Jérémie 16

La solitude du prophète

L’Eternel m’adressa la parole: Tu ne te marieras pas, tu n’auras donc ni fils ni filles en ce lieu, car voici ce que déclare l’Eternel au sujet des fils et des filles qui naissent en ce lieu et au sujet des mères qui les mettent au monde, et au sujet des pères qui les engendrent ici, dans ce pays: Des maladies mortelles les feront périr. Nul ne mènera deuil sur eux et on ne les mettra pas au tombeau. Leurs corps resteront étendus comme du fumier sur le sol. L’épée ou la famine les consumeront et leurs cadavres seront dévorés par les rapaces et les bêtes sauvages.

Car voici ce que déclare l’Eternel: Tu ne dois pas entrer dans une maison endeuillée; ne va pas à des funérailles, n’aie pour ces gens aucun geste de sympathie, car j’ai retiré à ce peuple ma paix, ma bonté et ma compassion, l’Eternel le déclare. Les grands et les petits mourront dans ce pays; ils ne seront pas enterrés, nul ne mènera deuil sur eux, on ne se fera pas des incisions pour eux[a], nul ne se rasera la tête pour eux. Personne ne fera de repas funéraire pour ceux qui sont en deuil, pour les réconforter du décès d’un des leurs. Nul ne leur offrira la coupe de consolation au sujet du décès d’un père ou d’une mère.

Tu n’iras pas non plus dans la maison où l’on festoie pour t’asseoir avec eux, pour manger et pour boire. Car voici ce que dit le Seigneur des armées célestes, Dieu d’Israël: Je vais faire cesser en ce lieu, sous vos yeux et durant votre temps, les cris de réjouissance et d’allégresse, la voix du marié et de la mariée.

Or, quand tu communiqueras ce message à ce peuple, ils te demanderont: «Pourquoi donc l’Eternel parle-t-il de nous envoyer ce grand malheur? Quel mal avons-nous fait? Quel péché avons-nous commis contre l’Eternel notre Dieu?» Alors, tu leur diras: Vos pères m’ont abandonné, l’Eternel le déclare, ils se sont attachés à d’autres dieux, ils leur ont rendu un culte, et ils se sont prosternés devant eux. Ils m’ont abandonné et n’ont pas appliqué ma Loi. Et vous, vous avez fait pis encore que vos pères, chacun de vous suit les penchants de son cœur obstiné et mauvais, sans m’écouter. Je vous jetterai donc hors de ce pays-ci jusqu’en un pays inconnu de vous et de vos pères. Là, jour et nuit, vous adorerez d’autres dieux, car je n’aurai plus pitié de vous.

Lueur d’espoir

C’est pourquoi, des jours viennent – l’Eternel le déclare – où l’on ne dira plus: «L’Eternel est vivant, lui qui a fait sortir d’Egypte les Israélites[b]»; mais l’on dira plutôt: «L’Eternel est vivant, lui qui a fait sortir les Israélites du pays du nord et de tous les pays où il les avait chassés.» Je les ramènerai dans leur pays que j’ai donné à leurs ancêtres.

Oui, je vais envoyer des pêcheurs en grand nombre, et ils les pêcheront, déclare l’Eternel, et j’enverrai des chasseurs en grand nombre, et ils les chasseront sur toutes les montagnes, sur toutes les collines et dans les fentes des rochers. J’observe toutes leurs démarches, aucune ne m’échappe, et leur crime ne peut se dérober à mon regard. Je leur paierai d’abord[c] au double le salaire que méritent leur iniquité et leurs péchés, car ils ont profané mon pays avec leurs idoles qui n’ont pas plus de vie que des cadavres, et ils ont rempli mon domaine de leurs horreurs abominables.

Les peuples non israélites se tournent vers l’Eternel

Eternel, toi ma force, mon rempart,
toi, mon refuge, au temps de la détresse,
les peuples étrangers viendront à toi
des confins de la terre
en proclamant:
«Nos pères n’ont eu en partage que des idoles mensongères,
des divinités inutiles qui ne servent à rien.
Un homme pourrait-il se fabriquer des dieux?
Ce ne sont pas des dieux!»
C’est pourquoi, je vais leur faire connaître,
oui, cette fois,
je leur ferai connaître comment j’agis avec puissance,
et ils sauront alors que je suis l’Eternel.


Footnotes
  1. 16.6 Coutume païenne interdite par la Loi (Lv 19.28; 21.5; Dt 14.1) mais adoptée par les Israélites.
  2. 16.14 Pour les v. 14-15, voir 23.7-8.
  3. 16.18 C’est-à-dire avant la délivrance promise au v. 14.

Read More of Jérémie 16

Jérémie 17

Le cœur corrompu

Le péché de Juda

Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer,

il est gravé sur la tablette de leur cœur
avec la pointe de diamant
et sur les cornes aux coins de leurs autels[a].
Aussi leurs fils ont leurs pensées, tournées vers leurs autels
et vers leurs pieux sacrés voués à Ashéra près de chaque arbre vert
sur les hautes collines[b]
et les montagnes dans la campagne.
Mais je livrerai au pillage
vos biens, tous vos trésors,
ainsi que vos hauts lieux,
à cause des péchés que vous avez commis
dans tout votre pays[c].
Tu te dessaisiras du patrimoine que je t’ai donné
et de vos ennemis, je vous rendrai esclaves,
dans un pays qui vous est inconnu;
car vous, vous avez attisé le feu de ma colère:
il sera embrasé à tout jamais.

Voici ce que déclare l’Eternel:
Maudit soit l’homme qui met sa confiance en l’homme
et qui fait des moyens humains la source de sa force
mais qui détourne son cœur de l’Eternel.
Il est comme un buisson dans le désert,
et il ne verra pas arriver le bonheur.
Il aura pour demeure un aride désert,
une terre salée où n’habite personne.
Béni soit l’homme qui met sa confiance en l’Eternel
et qui fonde sur l’Eternel toute son assurance.
Il sera comme un arbre planté près d’un cours d’eau
qui étend ses racines vers le ruisseau,
il ne redoute rien lorsque vient la chaleur:
ses feuilles restent vertes;
il ne s’inquiète pas
pendant l’année de sécheresse,
et il ne cesse pas de produire du fruit[d].

Le cœur est tortueux plus que toute autre chose,
et il est incurable,
qui pourrait le connaître?
Moi, l’Eternel, moi, je sonde les cœurs,
je scrute le tréfonds de l’être
pour donner à chacun ce que lui auront valu sa conduite
et les effets de ses agissements.

Semblable à la perdrix qui a couvé des œufs qu’elle n’a pas pondus
est l’homme qui amasse des richesses acquises injustement.
Au milieu de sa vie, sa fortune le quitte
et il montre finalement qu’il est un insensé.

Prière

Il est un trône glorieux, élevé dès les origines,
c’est là qu’est notre sanctuaire.
O Eternel, toi l’espoir d’Israël,
tous ceux qui t’abandonnent seront couverts de honte.
Oui, ceux qui se détournent de moi vont à leur perte,
parce qu’ils ont abandonné la source des eaux vives[e] qu’est l’Eternel.

Guéris-moi, Eternel, et je serai guéri!
Oui, sauve-moi et je serai sauvé!
Car c’est toi que je loue!
Les voilà qui me disent:
«Où sont donc les menaces que l’Eternel a proférées?
Qu’elles se réalisent!»
Pourtant, je n’ai pas refusé
de marcher à ta suite en étant un berger[f].
Je n’ai pas souhaité que vienne le jour des douleurs.
Toi, tu es au courant de ce qu’a dit ma bouche,
c’est devant toi que j’ai parlé.
Ne deviens pas pour moi un sujet de frayeur!
Tu es mon seul refuge dans le temps du malheur!
Que mes persécuteurs soient dans la confusion,
et que je ne sois pas confus!
Qu’ils soient saisis de peur,
et que je n’aie pas peur!
Fais arriver sur eux le jour de la détresse,
et brise-les par un double désastre!

Le sabbat consacré à l’Eternel

L’Eternel me parla en ces termes: Va te poster à «La Porte du Peuple», par où entrent et sortent les rois de Juda. Et fais de même à toutes les autres portes de la cité de Jérusalem. Là tu proclameras: Ecoutez ce que déclare l’Eternel, rois de Juda, et vous, tous les Judéens, et vous, tous les habitants de Jérusalem, vous qui passez par ces portes!

Voici ce que déclare l’Eternel: Gardez-vous de porter des fardeaux le jour du sabbat, et ne leur faites pas passer les portes de Jérusalem[g]! Ne faites pas non plus sortir de fardeau de vos maisons au jour du sabbat! Abstenez-vous de tout travail, et faites de ce jour du sabbat un jour saint, comme je l’ai ordonné à vos ancêtres[h]. Ils n’ont pas écouté ni prêté attention, ils ont raidi leur nuque et ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas accepté d’instructions de ma part.

Mais si vous m’écoutez vraiment, déclare l’Eternel, si le jour du sabbat vous ne faites pas passer de fardeaux par les portes de cette ville et si vous faites de ce jour du sabbat un jour saint, vous abstenant en ce jour-là de tout travail, alors des rois et leurs ministres continueront à passer par ces portes. Ces rois, siégeant sur le trône de David, se déplaceront, montés sur des chars et des chevaux. Eux et leurs ministres, ainsi que les Judéens et les habitants de Jérusalem passeront par ces portes, et, pour toujours, la ville restera habitée. Alors, des villes de Juda et des environs de Jérusalem, du territoire de Benjamin et de la vallée du Jourdain[i], de la montagne et du Néguev, on viendra pour offrir des holocaustes et d’autres sacrifices, des offrandes et de l’encens, pour offrir des sacrifices de reconnaissance, dans le temple de l’Eternel. Mais si vous ne m’écoutez pas, si vous ne faites pas du jour du sabbat un jour saint, si vous ne vous abstenez pas de porter des fardeaux et de franchir les portes de Jérusalem en ce jour-là, alors je mettrai le feu aux portes de la ville, et il consumera les palais de Jérusalem: il ne s’éteindra pas.


Footnotes
  1. 17.1 Sur les cornes des autels, voir Ex 27.2.
  2. 17.2 Le culte de la fécondité se pratiquait sur les hautes collines dominées par un bouquet d’arbres verts.
  3. 17.3 Pour les v. 3-4, voir 15.13-14.
  4. 17.8 Voir Ps 1.3.
  5. 17.13 Voir 2.13.
  6. 17.16 Pourtant, je n’ai pas refusé … un berger : selon le texte hébreu traditionnel. D’après deux manuscrits grecs: je ne t’ai pas pressé d’envoyer le malheur.
  7. 17.21 Voir Né 13.15-22.
  8. 17.22 Voir Ex 20.8-10; Dt 5.12-14.
  9. 17.26 Ou: Bas-Pays, région de collines à l’ouest de Jérusalem vers la plaine côtière de la Méditerranée.

Read More of Jérémie 17