Ésaïe 24

Sur les bouleversements à venir

L’Eternel dévaste la terre

Oui, l’Eternel va dévaster la terre, il va la ravager,

en bouleverser la surface; il en dispersera les habitants.
Un même sort atteint le prêtre et le commun du peuple,
le maître et son esclave,
la dame et sa servante,
vendeur et acheteur,
emprunteur et prêteur,
débiteur, créancier.
La terre sera dévastée totalement, pillée de fond en comble,
car l’Eternel lui-même a prononcé cette sentence.

La terre se dessèche et se dégrade,
le monde dépérit et se dégrade,
les gens haut placés de la terre dépérissent aussi.
La terre a été profanée par ceux qui y habitent,
car ils ont transgressé les lois,
altéré les commandements
et violé l’alliance éternelle[a].
A cause de cela, la terre se consume par la malédiction,
ceux qui l’habitent en portent la condamnation
et c’est pourquoi ils se consument;
il n’en subsiste qu’un petit nombre.

Le vin nouveau est triste,
la vigne est languissante
et tous les bons vivants gémissent maintenant.
On n’entend plus le son des joyeux tambourins,
le bruit tumultueux des gens en liesse a disparu
et la musique allègre de la lyre a cessé.
On ne boit plus de vin en chantant des chansons,
les boissons enivrantes sont devenues amères pour tous ceux qui les boivent.
Elle est détruite, la cité du néant.
Toute demeure est close,
on n’y peut plus entrer.
Dans les rues, on se plaint
qu’il n’y ait plus de vin;
il n’y a plus de joie,
toute allégresse est bannie de la terre.
Il ne reste plus dans la ville que la désolation;
sa porte est fracassée, elle est en ruine.
Il en sera sur terre parmi les peuples
comme au gaulage des olives
ou comme au grappillage des raisins quand la vendange est terminée.

Louanges

Alors les survivants élèveront la voix,
ils pousseront des cris de joie
pour acclamer la majesté de l’Eternel;
ils chanteront de joie à l’occident,
à l’Orient, ils proclameront la gloire de l’Eternel.
La renommée de l’Eternel, Dieu d’Israël,
s’étendra jusqu’aux îles et aux régions côtières.
Des confins de la terre,
nous entendrons chanter:
«Honneur au Juste».

Intervention divine contre les tyrans

Mais moi je dis: Je suis à bout, je suis à bout. Malheur à moi!
Car les traîtres trahissent,
oui, les traîtres trahissent traîtreusement.
L’effroi, la fosse et le filet
vous atteindront, habitants de la terre[b]!
Et il arrivera que celui qui fuira devant les cris d’effroi
tombera dans la fosse.
Qui remontera de la fosse
sera pris au filet.
Les écluses du ciel en haut se sont ouvertes[c].
Et les fondements de la terre ont été ébranlés.
La terre se déchire
et se fissure,
elle vacille,
elle oscille et titube, pareille à un ivrogne,
et elle est ébranlée tout comme une cabane,
car le poids de son crime pèse sur elle.
Elle tombe et jamais ne se relèvera.

Il adviendra, en ce jour-là, que l’Eternel interviendra
là-haut, contre l’armée d’en haut
et contre les rois de ce monde ici-bas sur la terre.
On les rassemblera
captifs, tous dans la fosse;
ils seront enfermés à l’intérieur d’une prison;
après un temps très long
ils seront tous châtiés[d].
La lune sera humiliée,
et le soleil couvert de honte,
car l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, règne
sur le mont de Sion et à Jérusalem.
Il fera resplendir sa gloire devant les responsables de son peuple[e].


Footnotes
  1. 24.5 Soit l’alliance conclue avec Noé (v. 1,18; voir Gn 7.10-11; 9.1-17), soit plutôt l’alliance créationnelle conclue avec Adam pour tous ses descendants (Gn 2; Os 6.7).
  2. 24.17 Pour les v. 17-18, voir Jr 48.43-44.
  3. 24.18 Allusion au déluge (voir Gn 7.11; 8.2) pour évoquer un jugement universel comparable.
  4. 24.22 Allusion en Ap 20.3.
  5. 24.23 Voir Ex 24.9-11 et Ap 4.2-4.

Read More of Ésaïe 24

Ésaïe 25

Louange à Dieu

O Eternel, tu es mon Dieu,

je te glorifierai et je louerai ton nom
car tu as accompli des projets merveilleux,
conçus de longue date, sûrs et fiables.
Tu as réduit la ville en un monceau de pierres,
la cité fortifiée, n’est plus que ruine
la citadelle des barbares[a], a cessé d’être une cité
et jamais plus personne ne la rebâtira.
Aussi, de puissants peuples t’honoreront
et elle te craindra, la cité des nations qui régnaient en tyrans.
Car tu es un refuge pour celui qui est pauvre
et une forteresse pour l’indigent dans sa détresse.
Tu es un sûr abri contre la pluie d’orage
et tu es notre ombrage au temps de la chaleur.
Car la colère ardente des tyrans
ressemble à une pluie d’orage qui bat une muraille
ou à de la chaleur dans une terre aride.
Mais toi, tu fais cesser la clameur des barbares;
comme la chaleur cesse quand un nuage passe,
ainsi tu as mis fin aux chansons des tyrans.

Le Seigneur des armées célestes préparera lui-même
pour tous les peuples là, sur cette montagne[b],
un festin de vins vieux,
et de mets succulents,
des mets tout pleins de moelle,
arrosés de vins vieux et dûment clarifiés.
Et il déchirera là, sur cette montagne,
le voile de tristesse qui couvre tous les peuples,
la couverture recouvrant toutes les nations.
Il fera disparaître la mort à tout jamais.
Et de tous les visages le Seigneur, l’Eternel,
effacera les larmes,
et sur toute la terre[c], il fera disparaître
l’opprobre pesant sur son peuple.
L’Eternel a parlé.
Et l’on dira en ce jour-là:
Voyez, c’est notre Dieu
en qui nous espérions,
il nous a délivrés.
Oui, c’est en l’Eternel que nous avons placé notre espérance.
Maintenant, jubilons
et réjouissons-nous puisqu’il nous a sauvés.
Car, sur cette montagne, la main de l’Eternel se posera comme une protection.

L’Eternel prend à cœur la cause de son peuple

Mais Moab sera piétiné sur place
tout comme de la paille qu’on foulerait aux pieds dans la fosse à purin.
Dans cette fosse immonde, il étendra les mains
comme fait le nageur;
cependant, l’Eternel abattra son orgueil, malgré tous ses efforts[d].
L’Eternel abattra tes murs inaccessibles et fortifiés;
il les renversera, les jettera à terre jusque dans la poussière.


Footnotes
  1. 25.2 Les anciennes versions grecque et syriaque ont: des orgueilleux.
  2. 25.6 C’est-à-dire le mont Sion.
  3. 25.8 Cité en 1 Co 15.54; Ap 7.17; 21.4.
  4. 25.11 ses efforts : terme de sens incertain.

Read More of Ésaïe 25

Ésaïe 26

Chant de triomphe

En ce jour-là, on chantera cet hymne au pays de Juda:

Nous avons une ville qui est bien fortifiée,
Dieu a fait du salut une muraille et un rempart.
Ouvrez les portes
et laissez-y entrer la nation qui est juste,
qui demeure fidèle[a].
A celui qui est ferme dans ses dispositions,
tu assures une paix parfaite,
parce qu’il se confie en toi.
Placez votre confiance toujours en l’Eternel,
car l’Eternel est le rocher de toute éternité.
Car il a abaissé ceux qui trônaient bien haut
et il a renversé la ville inaccessible,
il l’a abaissée jusqu’à terre,
lui faisant mordre la poussière.
Elle est foulée aux pieds,
écrasée par les opprimés
et sous les pas des pauvres.

Prière

Le chemin pour le juste est un chemin bien droit.
Toi qui es droit, tu traces[b] la voie que suit le juste.
Aussi, ô Eternel, nous espérons en toi;
sur les voies que tracent tes lois,
oui, tout notre désir vers toi se porte,
nous voulons te garder présent à la pensée.
J’aspire à toi pendant la nuit,
et mon esprit te recherche au matin[c].
Lorsque tes jugements s’exercent sur la terre,
les habitants du monde apprennent la justice.
Fait-on grâce au méchant,
il n’apprendra jamais à être juste.
Même au pays du droit, il commettra le mal
et il ne verra pas la majesté de l’Eternel.

Plainte et retour à la vie

Quand tu lèves ta main pour juger, Eternel,
eux, ils ne le voient pas.
Mais ils verront comment tu prends à cœur la cause de ton peuple
et ils seront confus,
consumés par le feu préparé pour tes ennemis.
O Eternel, tu nous donnes la paix,
car c’est bien toi qui accomplis pour nous
tout ce que nous faisons.
Eternel, notre Dieu,
d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous,
mais c’est toi seul que nous louons.
Les morts ne vivront plus,
les ombres ne se relèveront pas,
car toi, tu es intervenu
pour les exterminer.
Tu as fait disparaître jusqu’à leur souvenir.
Tu as multiplié la nation, Eternel,
tu l’as multipliée, tu as montré ta gloire,
tu as fait reculer les confins du pays sur toutes les frontières.
O Eternel, dans la détresse,
nous nous sommes tournés vers toi[d],
nous t’avons présenté notre prière
quand tu nous as châtiés.
Nous étions devant toi, ô Eternel,
comme une femme enceinte et prête à enfanter,
qui souffre et qui crie de douleur,
car nous avons conçu, et nous étions dans les douleurs
mais ce que nous avons enfanté, c’est du vent.
Nous n’avons pas donné le salut à la terre,
nous n’avons pas donné la vie à de nouveaux habitants pour le monde.
Mais tes morts revivront,
les cadavres de ceux qui m’appartiennent reviendront à la vie.
Oui, vous qui demeurez dans la poussière,
réveillez-vous, poussez des cris de joie[e],
car ta rosée est une rosée de lumière,
et la terre rendra les trépassés.

Grâce et restauration

Va, ô mon peuple, et entre dans ta chambre,
sur toi ferme la porte,
cache-toi un instant,
le temps que passe la colère.
Car l’Eternel va sortir de sa résidence
pour faire payer leurs péchés aux habitants du monde,
et, ce jour-là, la terre mettra à jour le sang versé sur elle
et ne cachera plus les victimes qu’elle dissimulait.


Footnotes
  1. 26.2 Voir Ps 118.19-20.
  2. 26.7 Autre traduction: tu aplanis bien droite.
  3. 26.9 et mon esprit … matin. Autre traduction: je te recherche du fond du cœur.
  4. 26.16 D’après deux manuscrits hébreux et l’ancienne version grecque. Les autres manuscrits hébreux ont: on s’est tourné vers toi ou ils se sont tournés vers toi.
  5. 26.19 vous qui demeurez dans la poussière … de joie. Le texte hébreu de Qumrân a: ceux qui demeurent … de joie.

Read More of Ésaïe 26