.18 et de malédiction. Autre traduction: cité dans les formules d’imprécations.
  2. 25.20 L’Egypte a, de tout temps, reçu et cherché à assimiler des étrangers (voir Ex 12.38). Peu avant Jérémie, Psammétique avait enrôlé des Ioniens et des Cariens dans son armée.
  3. 25.20 Ashdod avait été considérablement réduite après le siège de 29 ans que lui avait imposé le pharaon Psammétique, le père du pharaon Néko.
  4. 25.23 Voir 9.25.
  5. 25.25 Les Cimmériens : peuple venant des monts d’Arménie. Selon d’autres, il s’agirait des rois de Zimri, région non identifiée. L’Elam et la Médie se trouvent au nord-est de la Babylonie.
  6. 25.26 Shéshak désigne Babylone, selon un procédé de codage qui consiste à remplacer la première lettre de l’alphabet par la dernière, la deuxième par l’avant-dernière, etc. (voir Jr 51.1).
  7. 25.38 l’épée : d’après plusieurs manuscrits hébreux, l’ancienne version grecque et Jr 46.16; 50.16. La plupart des manuscrits hébreux ont: la colère.

Read More of Jérémie 25

Jérémie 26

Salut pour Israël et Juda

Conflit de Jérémie avec les responsables religieux

Prédication au Temple

Au commencement du règne de Yehoyaqim, fils de Josias, roi de Juda, l’Eternel m’adressa la parole:

Voici ce que déclare l’Eternel: Tiens-toi dans le parvis du temple de l’Eternel, et proclame aux habitants de toutes les villes de Juda qui viennent se prosterner dans le Temple, tout ce que je t’ordonne de leur dire; tu n’en retrancheras pas un mot. Peut-être écouteront-ils et renonceront-ils à leur mauvaise conduite; alors je renoncerai, de mon côté, au malheur que j’ai décidé de leur infliger à cause de leurs mauvaises actions. Tu leur diras: Voici ce que déclare l’Eternel: Si vous ne m’écoutez pas, si vous ne vivez pas selon la Loi que je vous ai donnée, si vous n’écoutez pas les paroles de mes serviteurs les prophètes que je vous envoie sans me lasser, depuis longtemps, sans que vous les écoutiez, alors je traiterai ce temple comme j’ai traité le sanctuaire de Silo[a], et tous les peuples de la terre utiliseront le nom de cette ville dans leurs imprécations.

Les prêtres, les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie prononcer ces paroles dans la cour du Temple. A peine eut-il achevé de dire tout ce que l’Eternel lui avait ordonné de dire à tout le peuple, que les prêtres, les prophètes et tout le peuple se saisirent de lui en criant: A mort! A mort! Comment oses-tu prophétiser au nom de l’Eternel en disant que ce temple va subir le même sort que le sanctuaire de Silo, et que cette ville sera détruite au point qu’il n’y restera plus d’habitants?

Et toute la foule s’attroupa autour de Jérémie dans le Temple. Lorsque les ministres de Juda apprirent ce qui se passait, ils montèrent du palais royal au Temple et siégèrent à l’entrée de la «porte Neuve» du Temple[b]. Alors les prêtres et les prophètes dirent aux ministres et à toute la foule: Cet homme mérite d’être condamné à mort, car il a prophétisé contre cette ville, comme vous l’avez entendu de vos propres oreilles.

Jérémie dit à tous les ministres et à toute la foule: L’Eternel m’a chargé de prophétiser au sujet de ce temple et de cette ville tout ce que vous m’avez entendu dire. Maintenant, adoptez une conduite bonne et agissez selon ce qui est bien et obéissez à l’Eternel, votre Dieu, alors l’Eternel renoncera au malheur dont il vous a menacés. Quant à moi, je suis en votre pouvoir, faites de moi ce que vous jugerez bon et juste. Mais, sachez bien que si vous me faites mourir, vous vous rendrez responsables, vous, cette ville et ses habitants, du meurtre d’un innocent, car l’Eternel m’a vraiment envoyé vers vous pour vous dire toutes ces choses.

Alors les ministres et tout le peuple dirent aux prêtres et aux prophètes: Cet homme ne mérite pas la mort, car c’est au nom de l’Eternel, notre Dieu, qu’il nous a parlé.

Quelques responsables du pays se levèrent et dirent à toute la foule qui était rassemblée: Au temps d’Ezéchias, roi de Juda, Michée de Morésheth prophétisait et il a dit ceci à tout le peuple de Juda: Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes:

Sion sera labourée comme un champ,
et Jérusalem deviendra un tas de ruines;
le mont du Temple sera une colline couverte de broussailles[c].

A-t-il été mis à mort pour cela par Ezéchias, roi de Juda, ou par le peuple de Juda? Le roi n’a-t-il pas plutôt craint l’Eternel? Il l’a imploré, si bien que l’Eternel a renoncé au malheur dont il les avait menacés. Et nous, nous nous rendrions responsables d’un si grand crime[d]?

Il y avait encore un autre homme qui prophétisait au nom de l’Eternel: Urie, fils de Shemaya, de Qiryath-Yearim. Lui aussi prophétisa contre cette ville et contre ce pays, dans les mêmes termes que Jérémie. Le roi Yehoyaqim, tous les hommes de sa garde et tous ses ministres entendirent ses discours. Et le roi chercha à le faire mourir. Urie l’apprit, il eut peur et s’enfuit en Egypte. Mais le roi Yehoyaqim envoya des hommes en Egypte: Elnathan, fils d’Akbor[e], accompagné de quelques autres. Ils ramenèrent Urie d’Egypte et le conduisirent devant le roi Yehoyaqim[f] qui le fit tuer par l’épée et ordonna de jeter son cadavre dans la fosse commune.

Quant à Jérémie, il avait l’appui d’Ahiqam, fils de Shaphân[g], qui empêchait qu’il soit livré au peuple pour être mis à mort.


Footnotes
  1. 26.6 Voir 7.12 et note.
  2. 26.10 Sans doute pour juger le cas de Jérémie. La porte Neuve est celle qu’avait fait construire le roi Yotam (2 R 15.35); elle est mentionnée aussi en 36.10. Elle menait au parvis intérieur.
  3. 26.18 Mi 3.12.
  4. 26.19 Autre traduction: nous nous attirerions un terrible malheur.
  5. 26.22 Elnathan : l’un des ministres du roi Yehoyaqim (36.12). Il interviendra auprès du roi en faveur de Jérémie (36.14-26) et demanda au prophète de se cacher (36.19).
  6. 26.23 Cet épisode se place sans doute au début du règne de Yehoyaqim au temps où il était encore vassal du pharaon Néko (2 Ch 36.4) et où il pouvait donc lui demander l’extradition du prophète.
  7. 26.24 Il s’agit probablement du Shaphân qui fut le secrétaire royal (voir 2 R 22.12-14). Ahiqam aura comme fils Guedalia, gouverneur de Juda après la chute de Jérusalem (40.7). Guemaria, un défenseur de Jérémie (36.12, 25) est sans doute aussi son fils.

Read More of Jérémie 26