Ésaïe 5:8-30

Malheurs et jugements

Malheur à vous qui joignez maison à maison
et ajoutez un champ à l’autre
au point qu’il n’y a plus d’espace libre
parce que vous occupez à vous seuls tout le pays.
Le Seigneur des armées célestes m’a parlé et m’a dit:
Ces nombreuses maisons deviendront une ruine,
ces maisons grandes et superbes seront inhabitées.
Car dix arpents de vigne ne produiront qu’un tonnelet de vin,
et dix mesures de semence n’en donneront qu’une de blé[a].

Malheur à vous qui courez de bonne heure
après les boissons enivrantes
et qui vous attardez, le soir, excités par le vin!
Des lyres et des luths, des tambourins, des flûtes
animent vos festins où le vin coule à flots.
Mais vous n’avez pas un regard pour ce que l’Eternel a fait,
et vous ne voyez pas l’œuvre qu’il accomplit.
Voilà pourquoi mon peuple s’en ira en exil,
car il n’a rien voulu savoir.
Ses notables mourront de faim
et la population de soif.
C’est pourquoi le séjour des morts fera gonfler sa gorge
et, démesurément, élargira sa bouche.
Les dignitaires de la ville et sa foule bruyante y descendront ensemble
et leur joyeux tumulte s’en ira avec eux.
C’est pourquoi tous les hommes devront courber le dos,
ils seront humiliés
et tous les orgueilleux devront baisser les yeux.
Le Seigneur des armées célestes montrera sa grandeur en instaurant le droit,
le Dieu saint manifestera sa sainteté par la justice.
Dans la ville ruinée, des agneaux brouteront comme en leur pâturage,
et des chevreaux brouteront[b] sur les ruines des demeures des riches.

Malheur à vous qui traînez le péché derrière vous avec les cordes du mensonge,
et qui tirez la faute comme les traits d’un attelage!
Oui, vous qui dites: «Que Dieu se presse donc
d’accomplir son ouvrage
pour que nous le voyions!
Et qu’elle arrive, la réalisation
des projets du Saint d’Israël,
afin que nous les connaissions.»

Malheur à vous qui nommez le mal bien
et le bien mal,
vous qui changez les ténèbres en lumière,
la lumière en ténèbres,
vous qui changez l’amertume en douceur
et la douceur en amertume.

Malheur à vous qui vous prenez pour sages
et vous croyez intelligents!

Malheur à vous qui êtes des héros
quand il s’agit de consommer du vin,
et des champions pour vous gorger d’alcool;
qui, pour un pot-de-vin, acquittez le coupable
et qui privez le juste du droit qui lui est dû.

La colère de Dieu

Voilà pourquoi vous serez consumés comme un fétu de paille dévoré par la flamme
et comme une herbe sèche engloutie par le feu.
Oui, vos racines pourriront,
votre fleur sera emportée comme de la poussière,
puisque vous avez rejeté la Loi de l’Eternel, du Seigneur des armées célestes,
et avez méprisé ce qu’a dit le Saint d’Israël.

Voilà pourquoi l’Eternel s’est mis en colère contre son peuple,
et a porté la main sur lui pour le frapper:
les montagnes sont ébranlées,
et les cadavres sont pareils à des ordures qui traînent dans les rues;
mais malgré tout cela, son courroux ne s’apaise pas,
sa main reste levée.

L’Eternel dresse un étendard pour des peuples lointains,
il siffle pour les appeler du bout du monde.
Les voici qui arrivent d’un pas prompt et léger[c].
Personne parmi eux ne connaît la fatigue, personne ne chancelle,
personne ne somnole et nul n’est endormi.
Nul n’a son ceinturon dénoué de ses hanches,
les lanières de leurs sandales ne sont pas déchirées.
Leurs flèches sont aiguës,
et tous leurs arcs tendus,
les sabots des chevaux sont comme du silex
et les roues de leurs chars sont comme un ouragan.
Quand ils rugissent, on croirait des lions,
et leurs rugissements rappellent ceux des lionceaux.
Ils grondent et saisissent leur proie pour l’emporter,
personne ne peut la leur arracher.

En ce jour-là, retentira contre eux un grondement pareil
à celui de la mer.
On regardera le pays:
on n’y verra que des ténèbres et une grande angoisse;
la lumière sera voilée par d’épaisses nuées.


Footnotes
  1. 5.10 Trois hectares de vignes ne produiront pas 50 litres de vin et celui qui sèmera 100 kilogrammes de blé n’en récoltera que dix.
  2. 5.17 D’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel a: des étrangers dévoreront les ruines.
  3. 5.26 Il s’agit très certainement des Assyriens.

Read More of Ésaïe 5

Ésaïe 6

L’appel d’Esaïe

L’année de la mort du roi Ozias[a], je vis le Seigneur siégeant sur un trône très élevé. Les pans de son vêtement remplissaient le Temple.

Des êtres à forme de serpents[b] se tenaient debout; chacun d’eux avait six ailes: deux ailes pour se couvrir le visage, deux autres pour se voiler le corps, et les deux dernières pour voler[c]. S’adressant l’un à l’autre, ils proclamaient:

Saint, saint, saint est le Seigneur des armées célestes.
Toute la terre est pleine de sa gloire.

Les montants des portes du Temple se mirent à trembler au son de ces voix, tandis que le sanctuaire se remplit de fumée[d].

Je m’écriai:

Malheur à moi! Je suis perdu, car j’ai les lèvres impures et j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures. Et voici que, de mes yeux, j’ai vu le Roi, le Seigneur des armées célestes.

Alors l’un des êtres à forme de serpent vola vers moi, il tenait à la main une braise qu’il avait prise sur l’autel[e] avec des pincettes. Il m’en toucha la bouche, et me dit:

Maintenant que ceci vient d’être appliqué sur tes lèvres, ta faute est enlevée et ton péché est expié.

Et j’entendis alors le Seigneur qui disait: Qui enverrai-je? Qui marchera pour nous?

Alors je répondis: Je suis prêt, envoie-moi.

Et le Seigneur me dit:

Va, et dis à ce peuple:
Vous aurez beau entendre,
vous ne comprendrez pas;
oui, vous aurez beau voir,
mais vous n’appréhenderez rien[f].
Rends ce peuple insensible,
ferme-lui les oreilles
et bouche-lui les yeux
pour qu’il ne voie pas de ses yeux,
pour qu’il n’entende pas de ses oreilles
et pour qu’il ne comprenne pas,
qu’il ne revienne pas à moi
afin d’être guéri.

Je demandai alors: Jusques à quand, Seigneur?
Et il me répondit:
Jusqu’à ce que les villes soient dévastées
et privées d’habitants,
qu’il n’y ait plus personne dans les maisons,
et que ce territoire soit réduit en désert et dévasté.
L’Eternel enverra ses habitants au loin,
et le pays sera à l’état d’abandon.
S’il y subsiste encore un dixième du peuple,
à son tour, il sera embrasé par le feu.
Mais, comme un térébinthe ou comme un chêne
qui conserve sa souche, quand il est abattu,
la souche de ce peuple sera une semence sainte.


Footnotes
  1. 6.1 Vers 740 av. J.-C. (2 R 15.7; 2 Ch 26.21-23).
  2. 6.2 Le terme hébreu saraph, traditionnellement rendu par séraphin, désignait en Nb 21.6, 8 et Dt 8.15, un serpent à la morsure redoutable. Dans Es 14.29 et 30.6, ce même terme sert à désigner un serpent volant. Ici, la figure des serpents ailés au visage et aux mains d’homme, pourrait, en renvoyant à l’épisode de Nb 21, symboliser le jugement divin (v. 9-12).
  3. 6.2 Pour les v. 2-3, voir Ap 4.8.
  4. 6.4 Voir Ap 15.8.
  5. 6.6 L’autel des parfums qui se trouvait dans le lieu saint, ou plutôt l’autel des holocaustes, sur le parvis du Temple.
  6. 6.9 Les v. 9-10 sont cités en Mt 13.14-15; Mc 4.12; Lc 8.10; Jn 12.40; Ac 28.26-27.

Read More of Ésaïe 6

Ésaïe 7

L’appel à la foi

Sous le règne d’Ahaz, fils de Yotam et petit-fils d’Ozias, roi de Juda, Retsîn, roi de Syrie, se mit en campagne avec Péqah, fils de Remalia, roi d’Israël, pour faire la guerre à Jérusalem[a]. Mais ils ne purent finalement pas l’attaquer.

Quand on apprit, à la cour du royaume de David, que les Syriens avaient pris position en territoire éphraïmite, le roi et tous ses sujets en furent secoués comme le feuillage des arbres de la forêt quand ils sont agités par le vent.

Alors l’Eternel dit à Esaïe: Va à la rencontre d’Ahaz, toi et Shear-Yashoub[b], ton fils. Tu le trouveras vers l’extrémité de l’aqueduc du réservoir supérieur, sur la route du champ du Teinturier[c]. Tu lui diras: Garde ton calme. N’aie donc pas peur et ne perds pas courage devant ces deux bouts de tisons fumants, devant la fureur de Retsîn et de son pays, la Syrie, et du fils de Remalia. La Syrie, il est vrai, projette un malheur contre toi de concert avec Ephraïm[d] et le fils de Remalia, et ils ont dit: Marchons contre Juda, jetons-y l’épouvante, conquérons-le, établissons-y comme roi le fils de Tabéel[e]. Mais ainsi parle le Seigneur, l’Eternel:

Cela ne tiendra pas,
cela ne sera pas,
car c’est Damas la capitale de la Syrie,
et c’est Retsîn qui est chef de Damas.
Dans soixante-cinq ans,
Ephraïm sera écrasé et n’existera plus en tant que peuple.
La capitale d’Ephraïm c’est Samarie,
le chef de Samarie c’est le fils de Remalia.
Si vous, vous n’avez pas confiance,
vous ne tiendrez pas.

Le signe d’Emmanuel

L’Eternel parla de nouveau à Ahaz et lui dit: Demande pour toi un signe extraordinaire à l’Eternel, ton Dieu, soit dans les régions d’en bas, soit dans les lieux élevés.

Mais Ahaz dit: Je n’en demanderai pas. Je ne veux pas forcer la main à l’Eternel.

Esaïe dit alors: Ecoutez donc, dynastie de David. Ne vous suffit-il pas de mettre à dure épreuve la patience des hommes pour qu’il vous faille encore lasser celle de mon Dieu? C’est pourquoi le Seigneur vous donnera lui-même un signe: Voici, la jeune fille sera enceinte et elle enfantera un fils, elle lui donnera pour nom[f]: Emmanuel (Dieu avec nous)[g]. Il mangera du lait caillé et du miel[h], jusqu’à ce qu’il apprenne à rejeter le mal et à choisir le bien. Mais avant que l’enfant apprenne à rejeter le mal et à choisir le bien, les pays des deux rois que tu crains aujourd’hui seront abandonnés. L’Eternel fera survenir contre toi et ton peuple, contre ta dynastie, des jours comme jamais il n’y en a eu de tels depuis l’époque où Ephraïm s’est coupé de Juda: ce sera l’effet du roi d’Assyrie.

Le péril assyrien

Il adviendra, en ce jour-là, que l’Eternel appellera par un coup de sifflet les mouches qui sont à l’extrémité des fleuves de l’Egypte et les abeilles d’Assyrie. Elles viendront et se poseront toutes dans les ravins abrupts, et dans les fentes des rochers, dans tous les fourrés broussailleux et tous les pâturages. En ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir pris à gage au-delà de l’Euphrate – il s’agit du roi d’Assyrie. Oui, il vous rasera la tête et tous les poils du corps, et il vous coupera aussi la barbe[i].

Il adviendra, en ce jour-là, qu’en guise de bétail, une personne élèvera une génisse et deux brebis ou chèvres[j]. Alors la production de lait sera si abondante que l’on se nourrira de lait caillé. Oui, les survivants du pays mangeront tous du lait caillé et du miel. Il adviendra encore, en ce jour-là, que tout endroit planté de mille ceps de vigne valant mille pièces d’argent, sera abandonné aux ronces et aux épines. On y pénétrera armé d’arcs et de flèches, car le pays entier ne sera que ronces et épines. On ne passera plus sur les coteaux fertiles qu’on sarclait à la pioche, par peur des ronces et des épines. Les bovins y paîtront et les moutons et les chèvres en fouleront le sol.


Footnotes
  1. 7.1 Vers 735/734 av. J.-C. Voir 2 R 16.5-9; 2 Ch 28.5-8. La Syrie et Israël (ou Ephraïm, c’est-à-dire le royaume du Nord) s’étaient alliés contre l’Assyrie et voulaient remplacer Ahaz par un homme à eux (v. 6) qui joindrait Juda à leur coalition.
  2. 7.3 Nom qui signifie: un reste reviendra, expression qui se retrouve en 10.21 comme promesse pour le peuple.
  3. 7.3 Voir 2 R 18.17.
  4. 7.5 Voir note v. 1.
  5. 7.6 Nom araméen. Probablement un haut fonctionnaire de la cour de Damas que les Syriens voulaient imposer comme roi à Juda pour qu’il entraîne son pays dans la coalition qu’ils formaient avec le royaume d’Israël du Nord.
  6. 7.14 Le texte hébreu de Qumrân a: il lui donnera ou ils lui donneront.
  7. 7.14 Voir 8.8, 10. Ce verset est cité en Mt 1.23.
  8. 7.15 Voir v. 21-22.
  9. 7.20 Signe de déshonneur ou de deuil (Jb 1.20; Es 15.2; Jr 48.37; 2 S 10.4-5), annonce de la captivité.
  10. 7.21 On ne cultivera plus le sol, on reviendra à l’élevage. Les rescapés seront si peu nombreux qu’ils auront du lait et du miel en abondance, malgré un cheptel réduit.

Read More of Ésaïe 7

Ésaïe 8:1-10

Deux signes

L’Eternel me dit: Prends une grande tablette et inscris-y avec un burin ordinaire: Maher-Shalal-Hash-Baz (Proche pillage, imminent butin).

Je pris pour moi des témoins dignes de foi: le prêtre Urie, et Zacharie, fils de Yebérékia[a].

Je m’approchai de ma femme, la prophétesse, elle devint enceinte et mit au monde un fils. Et l’Eternel me dit: Appelle-le: Maher-Shalal-Hash-Baz. Car avant que l’enfant sache appeler: Papa, Maman, on emportera les richesses de Damas et le butin de Samarie devant le roi d’Assyrie.

L’invasion assyrienne

L’Eternel me parla encore en ces termes:
Puisque ce peuple a méprisé
les eaux de Siloé[b]
qui coulent doucement,
et qu’il s’est réjoui à cause de Retsîn
et du fils de Remalia[c],
à cause de cela, voici que le Seigneur fera monter sur eux
les grandes eaux du puissant fleuve:
ce sera le roi d’Assyrie et toute sa puissance.
Oui, il sortira partout de son lit,
et il débordera au-dessus de toutes ses berges,
il pénétrera en Juda,
l’inondera et le submergera,
il lui montera jusqu’au cou
et le déploiement de ses flots
couvrira toute l’étendue de ton pays, Emmanuel.

Sonnez l’alarme[d], ô peuples,
vous serez terrifiés!
Prêtez l’oreille,
vous les pays lointains,
soyez prêts au combat,
vous serez terrifiés!
Soyez prêts au combat,
vous serez terrifiés!
Elaborez votre projet;
mais il sera anéanti.
Exposez votre plan;
mais il ne réussira pas.
Car Dieu est avec nous[e].


Footnotes
  1. 8.2 Urie : voir 2 R 16.10-18.
  2. 8.6 Il s’agit des eaux de la source du Guihôn (2 Ch 32.4, 30) qui assurait l’alimentation de Jérusalem en eau potable.
  3. 8.6 Certains traduisent: et qu’il redoute Retsîn et le fils de Remalia. Dans la traduction adoptée dans le texte, c’est le parti favorable à une alliance avec le royaume du Nord et avec la Syrie, contre les Assyriens, qui est visé.
  4. 8.9 Autre traduction: vous avez beau vous allier.
  5. 8.10 En hébreu, jeu sur le nom Emmanuel.

Read More of Ésaïe 8